Histoire2Cul.com : Site d'histoires de sexe et de récits érotiques

Histoires de cul ainsi que des récits coquins

Histoire érotique : EN MAL DE MÂLE


Histoire2Cul.com > Jeune

EN MAL DE MÂLE :


Salut les mecs ! Je suis Richard, routier de profession, 34 ans, brun, cheveux courts, hyper baraqué. Je fais 1 mètre 86 pour 78 kilos, plutôt poilu avec une belle tige de 19 centimètres sur 5 entre les cuisses. Une bite que j'aime frictionner en lisant des revues de cul sur la couchette de mon bahut, un 38 tonnes avec lequel je sillonne presque toutes les routes de France et d'Europe. Mais bien sûr, la veuve poignet ne remplacera jamais un joli cul ou une bouche avide et gourmande...


J'habite près de Besançon, dans le Doubs et mes meilleurs plans cul, je les ai eus sur la route en livrant du bois aux différents clients de la scierie pour laquelle je travaille. Et moi, la baise inattendue, c'est avant tout ce que je recherche.
De tous les culs que j'ai tirés pendant mes livraisons, s'il y en a un que je n'oublierai pas, c'est celui de Bruno, un blondinet de 22 ans. Je l'ai pris en stop juste après le péage de Lyon, l'an dernier à la mi-juillet. Bruno partait rejoindre des potes sur la Côte d'Azur. Il attendait sur le bord de la route, le pouce tendu, avec un jean qui lui moulait bien le cul. Un minet sportif avec des bras musclés, un torse développé et une belle gueule. J'ai tout de suite flashé sur sa bouche épaisse avec de grosses lèvres charnues. Une véritable bouche à pipes. Il ne m'en fallait pas plus pour bander comme un fou sous mon short, rêvant, alors qu'il venait à peine de grimper dans mon bahut, de l'épingler à mon tableau de chasse. Ça faisait plus d'une semaine que je n'avais pas baisé ! Je l'ai d'abord branché sur les nanas pour le tester. En même temps, je conduisais les cuisses bien écartées, n'hésitant pas à me passer de temps en temps la main sur le paquet pour palper mes grosses couilles lourdes de foutre et ma pine. Ce petit salaud avec ses airs timides m'excitait de plus en plus. Il rougissait à la moindre parole un peu crue que je lançais. J'ai vite compris que les gonzesses ne le branchaient pas. Aussi, j'ai empoigné son avant bras et j'ai dirigé sa main entre mes jambes. Maintenant, je triquais pour de bon. En écrasant ses doigts sur ma bite, je me suis montré un peu plus autoritaire avec lui.


Gagné ! C'est ce qu'il attendait. Je n'ai eu qu'à tirer sur l'élastique de mon short et de mon slip pour libérer ma queue raide et décalottée et je lui ai ordonné de me pomper. Il s'est penché docilement et il a empoigné ma tige, approchant sa bouche de mon gland. Il a murmuré timidement : "

- Elle sent très fort. J'ai appuyé sur sa nuque et lui répliquant sèchement :

- Tais-toi et suce-la.

Il s'est mis à lécher mon gland tout en branlant ma tige et mes couilles puis, il a avalé ma queue en pressant bien ses lèvres dessus et il a commencé à me pomper, cherchant à bien saliver sur mon dard. Il suçait à merveille, malaxant mes burnes, pressant bien ma bite à la base avec ses doigts alors que je guettais le premier parking ou la première aire d'autoroute pour me le faire sur la couchette arrière. Il m'a fallu attendre près de cinq kilomètres avant de trouver un coin pour m'arrêter. Je suis allé garer mon camion derrière les chiottes et j'ai tout de suite entraîné mon jeune étudiant sur ce qui me sert de plumard quand je suis sur la route. Là, j'ai voulu qu'il se foute complètement à poil. Il était bronzé intégralement avec un corps superbe et doté d'une très belle bite érigée au milieu d'un pubis blond et bouclé.


Je l'ai embrassé plusieurs fois sur la bouche tout malaxant sa tige raide et ses couilles puis, je l'ai fait venir en 69 sur moi. Bruno s'est remis à me pomper et à me lécher les burnes. Moi, j'ai empoigné ses fesses et je les ai écartelées, découvrant que ce petit salaud se rasait le trou du cul ! Toute la raie était lisse et au milieu, pointait un anus sombre et bien ourlé. Je l'ai léché puis, j'ai dardé ma langue à l'intérieur. L'anneau était souple, il s'ouvrait bien sur ma langue. Bruno s'est mis à gémir et à se tortiller quand j'ai commencé à lui fouiller le cul avec mes doigts. ...

Lire l'histoire érotique complète


Récit érotique postée par Le douanier le 10 Novembre 2009 dans Jeune.


Histoire de cul suivante :
ESCAPADE SOUS LE SOLEIL
Cela fait seulement quelques semaines que j'ai annoncé à mes parents que j'étais gay. J'ai mis plus de cinq ans avant d'arriver à franchir le pas. Aujourd'hui, ... Lire la suite ...

Jeune - Histoire de Joseph Hash ajoutée le 17/11/2009

Histoire de sexe précédente :
KARL, LE SUPERBE CORSE
Cette histoire remonte à quelques années. La boite d'informatique pour laquelle je travaillais et qui était basée sur Lyon, m'avait envoyé en mission, en Corse... Lire la suite ...

Jeune - Histoire de Le douanier ajoutée le 03/11/2009


Menu

Statistiques
Histoires de Cul :
780 (en attente 0)


Copyright 2009-2020 © www.histoire2cul.com - Contact - Nos conditions - Mentions légales