Histoire2Cul.com : Site d'histoires de sexe et de récits érotiques

Histoires de cul ainsi que des récits coquins

Histoire érotique : DANS LA SUEUR DES MECS !


Histoire2Cul.com > Fétichisme

DANS LA SUEUR DES MECS ! :


J'adore tout ce qui est plan vestiaire, odeur de sueur et partouze entre mecs virils et sportifs. C'est à la fois un plaisir physique et cérébral. Chez moi, cela frise le fétichisme. Avant d'être sûr de mon homosexualité, j'aimais déjà ces moments où je retrouvais des mecs dans les vestiaires du lycée ou dans ceux du club de foot. Puis, j'ai su que j'étais fait pour les mecs et là, j'ai ressenti une réelle et intense excitation en découvrant une bite, un cul, les poils du pubis ou des corps nus dans ces vestiaires. J'avais dix-huit ans pour ma première pipe. Elle s'est déroulée dans les vestiaires d'un club de tennis et avec la bite de l'un de mes meilleurs copains. J'ai commencé comme passif et suceur de queues. À présent, je reste bon pompeur de bites mais je suis surtout un enculeur vicieux et endurant qui s'éclate en défonçant des culs.


J'ai la trentaine et on me trouve beau gosse. Je fais 1m82 mètres et mon poids oscille entre 76 et 78 kilos. Entre les jambes, j'ai un bel engin qui avoisine les 19 centimètres sur 5 de large avec de belles burnes. Je suis entièrement épilé : aisselles, fesses, pubis, couilles et raie du cul. C'est très excitant, je trouve. Très bandant de se voir à poil dans une glace avec le corps entièrement lisse. Et en train de baiser ou de partouzer, c'est encore mieux. Et pour les plans vestiaires, rien de plus facile puisque je suis prof de muscu dans une petite salle de province, dans la région de Nantes. En plus, j'adore tirer un coup et baiser comme un salaud avant de prendre une douche et après avoir sué plusieurs heures sur des appareils de musculation. Comme dirait l'un de mes potes, moi, l'exercice, ça me met la barre. Lui, je l'avais repéré depuis quelques jours. Dans les salles de muscu, il y a deux types de clients : ceux qui sont là uniquement pour le sport et ceux qui viennent pour se retrouver dans une bonne ambiance de mecs et dans l'espoir de vivre des moments chauds. Régis faisait partie de ces derniers. Il ne faisait que mater côté paquet, bite et paire de couilles. C'était le genre de type qui vous reluque d'abord entre les cuisses avant de s'intéresser à votre visage. Une vraie salope, quoi ! Viril, musclé, super bien foutu mais en même temps, une bonne lope, un obsédé de la teub et une vraie pute à tout faire. Tout à fait ce que j'aime. Avec un beau cul qui devait aimer les ramonages à sec. Je l'ai branché un soir. Il n'attendait que ça et je lui ai proposé un plan direct dans les vestiaires quand on serait plus que nous deux.


À la fin du cours, on a traîné un peu dans la salle. Tous les autres mecs sont partis sous la douche, nous on s'est pointé beaucoup plus tard dans les vestiaires. Les derniers avaient presque fini de se rhabiller et après un ultime "bonsoir" j'attrapais ma salope pour lui faire tâter ma pine sous le justaucorps. Les vestiaires étaient inondés par cette bonne odeur de mâles et de sueur qui me fait tellement bander et j'avais envie de quelque chose d'assez hard et d'un peu crade avec Régis. Moi aussi, je puais la sueur et j'ai tout de suite adopter un comportement macho et dominateur avec ma nouvelle salope. Après lui avoir fait bien palper mon zob et mes couilles, je lui ai ordonné de me lécher sous les bras. Nous étions devant les grands miroirs et je pouvais voir qu'il triquait déjà autant que moi. Régis a léché tour à tour mes deux aisselles puis, je lui ai ordonné de téter mes seins. Ca m'excite à fond de me faire sucer les bouts. Ils ont fini par bander entre ses lèvres autant que ma queue. J'ai voulu qu'on se foute à poil tous les deux. C'était plus bandant, devant les miroirs. C'est là que je me suis aperçu qu'il s'épilait lui aussi. Seulement les couilles et le cul. Il conservait les poils noirs et bouclés de son pubis. Sa pine était aussi belle que la mienne. Et elle sentait aussi fort... J'ai fait asseoir Régis sur un banc et je me suis amusé à promener mon gland sous son nez pour lui faire renifler sa bonne odeur. Je ne voulais pas qu'il suce, ...

Lire l'histoire érotique complète


Récit érotique postée par Le Douanier le 15 Décembre 2009 dans Fétichisme.


Histoire de cul suivante :
LE GAGE
J'habite dans un appartement avec une fille et un mec. Hier soir, on a fait une fête dans l'appartement. On avait invité plusieurs personnes pour la fin des ex... Lire la suite ...

Fétichisme - Histoire de Nadège ajoutée le 03/01/2010

Histoire de sexe précédente :
EXPÉRIENCE AVEUGLE
Je m'appelle Amandine, j'ai 25 ans maintenant et je travaille dans une galerie d'art de la capitale. Mon rôle est de dénicher de jeunes artistes ce qui me perm... Lire la suite ...

Fétichisme - Histoire de Amandine ajoutée le 12/12/2009


Menu

Statistiques
Histoires de Cul :
780 (en attente 0)


Copyright 2009-2020 © www.histoire2cul.com - Contact - Nos conditions - Mentions légales