Histoire2Cul.com : Site d'histoires de sexe et de récits érotiques

Histoires de cul ainsi que des récits coquins

Histoire érotique : CORPS ET ÂME POUR LA VIE 2


Histoire2Cul.com > Fétichisme

CORPS ET ÂME POUR LA VIE 2 :


Puisque c'est elle-même qui avait proposé ce scénario, elle ne pouvait plus revenir en arrière. D'ailleurs, cette situation qui mêlait danger et excitation sexuelle l'allumait d'autant plus. Et, lorsque son homme la rassura, elle se détendit et le laissa faire. Une fois qu'il eut glissé le couteau sous sa robe, entre ses cuisses, il inversa la lame vers l'extérieur et en faisant glisser le couteau le long de son dos, il fendit la robe de haut en bas, la dénudant ainsi totalement. Le contact froid du métal le long de son échine la fit frissonner, et les pointes de ses seins fermes et ronds se dressèrent aussitôt avec impudence. Marc ne put s'empêcher de les saisir à pleines mains tout en pinçant les tétines entre l'index et le majeur. Puis, il claqua des doigts. En entendant à nouveau plus clairement le son des glands mouillés et clapotants qu'on masturbe, elle comprit que tous les hommes se regroupaient à nouveau autour d'elle.


Elle attendait la suite avec une certaine impatience quand elle ressentit les premiers jets de sperme l'atteindre. En l'espace d'un instant, elle eut alors droit à une véritable douche de foutre chaud. Elle s'arqua vers l'arrière en se retenant sur les mains liées dans son dos, elle offrit son corps à tous ces hommes qui se déchargaient sur elle. À en juger par la quantité phénoménale de sperme qui dégoulinait partout sur son corps, ils devaient sûrement être plus nombreux qu'elle l'avait cru au début. Toute cette semence, gluante et odorante, qui la recouvrait la mit dans un tel état d'excitation qu'elle sentit sa chatte traversée d'un grand frisson.


Dès que le dernier homme s'eut vidé sur elle, elle les entendit à nouveau s'éloigner. Puis, d'autres personnes se rapprocher. Lorsqu'elle sentit toutes ces langues la lécher partout, elle comprit aussi qu'il n'y avait pas qu'une seule femme dans la pièce. Au début, elle perçut deux langues, puis une troisième, et une quatrième s'ajouter, jusqu'à ce qu'une cinquième femme se glisse la tête entre ses jambes, écarte son thong détrempé pour lui lécher la chatte. Sa langue expérimentée titillait son clitoris gonflé puis s'insinuait entre ses lèvres chaudes et humides pour fouiller profondément sa chatte toute mouillée, s'abreuvant de sa cyprine abondante. Elle se laissait faire et ondulait le bassin pour donner plus d'emprise à cette langue fouineuse pendant que les autres femmes léchaient tout le sperme chaud qui la recouvrait de la tête aux genoux. Elle imaginait les hommes qui devaient se masturber devant ce spectacle lesbien et ça l'excitait encore davantage. Elle se redressa sur ses genoux, souleva le bassin et la femme en profita aussitôt pour se glisser sur le dos sous elle pour continuer de lui lécher goulûment la chatte. N'en pouvant plus, Sophie se laissa choir sur le visage de la femme qui eut tôt fait de lui déclencher un retentissant orgasme, lui inondant la figure de son jus. Lorsque celle-ci se retira, Sophie sentit tout son corps se détendre et elle se plia jusqu'au sol pour retrouver ses sens. Dans cette position, les épaules plaquées sur le plancher, sa croupe relevée s'offrait sans pudeur.


À peine commençait-elle a reprendre ses esprits qu'elle sentit une nouvelle langue féminine glisser entre ses fesses et pousser sur son anus. Puis, un doigt, et ensuite un deuxième s'y glisser et la dilater. Elle ne bougea pas sinon en se trémoussant le fessier d'un nouveau plaisir naissant. Après quelques secondes, elle ressentit le contact d'un pénis de caoutchouc forcer l'entrée de son anus, et de longs ongles s'agripper solidement à ses fesses. Elle comprit aussitôt qu'une des femmes de la partouze entreprenait de la sodomiser avec un gode-ceinture. Au son des chairs moites qui s'activaient tout autour d'elle pendant qu'elle se faisait prendre en levrette, elle saisit aussi que les autres femmes devaient se masturber en la regardant. Elle pouvait d'ailleurs humer les fortes effluves de leur parfum vaginale flotter dans la pièce, pendant qu'elle pouvait distinguer le son plus éloigné des hommes se branlant en émettant des «hummmmm» de satisfaction devant ce spectacle des plus pervers. La femme au gode-ceinture lui mettait de grands coups dans l'anus, puis se retirait pour aller se plonger dans sa chatte, et revenait l'enculer toujours aussi profondément. Elle poursuivit ce manège étourdissant jusqu'à ce que Sophie eut un nouvel orgasme qui ...

Lire l'histoire érotique complète


Récit érotique postée par Johny B. Good le 22 Janvier 2013 dans Fétichisme.


Histoire de cul suivante :
LUNDI SOIR...
Un lundi soir... Lundi soir voué aux plaisirs... Agrémenté d'exhibitions et de cul...:))) Un lundi soir que je ne suis pas prête d'oublier... :)) Une soirée qui... Lire la suite ...

Fétichisme - Histoire de Maudite ajoutée le 03/01/2013

Histoire de sexe précédente :
CORPS ET ÂME POUR LA VIE 1
Sophie et Marc partageaient leur vie depuis déjà sept ans. Ensemble, ils vivaient une belle histoire d'amour, un amour qui ne cessait de grandir au fil des anné... Lire la suite ...

Fétichisme - Histoire de Johny B. Good ajoutée le 23/12/2012


Menu

Statistiques
Histoires de Cul :
780 (en attente 0)


Copyright 2009-2020 © www.histoire2cul.com - Contact - Nos conditions - Mentions légales