Histoire2Cul.com : Site d'histoires de sexe et de récits érotiques

Histoires de cul ainsi que des récits coquins

Histoire érotique : DEUX MACHOS !


Histoire2Cul.com > Jeune

DEUX MACHOS ! :


Je m'appelle Eric, j'ai vingt-deux ans et je suis étudiant à la fac de lettres d'Aix-en-Provence. Je suis mignon, blond, cheveux courts, de grands yeux bleus, un corps imberbe mais assez musclé. Je suis de taille moyenne et assez mince et je cherche les bonnes défonces viriles, les baises sans retenues avec des mecs vicieux et dominateurs.


Quand j'ai le feu, c'est surtout la grosseur du gourdin de mon partenaire et son efficacité à me limer qui m'intéressent. J'ai une jolie bouche avec des lèvres épaisses pour tailler de délicieuses pipes et un adorable petit cul, serré mais souple et capable de s'élargir sur les plus beaux engins. Après une longue journée de cours passée sur les bancs de l'amphi de la fac, j'ai toujours envie de baiser. Et pour tous ceux qui connaissent Aix-en-Provence, le Parc Jourdan reste l'un des lieux de drague les plus fréquentés. C'est sur mon chemin pour rentrer chez moi. Ce jour-là, je portais un jean très serré qui moulait bien mon petit cul en chaleur et un simple tee-shirt blanc sous blouson de cuir. J'ai traversé le Parc en scrutant du regard les allées, les pelouses et les bancs. Il me fallait un mec. Tout de suite. Ma bite était dure dans mon string et j'avais l'impression de mouiller du cul tellement j'étais en manque. Les vieux, ça n'a jamais été trop mon truc. J'ai vu un type tourner autour des cabines téléphoniques mais ce n'était pas mon genre préféré : court sur pattes, un gros bide et presque chauve. D'un coup, j'ai entendu siffler dans mon dos. Je me suis retourné et j'ai entendu juste derrière :

- Alors mon lapin ! Tu as l'air pressé. Il est pas mal ton petit cul. J'en ferais mon bien mon quatre heures. Ils étaient deux, la trentaine et très beaux mecs. Bruns, musclés, de véritables machos avec des gueules d'enfer.
- Ça te plairait un plan à trois ? A ajouté le second.

Moins de dix minutes après, je me retrouvais dans un appartement assez luxueux, à deux pas de la place des Quatre Dauphins. Ils voulaient baiser dans le salon. Celui qui s'appelait Max, un superbe étalon avec les bras recouverts de plusieurs tatouages, m'a demandé de me foutre tout de suite à poil. Je me suis déshabillé et j'ai gardé mon string. Son copain Hervé s'est approché de moi et il m'a palpé le cul tout en s'amusant à me pincer le bout de seins. J'étais déjà hors de moi, prêt à satisfaire tous les vices de ces deux mâles. Puis, Hervé m'a forcé à l'embrasser. D'habitude, c'est quelque chose que je n'aime pas trop mais il ne m'a pas laissé le choix, enroulant sa langue autour de la mienne tout en me palpant les fesses sans vergogne.

- Alors ma petite pute ? On en envie de se faire tirer le cul par un beau manche ? Faudra commencer par bien nous sucer.

Max finissait de retirer son slip et j'ai découvert une pine énorme entre ses cuisses, un bel engin raide et décalotté qui ne devait pas faire loin de vingt centimètres et sous lequel pendait une énorme paire de couilles. Max était poilu sur tout le corps. Il s'est avancé vers moi, m'ordonnant de lui lécher les seins. J'ai aspiré l'un après l'autre ses tétons dans ma bouche pendant qu'il me travaillait durement la bite et les couilles à travers mon string. Ses caresses brutales m'ont rendu comme fou.


Quand Hervé s'est retrouvé nu à son tour, ils m'ont fait asseoir sur un petit canapé et ils se sont postés devant moi, leurs mains sur les hanches. J'ai empoigné les deux pines et je me suis mis à les branler en léchant tour à tour les deux glands. Celle d'Hervé était plus courte que celle de Max mais plus épaisse. Les deux queues sentaient forts, ce qui n'était pas fait pour me déplaire. Je suis toujours excité par les odeurs viriles. Je devais leur lécher les couilles, aspirer leur pieu et bien le pomper.

- C'est ça ! Montre-nous que tu les mérites, nos bites. Allez, mon salaud, taille, suce, bouffe-nous bien la trique... Après, on s'occupera de ton trou du cul.

Je me suis déchaîné sur leur tige. J'essayais de les prendre toutes les deux dans ma bouche et avec ma langue, je salivais le plus possible sur leur gland. J'avais de plus en plus envie de me faire enculer mais ils m'ont fait encore patienter, se retournant et me ...

Lire l'histoire érotique complète


Récit érotique postée par D.J. Mike le 21 Mai 2011 dans Jeune.


Histoire de cul suivante :
SEXE BLACK ANAL
Nous étions trois potes : Romain, Richard et moi. Trois copains inséparables depuis la classe de terminale, au lycée d'Avignon. On nous y appelait les " trois R... Lire la suite ...

Jeune - Histoire de Joseph Hash ajoutée le 03/06/2011

Histoire de sexe précédente :
LA DAME QUI M'A DÉPUCELÉ...
Chaque fois que le mois d'août revient, je repense à ma première fois... J'ai eu la chance de tirer mon premier coup avec une femme plus âgée que moi, qui m'a f... Lire la suite ...

Jeune - Histoire de Max ajoutée le 19/05/2011


Menu

Statistiques
Histoires de Cul :
780 (en attente 0)


Copyright 2009-2020 © www.histoire2cul.com - Contact - Nos conditions - Mentions légales