Histoire2Cul.com : Site d'histoires de sexe et de récits érotiques

Histoires de cul ainsi que des récits coquins

Histoire érotique : ÉPOUSE VOLAGE


Histoire2Cul.com > Voyeur

ÉPOUSE VOLAGE :


Cadre commercial dans une entreprise, j'étais amené à me déplacer dans la région sur mes journées de travail. Parfois, un rendez-vous impromptu m'obligeais à changer mon planning et notamment à rentrer plus tard que prévu. J'en informais alors mon épouse afin qu'elle ne m'attende pas en vain.


Un jour, je devais absolument être à dix-huit heures à une centaine de kilomètres de mon domicile et je ne serais pas rentré avant 21h30. Comme d'habitude, je pris le portable, sagement garé sur le bas-côté de la route et je composai mon numéro à domicile. Après une bonne dizaine de sonneries, mon épouse décrocha :

-"Allô ?"
-"Allô, c'est moi, je ne vais pas passer."

J'entendis alors une voix masculine, lointaine, mais parfaitement audible, dire : "J'adore ta chatte !" puis rien pendant deux secondes.

-"Allô, chérie ?"

D'un ton dégagé, elle me dit :

-"Excuse-moi, chéri, mais j'ai fait tomber le téléphone."

Le radioréveil était allumé et on entendait une émission de radio, la même que celle que j'écoutais sur mon autoradio !

-"Tu n'es pas seule ?"
-"Si, si, c'est la radio."

Elle me prenait pour un con, visiblement, car l'émission de radio ne parlait ni d'érotisme, ni d'animaux. J'étais assommé mais je décidai de temporiser pour réfléchir.

-"Écoute, j'ai un rendez-vous à six heures et demi et je ne serai pas rentré avant neuf heures, voire dix heures."
-"D'accord, gros bisous et à ce soir."
-"Bisous."

Je raccrochai. J'étais à la fois abattu et excité. Abattu d'imaginer qu'un autre que moi pouvait admirer les charmes les plus intimes de mon épouse. C'est une belle brune pas très grande, avec des seins magnifiques et assez opulents. Elle n'est pas grosse mais a des formes généreuses très excitante ! Excité aussi de l'imaginer prendre des positions pour un autre que moi : une érection commença à poindre. Je pris alors rapidement une décision : un coup de téléphone pour repousser
d'une semaine mon rendez-vous suivant et retour au domicile à toute vapeur pour casser la figure de l'intrus. Mais durant les 50 km qui me séparaient de mon domicile, je me calmai et imaginai un tout autre plan, qui me permettait de garder mon épouse durablement, de profiter du côté excitant de la situation et de prendre ma revanche.


À peine 40 minutes plus tard, j'empruntais le chemin qui menait à ma maison, en rase campagne. Sur le côté, à mi-chemin dans le petit bois, un 4x4 Rover garé. Cela faisait plusieurs semaines qu'en partant le matin, je le voyais régulièrement garé là : je l'avais pris pour le véhicule d'un garde-chasse ou d'un exploitant forestier, mais c'était visiblement un exploitant d'un autre type. Ce salaud attendait mon passage avant d'aller lutiner mon épouse. Je me garai juste à côté du 4x4, notai le numéro d'immatriculation. Un petit coup de fil à mon pote de la préfecture et j'eus son nom et son adresse. J'appris même qu'il était secrétaire de mairie d'un village voisin d'une vingtaine de kilomètres. Je quittai mon véhicule et continuai à pied jusque dans la ferme que j'avais retapée. Au lieu d'entrer par la porte principale, j'entrai par la porte du jardin.


À pas feutrés, je m'avançai jusqu'à la porte de la chambre que j'ouvris brusquement : je trouvai mon épouse et son amant nus côte à côte, visiblement épuisés après une partie de jambe en l'air intense. Ils sursautèrent : leur réaction fut ensuite fort différente. Mon épouse se glissa dans les draps et se mit à sangloter. Le gars, honnêtement ni plus beau garçon que moi, ni mieux membré, devint tout blanc puis se mit à transpirer, visiblement conscient de ma fureur. Il fit mine de se lever en disant :

-"Je suis... euh... désolé... je vais vous laisser discuter... Anne, je te rappellerai ..."

Je me mis à hurler :

-"Toi, tu ne bouges pas ou j'appelle tout de suite la mairie d'E. et je leur explique comment tu envisages tes fonctions de secrétaire de Mairie."

Je décidai alors de demander des explications à mon épouse :

-"Maintenant, à toi de m'expliquer, Anne !"

Elle sortit doucement de ses draps, visiblement émue, honteuse, les yeux mouillés. En sanglotant, elle commença à se justifier :

-"Écoute... tu sais, tu es un bon amant, doux, attentionné... mais j'ai besoin d'un homme qui est un peu plus brutal, direct... qui me dit des choses crues... qui me fait me sentir... un peu chienne, tu comprends ?"
-"Pourquoi ne m'en as-tu pas parlé ?"
-"Tu sais bien que tu n'oses jamais parler de ces choses-là. Même pour une levrette, c'est moi qui prends l'initiative !"
-"Tu veux...

Lire l'histoire érotique complète


Récit érotique postée par Jaloux le 02 Mars 2010 dans Voyeur.


Histoire de cul suivante :
CARNAVAL – JOUR 1
Je m'appelle Ivan. Je suis brésilien, 49 ans et j'exerce le métier de commercial. Brun, 1 m 68, 70 kg, je suis marié avec une jolie blonde de mon âge. Elle est... Lire la suite ...

Voyeur - Histoire de Ivan, São Paulo ajoutée le 06/03/2010

Histoire de sexe précédente :
EXTASE IMPROVISÉE !
Enfin les vacances ! J'ai décidé d'aller refaire le plein sur la côte. L'hôtel me semble agréable, la chambre est vaste et ensoleillée, large balcon avec vue di... Lire la suite ...

Voyeur - Histoire de Tyron ajoutée le 28/02/2010


Menu

Statistiques
Histoires de Cul :
780 (en attente 0)


Copyright 2009-2020 © www.histoire2cul.com - Contact - Nos conditions - Mentions légales