Histoire2Cul.com : Site d'histoires de sexe et de récits érotiques

Histoires de cul ainsi que des récits coquins

Histoire érotique : DOUCE PUNITION


Histoire2Cul.com > Sado-maso

DOUCE PUNITION :


Mon histoire commence par une journée d'été, il n'y avait pas un gros soleil et c'était plutôt nuageux. Je me présente, John. Lors de cette aventure, j'avais, 18 ans et j'allais à l'université. Ce matin là, je m'étais levé, dur comme une barre d'acier. Je me branlai en passant à Nadia, la plus belle fille de tout l'état du Massachussetts. Nadia était une brunette, ses cheveux étaient d'un noir profond, ils étaient coupés à la hauteur des épaules. J'adorais la voir se tourner et admirer ses magnifiques cheveux noirs voler au vent, c'était à chaque fois paradisiaque. Certaine fois même, en classe, je me cachais derrière mes livres et je disais son nom, elle se retournait et moi je me branlais en retournant chez moi.


Ses yeux étaient d'un vert pâle et foncé en même temps, c'étaient les plus beaux yeux au monde. Chaque fois qu'elle regardait un mec avec un petit regard accrocheur, ça le faisait fondre. Ses lèvres étaient tout ce qu'on peut imaginer d'une paire de lèvres. C'étaient de superbes lèvres pulpeuses qui rendaient son regard sexy et sensuel. J'adorais ses lèvres, c'était le genre de lèvres qu'on regarde puis on se dit que ça doit être une super suceuse. Tout le monde aurait voulut savoir si elle était une bonne suceuse. Cette Nadia était pas mal timide, elle n'avait pas beaucoup d'amis et refusait tout le temps les invitations des gars, c'était son petit côté mystérieux. Son corps était merveilleux, elle avait une paire de petits seins, elle les mettait tout le temps en valeur avec de petits décolletés, son ventre ressemblait à celui d'une athlète, mais sans les abdos et ses fesses étaient extraordinaires.


Bon, maintenant retournons à mon histoire. En arrivant à l'université, je la vois et son regard croise le mien. Elle me fait un sourire, je fonds. Cette journée là, elle me fait des sourires sexy à chaque fois qu'on se croise, je n'en crois pas mes yeux. Et c'est comme ça pendant une bonne semaine. Le jeudi suivant, Nadia vient me voir à mon casier, elle m'invite à souper chez elle. Je commence à bégayer en lui disant oui. Je mets les vêtements les plus chics que j'ai. La soirée se déroule bien puis nous terminons ça devant un film qu'elle a loué. Je me doute bien qu'elle ne sera pas aussi vite en affaires que je l'espère. Quelques mois passent et je commence à m'exaspérer d'attendre pour cette baise mais je n'ose pas lui demander. Et pis merde, je prends mon courage à deux mains, je cours chez elle. En entrant dans sa chambre, je lui demande :

- Bon dieu de merde, quand va t-on enfin avoir une vraie baise ?

J'avoue que j'ai été stupide sur l'instant, elle me gifle et me fiche à la porte. Le lendemain matin, je crois que tout est fini mais elle m'appelle et me dit :

- Rejoins-moi à mon chalet, on va mettre les choses au clair entre nous.

Je sens que ça va mal tourner. J'arrive au chalet, perdu dans la forêt dense, et elle m'attend, assise sur une chaise, vêtue d'une minijupe et d'une chandail de laine à manche longue. Elle est à moitié sexy. Elle me dit brusquement :

- Si tu veux que je te pardonne pour ce que tu as dit, mets-toi à genoux devant les barreaux du lit.

J'obéis, tout le monde aurait obéi à cette créature de rêve. Elle me dit de me déshabiller, ce que je fais en vitesse. Je me retrouve complètement nu avec la belle Nadia prête à me dominer. Elle prend une paire de menottes et me la passe au premier poignet. Elle me fait passer les mains derrière un barreau du lit puis attache la menotte à l'autre poignet. Je suis prisonnier de cette jolie brunette bandante. Elle s'assis devant moi sur le lit puis me prend sauvagement par les cheveux. Elle me crie :

- Maintenant, sale con, tu vas être puni pour ce que tu as fait.

Elle va se placer derrière moi et commence à me donner la fessée. Elle frappe assez fort et ça fait mal mais au plus profond de moi, j'aime ça. J'aime ça être dominé, humilié, frappé par cette Nadia. Elle continue de plus en plus fort, j'aime le bruit que font ses jolies mains contre mes fesses, j'adore être puni. Ensuite elle me griffe le dos, ça fait extrêmement mal. Consciente, elle me demande si je veux qu'elle arrête. ...

Lire l'histoire érotique complète


Récit érotique postée par Johnny le 07 Mai 2011 dans Sado-maso.


Histoire de cul suivante :
HARD SEXE DANS UN BAR
Je suis la salope, la garce, la putain de Marc. Adepte de la défonce hard depuis près de deux ans, j'ai enfin trouvé mon mec, mon mâle, un bel étalon brun de 32... Lire la suite ...

Sado-maso - Histoire de Joseph Hash ajoutée le 14/05/2011

Histoire de sexe précédente :
SEXE POUR ANGÉLIQUE
Angélique venait de décrocher cette place comme domestique depuis peu dans une maison bourgeoise de riches industriels, Elle s'occupait des tâches ménagères de ... Lire la suite ...

Sado-maso - Histoire de Maitre Ducat ajoutée le 21/03/2011


Menu

Statistiques
Histoires de Cul :
780 (en attente 0)


Copyright 2009-2020 © www.histoire2cul.com - Contact - Nos conditions - Mentions légales