Histoire2Cul.com : Site d'histoires de sexe et de récits érotiques

Histoires de cul ainsi que des récits coquins

Histoire érotique : BÉNÉDICTE COQUINE ET LE PUCEAU


Histoire2Cul.com > Mature

BÉNÉDICTE SEXY ET LE PUCEAU :


Ma compagne, une jolie petite brune, bien faite, assez exhibitionniste, est toujours court vêtue, et révèle, par de profonds décolletés, une poitrine superbe, qui est sa fierté et mon plaisir. Assez bcbg, plutôt coquine et naturellement sensuelle, elle aime les regards des hommes sur ses formes et sait à quel point j'apprécie les éclairs de désirs que je peux lire dans leurs yeux et sur leur visage. Se pliant de bonne grâce à mes fantasmes, elle ne porte que des bas ou des dessous fins et clairs, des soutifs pigeonnant ou quart de sein pour mettre en valeur ses appâts.


En voiture, je lui ai appris à s'asseoir en remontant sa jupe haut sur ses cuisses, à la limite de son intimité. Très cérébral, j'aime entraîner Bénédicte dans des aventures insolites et, ayant maintes fois apprécié son plaisir à se laisser exhiber, je voulais partager avec elle une nouvelle aventure de sexe : La mettre en présence d'un jeune homme et lui permettre de réaliser ce fantasme dont elle m'a si souvent parlé, c'est-à-dire être l'initiatrice d'un puceau...


Aussi, j'ai un peu triché sur la partie hasard, bien que l'idée me soit venue en lisant sur un réseau de rencontre bien connu l'annonce d'un jeune homme cherchant une initiatrice. J'ai fini par entrer en contact avec un garçon répondant au style qu'apprécie Bénédicte. Il avait à peine vingt ans, se prétendait puceau, et souhaitait assister aux ébats d'un couple en restant simple voyeur… Je le trouvai effectivement un peu timide, lors de notre première rencontre entre hommes et très sympathique. Nous avons alors provoqué une rencontre fortuite, un soir que j'emmenais Bénédicte boire un pot en sortant de mon bureau. Je lui présentai Laurent comme un tout jeune génie de l'informatique en stage de formation, ce qui était vrai, qui m'avait été envoyé par un copain auquel je demandais un conseil technique, ce qui était moins vrai ! Nous avons discuté une vingtaine de minutes, alors que Laurent semblait assez fébrile et intimidé par ma compagne et nous avons promis de nous revoir.


Bénédicte m'a avoué l'avoir trouvé charmant et assez mignon, bien qu'un peu trop timide et mal à l'aise. J'avais convenu avec Laurent que je l'appellerais au dernier moment, lorsque je déciderais de provoquer une prochaine rencontre tout aussi inopinée que la première, et l'occasion se présenta peu de temps après. J'étais passé prendre chez elle un dîner froid dans une ambiance chaude, puisque je l'avais découverte aux trois quarts nue en arrivant et nous nous étions longuement caressés et excités, lorsque je lui proposai d'aller prendre un pot dans un club sympa.


Elle fut à peine surprise lorsque je lui demandai de s'habiller "très pute" : Bas noirs résille et porte-jarretelles, sans slip, les seins nus sous un tee-shirt de soie. Le tout dissimulé par un sage manteau. Le temps qu'elle se douche, se change, j'avais prévenu mon complice. Dans la voiture, manteau ouvert, jupe retroussée au ras de sa toison taillée, elle était terriblement sexy. Nous sommes arrivés dans ce pub discret, lumières tamisées et box intimes, réputé être lieu de prédilection des couples illégitimes friands de tranquillité. Sitôt installés, elle a consenti à retirer son manteau, protégée par la pénombre, la banquette et les plantes vertes entourant notre espace. Alors que nous délirions gentiment, nous excitant de caresses légères et de mots audacieux, notre jeune homme est arrivé, fit semblant de ne pas nous remarquer et s'installa seul, assez loin de nous. Bénédicte l'a vu entrer, me l'a fait remarquer, un peu ennuyée d'être vue dans cette tenue aussi provoquante, mais curieuse de voir la jeune personne avec laquelle le garçon devait forcement avoir un rendez-vous… Comme il était toujours seul au bout de quelques minutes, et pour cause, j'ai proposé à Bénédicte de lui faire signe.

- Mais non ! Laisse-le ! Il attend sûrement une amie et il ne sera sans doute pas très heureux d'être avec des "vieux". Me dit-elle en souriant.
- Et bien je vais lui demander !

Et sans attendre sa réponse, je me levai et m'approchai de Laurent, heureux et surpris (quel comédien !) de nous voir. Il s'est installé à côté de ma compagne et lui a aussitôt avoué qu'il n'attendait personne, étant seul depuis quelques mois et ne connaissant pas grand monde en dehors de ses collègues de formation. Et comme il ne parvenait pas à trouver le sommeil, il était là... Cocktails aidant, Bénédicte semblait tout à fait détendue et lui dit sur le ton de la confidence :

- Vous ne ...

Lire l'histoire érotique complète


Récit érotique postée par Pierre Favric le 01 Novembre 2010 dans Mature.


Histoire de cul suivante :
LE CONTRAT SEXY
Ce soir-là, mon mari avait invité à la maison un important client. Il m'avait dit de me faire belle. Cette soirée comptait énormément pour lui. Il y avait, à la... Lire la suite ...

Mature - Histoire de Le douanier ajoutée le 27/11/2010

Histoire de sexe précédente :
VIEILLE ET LUBRIQUE
Depuis quelques temps au supermarché, j'apercevais cette femme, environ cinquante-cinq, soixante ans, bien foutue pour son âge. Toujours habillée avec des vêtem... Lire la suite ...

Mature - Histoire de Le douanier ajoutée le 13/10/2010


Menu

Statistiques
Histoires de Cul :
780 (en attente 0)


Copyright 2009-2020 © www.histoire2cul.com - Contact - Nos conditions - Mentions légales