Histoire2Cul.com : Site d'histoires de sexe et de récits érotiques

Histoires de cul ainsi que des récits coquins

Histoire érotique : BAC ANAL


Histoire2Cul.com > Jeune

BAC ANAL :


Je m'appelle Cyril, j'ai 27 ans, je suis breton et je viens juste de terminer mes études de pharmacie. J'ai une cousine, Noémie, avec qui je m'entends très bien et à qui je n'ai jamais caché mon attirance pour les hommes. Nous avons toujours été unis par une grande complicité malgré notre différence d'âge. L'an dernier, au début du mois de Juillet, j'ai été invité à la grande fête qu'elle organisait dans la maison de ses parents, avec tous ses copains de lycée après la réussite de leur bac.
À 26 ans, j'étais l'un des plus vieux, mis à part quelques profs qui étaient présents eux aussi. La fête se déroulait dans le garage des parents de ma cousine qui avait préféré déserter la maison durant le week-end. Il y avait plus de 70 personnes.


Le garage était trop petit pour les contenir et les gens dansaient, pressés les uns contre les autres. La stéréo marchait à fond, musique techno, un peu de Rap, les Stones, quelques vieux rocks américains des années 60... Tout avait été très bien organisé avec des spots de couleur intermittents, un buffet, du champagne, beaucoup d'alcool. Dans le lot de tous ces étudiants qui s'agitaient et se tortillaient des hanches au rythme de la musique, j'ai vite repéré le joli petit cul d'un garçon brun et mince, avec les cheveux mi-longs et bouclés et doté d'un visage superbe. Il portait un jean et un débardeur noir qui dévoilait des muscles fins et déliés, un torse imberbe. J'ai complètement flashé sur lui, cherchant à croiser son regard le plus souvent possible. Il a fini par se rendre compte que je ne le quittais plus des yeux mais cela n'avait pas l'air de le déranger. Je me suis renseigné discrètement auprès de ma cousine alors qu'elle m'avait tiré de force dans ses bras pour un slow, sachant pourtant combien j'ai horreur de danser. Il s'appelait Thierry, il avait 19 ans. Elle aussi, elle le trouvait très mignon. En riant, elle a ajouté :

- Toutes mes copines ont essayé de se le faire mais pas une n'a réussi. Qui sait ? Peut-être que toi...

J'ai réussi à l'approcher alors qu'il se trouvait devant le buffet. Je lui ai demandé de me servir une coupe de champagne. À ce moment là, j'ai senti que j'avais mes chances avec lui. Mais très vite, il est reparti danser avec ses copains. Je suis allé l'aborder un peu plus tard alors qu'il fumait une cigarette à l'extérieur du garage avec d'autres étudiants. Thierry était en nage, le visage rouge et en sueur. J'ai bavardé un moment avec eux jusqu'à ce qu'il s'éloigne pour aller pisser. Je l'ai suivi. On s'est retrouvé tous les deux contre la bordure du jardin, la braguette ouverte. À vrai dire, je n'avais pas très envie mais j'ai réussi à uriner quelques gouttes alors que ma queue était déjà gonflée dans mes doigts. Cette fois, j'y suis allé franco :

- Tu ne veux pas venir faire un tour avec moi dans ma chambre ?

Thierry a paru hésiter avant de me répondre :

- Pour ?

J'ai pris sa main et je l'ai dirigé vers ma queue, la lui faisant palper avec ses doigts :

- Pour ça. Ça te dit ?

Il ne voulait pas que ses copains puissent se douter de quelque chose, aussi nous avons fait le tour de la maison et nous sommes entrés par la cuisine avant de monter à l'étage où se trouvait la chambre d'amis. Thierry paraissait intimidé, gêné. J'ai commencé à me déshabiller et il a fini par m'imiter, se débarrassant de son débardeur puis de son jean. Il bandait avant même d'avoir retiré son slip. Ma bite était aussi raide dans mon caleçon. Une fois nu, je l'ai dirigé vers le lit et j'ai tout de suite chercher sa bouche pour l'embrasser, caressant son corps, son torse, ses cuisses, sa bite et ses couilles. Sa tige était moins imposante que la mienne mais hyper tendue. Thierry était encore hésitant. Il se laissait faire, me laissant les initiatives. Je ne savais encore rien de ses goûts quand j'ai dirigé sa tête entre mes cuisses. Il a saisi ma queue dans ses doigts et il l'a branlée doucement avant de passer sa langue sur mon gland.


Malgré un certain manque d'expérience, il cherchait à s'appliquer de son mieux. Il a fini par ouvrir sa bouche et par avaler ma queue en faisant glisser lentement ses ...

Lire l'histoire érotique complète


Récit érotique postée par Joseph Hash le 27 Avril 2012 dans Jeune.


Histoire de cul suivante :
POUR AMÉLIE
J'ai rencontré Amélie il y a trois ans, alors que j'étais encore à l'université. Nous étions l'un et l'autre étudiants et avions le même âge, 21 ans. C'était un... Lire la suite ...

Jeune - Histoire de Raphael Valentin ajoutée le 30/04/2012

Histoire de sexe précédente :
LES FOOTEURS S'EN METTENT PLEIN LE CUL
J'ai toujours fait beaucoup de sport. Du foot, surtout. Plus jeune, j'ai évolué dans des équipes de ligues et je suis allé faire deux stages de détection dans d... Lire la suite ...

Jeune - Histoire de Bruno C. ajoutée le 20/04/2012


Menu

Statistiques
Histoires de Cul :
780 (en attente 0)


Copyright 2009-2020 © www.histoire2cul.com - Contact - Nos conditions - Mentions légales