Histoire2Cul.com : Site d'histoires de sexe et de récits érotiques

Histoires de cul ainsi que des récits coquins

Histoire érotique : DEMI-SŒUR SALOPE


Histoire2Cul.com > Voyeur

DEMI-SŒUR COQUINE :


Je m'appelle Yves, j'ai pris depuis quelques temps l'habitude de venir voir ce site où, au fur et à mesure que je découvrais les aventures de tous et chacun, j'ai eu envie de raconter moi aussi un épisode de ma vie qui a été très spéciale.


Je suis un jeune homme de 25 ans maintenant, sportif aux yeux bleus et aux cheveux noirs. Ma belle aventure s'est déroulée il y a six ans, alors que je n'avais que 19 ans et que j'étais encore puceau. L' histoire paraîtra étonnante et j'espère ne pas choquer qui que ce soit. Mon père s'était remarié, cinq ans auparavant, et avait forcément ramené à la maison sa nouvelle épouse ainsi que sa ravissante fille, de trois ans mon aînée. Elle était vachement belle et m'attirait. Changeant souvent de copain, j'ai toute de suite deviné que ma nouvelle sœur avait besoin de mouvement pour diversifier ses baises. Je ne l'avais jamais vu nue sauf que j'avais aperçu ses belles formes de jeune femme vigoureuse au travers son maillot de bain. Des seins bien ronds et des fesses musclées, mais bon... C'était ma sœur, je m'arrêtais là.


Jusqu'au jour où je la surpris en train de se frotter la chatte un soir, alors qu'elle me croyait loin dans la maison. Elle était au téléphone avec sa meilleure amie Sandra avec qui elle fantasmait sur je ne sais quoi. Seule dans le sous-sol, devant la télé, presque nue, le peignoir ouvert, elle ne se souciait pas de se faire voir on dirait. Sans faire de bruit, j'avais pu descendre et me cacher non loin en arrière de l'escalier. J'étais bandé au max. Je n'avais jamais vu de femme nue auparavant, seulement dans mes rêves. Ayant ouvert mon pantalon, j'avais commencé à me branler avec ardeur, n'en pouvant plus, n'ayant plus d'espace dans mon pantalon. Enfin à l'air libre, ma bite s'éclatait !


L'entendant causer comme une vraie cochonne, cela m'excita au plus haut point. Soudain, je ne sais comment, elle me vit, se retourna, les jambes écartés sur sa chatte toute rose et mouillée et dit à son amie :

- Merde, je dois te laisser, mon frère m'a choppé, j'te raconte tout demain.

Et elle me demanda de sortir de ma cachette. Ce que je fit avec une énorme gêne, la voyant regarder la grosse bosse dans mon boxer, que j'avais juste eu le temps de remonter. Elle se leva et s'approcha de moi. J'avoue que je restai là, figé de ce qu'elle allait bien pouvoir me faire. Elle mit une main sur ma queue et me caressa avec une genre de sourire sadique. Toujours sans qu'elle parle, elle se pencha et commença à me sucer. Mes jambes sont tout d'un coup devenues molles, je n'en crus pas mes yeux. Réalisant la situation, je me levai debout et l'assis dans les marches de l'escalier juste à côté. Je n'eus alors qu'une envie, pénétrer sa chatte au plus vite !


Bien qu'elle sembla ne pas vouloir abandonner sa fellation, je réussis à la faire asseoir et à lui pousser ma bite entre ses délicieuses cuisses. Je la pénétrai avec vigueur et je la vis se tordre de plaisir. Je m'attardai à jouer avec ses seins, raidis et durs. Ma sœur n'avait pas dit un mot encore et moi non plus, nous laissant aller dans cette aventure imprévue presque comme des bêtes dans la nature, un mâle en rut sautant sur une femelle en chaleur. Je sentis venir la jouissance. Encore quelques coups et ca y serait ! Je n'avais jamais atteint ce stade auparavant. Je me retirai d'elle. Je m'abaissai pour manger sa chatte, la voyant aussi sur le bord de jouir. Et comme c'était bon ! C'était tellement mouillé, mon visage enfoui dans ce beau canyon, je léchai et je léchai encore, parfaitement grisé. C'était ma première expérience dans ce domaine mais après quelques films de sexe à la télé, on se dit qu'on peut pas vraiment se tromper sur ce que l'on doit faire... J'ai donc tenté ma chance et il me sembla qu'elle appréciait. Soudain, son dos se cambra et elle ferma les jambes d'un coup, me laissant le nez et la langue enfouis dans sa chatte encore. Je sentis ses cuisses glisser sur mon visage, tout lubrifié de son nectar intime.


Cette situation me redonna de la vigueur et je regagnai une érection formidable. Elle m'entraîna sur le sol et commença à me branler, j'étais sur le dos les jambes écartées. Je la ...

Lire l'histoire érotique complète


Récit érotique postée par Yves le 16 Octobre 2010 dans Voyeur.


Histoire de cul suivante :
DU CUL AU CINE DU SOIR
La petite chérie s'est offerte à un bon bain moussant, s'est enduite le corps d'huile d'amande douce et s'est allongée sur une serviette au bord de la piscine, ... Lire la suite ...

Voyeur - Histoire de L’ingénue libertine ajoutée le 04/11/2010

Histoire de sexe précédente :
JEUNE TAUREAU DÉPUCELÉ
Cette histoire remonte à l'époque de mes 18 ans, quand on ne parlait pas encore du sida, les mœurs étaient très libres. J'habitais au deuxième étage d'un petit ... Lire la suite ...

Voyeur - Histoire de Martin B. ajoutée le 10/10/2010


Menu

Statistiques
Histoires de Cul :
780 (en attente 0)


Copyright 2009-2020 © www.histoire2cul.com - Contact - Nos conditions - Mentions légales