Histoire2Cul.com : Site d'histoires de sexe et de récits érotiques

Histoires de cul ainsi que des récits coquins

Histoire érotique : SEXE AVEC JEUNES FILLES ASIATIQUES DE BANGKOK


Histoire2Cul.com > Histoire coquine

DU CUL A BANGKOK :


Il y a quelques années de cela, j'ai fait un voyage en Asie du Sud Est. Tout s'est super bien passé, excepté un épisode malheureux que je vais vous raconter, afin de me soulager. J'ai tenté de l'ôter de ma mémoire, mais pas moyen.


Tout avait bien commencé, nous écumions les bars et les boîtes de Bangkok. Nous étions quatre. Il y avait Sacha, un copain russe, Grégory, un pote métisse, Charles, un pote qui étudie le droit et moi. Nous avions notre bac en poche et en étions fiers. Il faut dire que nous n'étions pas des grands travailleurs et que nos dernières semaines d'école avaient consisté à faire des calculs pour voir comment on pourrait s'en sortir dans telle ou telle branche et à faire des antisèches. À présent que nous étions des intellectuels de haut niveau, nous avions décidé de prendre notre temps avant de retourner sur les bancs pour écouter des vieux types barbants. La Fac attendrait, nous allions écumer l'Asie.


Nous avions décidé de prendre du bon temps, mais pas de dépenser tout notre pognon, aussi étions-nous deux par chambre dans notre hôtel de Bangkok, première étage de notre trip. Lorsque Grégory avait ramené une fille, cela avait nécessité une certaine organisation mais notre solidarité masculine surmontait tout. Ce soir-là, nous étions décidé à conclure. Nous avions sympathisé depuis quelques temps avec un groupe de jeunes femmes locales charmantes. Nous sortions tous ensemble et ça allait chauffer, il le fallait.


La soirée débuta dans un bar branché du quartier chaud de la ville : Pat Pong. Les demoiselles étaient au nombre de quatre, comme nous. Les choses allaient se passer de façon très classique, du moins c'est ce que je pensais à ce moment. Après quelques verres, j'avais déjà la tête qui tournait. Il fallait sans doute que je m'adapte au climat, à cette chaleur. J'ouvris grand les yeux et regardai à gauche et à droite ce qu'il se passait. Je me rendis alors compte que ma situation n'était franchement pas très stratégique. Mes trois potes étaient affalés sur la banquette et monopolisaient les quatre naïades asiatiques qui nous accompagnaient. Moi, j'étais seul sur ma chaise, comme un idiot et un peu dans les vapes.


Pendant que je me demandais pour quelles raisons exactes je me sentais si bizarre, le DJ de l'endroit monta d'un cran le niveau de la musique et tout le monde me quitta. Les filles et mes potes se mirent à danser, utilisant tout le petit espace près du bar où il n'y avait pas de chaises. J'étais en train de me dire que j'allais passer une soirée pas très excitante, lorsque quelqu'un entra dans le bar. C'était une jeune asiatique, mince, à la silhouette sensuelle et aux traits fins. Elle avait un regard un peu particulier mais surtout un cul d'enfer. Brusquement, je me sentis mieux. Il me fallut tout de même faire un effort pour me lever de ma chaise et me diriger vers elle. Elle était seule, la chance était avec moi.


Je me présentai à elle et lui fit comprendre du mieux que je pouvais que j'avais très envie qu'elle vienne se trémousser (je n'appelais pas ça danser) et, à ma grande surprise, il faut bien l'avouer, elle accepta en me faisant un grand sourire. Nous nous mîmes donc à imiter la troupe avec laquelle j'étais venu. Toutefois, si je ne dansais vraiment pas très bien, il fallait voir à l'œuvre ma « conquête ». Malgré ses talons très hauts et son sac à main, elle bougeait super bien, dix fois mieux que les quatre autres filles réunies. Grégory me regarda d'un air interrogateur. Je répondis d'un grand sourire niais qui devait signifier quelque chose comme « Je ne sais pas qui est cette fille mais je suis sur un bon coup ». Et je continuai à me trémousser maladroitement devant la splendide fille qui me faisait presque un show de danse.


Ensuite, nous avons tous pris nos affaires et avons marché un peu dans la rue. C'était très animé, il y avait des néons partout, des gens complètement soûls qui criaient en renversant leurs bouteilles, bref, c'était génial. Je mis mon bras autour de ma conquête, bien que je n'avais pas encore conclu, et lui demandai son prénom. Je ne compris rien à sa réponse, mais c'était sûrement charmant, comme elle. Puis nous sommes arrivés près d'une immense boîte dans laquelle, en tant que jeunes Occidentaux bien habillés, nous sommes entrés comme dans un moulin, malgré l'immense queue qu'il y avait à l'extérieur....

Lire l'histoire érotique complète


Récit érotique postée par Pollux le 11 Juin 2010 dans Histoire coquine.


Histoire de cul suivante :
OMAR ET FRED
Je m'appelle Laurent, j'ai 25 ans et j'ai quitté mon village natal situé dans l'Aveyron pour venir m'installer à Paris, il y a deux ans. Depuis, je vis de petit... Lire la suite ...

Histoire coquine - Histoire de Jacquot ajoutée le 09/04/2011

Histoire de sexe précédente :
LE JEUNE AMANT
Beaucoup d'homos refusent la vie de couple. Vivre à deux, c'est pour eux, le synonyme de routine sexuelle et donc d'ennui. Moi aussi, je l'ai longtemps pensé. I... Lire la suite ...

Histoire coquine - Histoire de Joseph Hash ajoutée le 17/05/2010


Menu

Statistiques
Histoires de Cul :
780 (en attente 0)


Copyright 2009-2020 © www.histoire2cul.com - Contact - Nos conditions - Mentions légales