Histoire2Cul.com : Site d'histoires de sexe et de récits érotiques

Histoires de cul ainsi que des récits coquins

Histoire érotique : RECIT DE CUL


Histoire2Cul.com > Fétichisme

HISTOIRE SEXE :


J'adore les mecs poilus et ventrus, plus communément appelés bears... Cela dit, je ne croyais toutefois pas que ça m'exciterait jusqu'au moment où… j'en rencontrai un qui était vraiment chaud, je dirais même qu'il était très, très sexe !!!

Je mangeais paisiblement un bol de pâtes dans un resto, un mec était assis à une table voisine. C'était un homme beaucoup plus vieux que moi, il était là à me fixer, il aurait pu être mon père. Il n'arrêtait pas de m'observer, je me sentais dévisagé et je décidai de quitter l'endroit car je n'en pouvais plus de cette observation acharnée. Lorsque je me levai pour aller payer mon repas, je remarquai qu'il fit de même. Je me dépêchai de sortir, mais aussitôt que je fus à l'extérieur, il me suivit toujours. Si je m'étais fait prendre en filature par un grand blond musclé, je me serais probablement arrêté pour lui offrir de venir chez moi, mais là c'était un homme poilu dans la quarantaine. Rien qui ne me fasse bander, quoi ! Je tournai dans une ruelle pour le perdre de vue. Je me retournai et je vis qu'il était toujours derrière moi. Je fis semblant que le cordon de mes pompes était détaché pour qu'il soit obligé de me dépasser. Mais voilà, le mec était loin de manquer d'esprit...

- Tu fais exprès de te montrer le cul devant moi. Tu veux que je te pète la rondelle ici, mon beau ?

Ce qu'il était viril, ce monsieur… À ma grande surprise, je sentis mon sexe prendre de l'ampleur car je m'imaginais déjà me faire sauter par cette bête immonde et puissante. Mais je décidai de jouer le rôle de l'homme puritain. Il faut dire que pour exhiber mon côté prude, il me faut beaucoup d'imagination !

- Vous ne croyez pas mon cher monsieur que je vais me laisser faire…
- Tu crois que je te donne le choix. Je vais te défoncer le fion dans cette ruelle. De toute façon, j'ai compris ton p'tit jeu de jeune fille effarouchée…
- Ok, ok, que voulez-vous que je fasse ?
- Tu vas te mettre à genoux et tu vas prendre mon braquos dans le fond de la gorge…

Il enleva son froc et me sortit un sexe d'une circonférence incroyable !!! Il me donna quelques taloches sur la joue dans le but de m'inciter à ouvrir la bouche plus grand… Son entrejambe était aussi fourni de poils qu'une forêt vierge. Ce surplus de poils me dégoûtait ordinairement, mais aujourd'hui, ça m'excitait !!! Je vous assure que ce type était une vraie brute. Il me tenait par les cheveux pour qu'il puisse bien contrôler la profondeur de la fellation. L'idée d'être le jouet soumis d'un bear féroce n'était pas sans m'exalter et je reconnais que l'excitation me taraudait jusque dans les couilles.

- Enlève ton froc ! C'est urgent, sinon je vais gicler sur ton joli minois !!!

Doux Jésus, cette façon de me brutaliser verbalement me mettait dans un état de grâce exceptionnel... Je me dépêchai de faire ce qu'il voulait, car j'étais aussi pressé que lui d'avoir sa teub dans mon fion… Il me poussa contre le mur de briques et cracha sur ma rondelle. J'entendis le bruit que sa main faisait sur sa verge bien mouillée de salive, tandis qu'il me doigtait l'anus. Et il y allait avec énergie, je vous jure que jamais on ne m'avait fouillé le trou de balle à cette allure. Mais bon, je n'étais certes pas en position de négocier avec Balou et je me tus, histoire de bien ressentir l'introduction du siècle que je devinais très proche...

- J'espère que t'es prêt à t'en prendre plein le cul !

Je ne suis pas sûr que j'étais prêt mais est-on jamais prêt à se faire exploser la rosette par un animal de cette taille ? Puis, il se glissa en moi d'un seul coup. Mais ce que j'ignorais, c'est que le mec n'était pas seul… Je vis quatre autres brutes sortir de derrière une benne à ordures…

- Hey ! Gillou ! Mais c'est que tu nous as trouvé de la chair fraîche !!! dit un colosse habillé de cuir…

Ah ! Mon Dieu, me dis-je à l'instant... Et moi qui croyais mourir d'ennui ce jour là ! Pour vous dire la vérité, j'ai mis des jours à pouvoir m'asseoir ensuite. Et même si dorénavant, j'évite les ruelles, j'évite de rattacher mes lacets lorsque je suis suivi et surtout, je me casse dès que j'aperçois un mec poilu à l'horizon, je peux vous dire...

Lire l'histoire érotique complète


Récit érotique postée par Ze Bad Boy le 05 Septembre 2010 dans Fétichisme.


Histoire de cul suivante :
LA VIEILLE FEMME 3
Je décidai de laisser passer quelques jours avant de la rappeler, peut-être était-ce trop pour elle, mais loin de baisser les bras, (je ne l'avais toujours pas ... Lire la suite ...

Fétichisme - Histoire de Idriss ajoutée le 10/01/2011

Histoire de sexe précédente :
LE GOÛT DU SPERME
Ce que j'aime, moi, c'est sucer ! Je sais que ça peut paraitre bizarre, mais je préfère de loin faire une bonne fellation, en y mettant tout mon coeur, que n'i... Lire la suite ...

Fétichisme - Histoire de Sandrine ajoutée le 08/08/2010


Menu

Statistiques
Histoires de Cul :
780 (en attente 0)


Copyright 2009-2020 © www.histoire2cul.com - Contact - Nos conditions - Mentions légales