Histoire2Cul.com : Site d'histoires de sexe et de récits érotiques

Histoires de cul ainsi que des récits coquins

Histoire érotique : EN SELLE SUR UNE MOTO...


Histoire2Cul.com > 30 ans

EN SELLE SUR UNE MOTO... :


Salut les mecs ! J'ai eu envie d'écrire cette lettre pour deux raisons. La première, c'est pour vous inciter à ne plus cacher votre homosexualité. Allez, les copains ! Faites-le votre coming out ! Le mien date de deux ans et je me sens beaucoup mieux depuis. Mieux dans ma tête et dans ma peau. Pourquoi cacher qu'on est fait pour les mecs, qu'on aime les mecs et qu'on adore baiser entre mecs ? Moi aussi, j'avais une trouille pas possible d'avouer à ma famille, à mes amis et à tout mon entourage mon attirance pour les hommes. À force de cogiter tous les soirs dans mon plumard, j'ai fini par prendre la décision de tout balancer. Putain que ça fait du bien, croyez moi ! Fini la culpabilité et ça, c'est super...


Bon, maintenant, et comme je sais que vous aimez ça (moi aussi, d'ailleurs), je vais vous raconter une petite histoire de cul champêtre. À l'époque (c'était il y a un an), j'avais un très bon pote, Richard, que je rencontrais régulièrement. Quand on commençait à baiser, lui et moi, cela durait toujours des heures. Nous ne nous séparions jamais avant d'avoir juté plusieurs fois et nous être complètement vidés les couilles. C'était hot, c'était hard entre nous ; de la bonne défonce virile. Richard aimait les mecs musclés mais très salopes au pieu. Quant à lui, c'était une belle bête également : blond avec des cheveux bouclés, un peu plus de 1 mètre 80 pour 75 kilos et des beaux pecs et abdos travaillés en salle de muscu. Un corps bien proportionné avec une belle tige entre les cuisses, pas très longue mais super épaisse et, surtout, toujours raide.
Richard avait tout le temps envie. On baisait n'importe où, n'importe quand. Il adorait enculer bien plus que de se faire tailler des pipes. C'était une délicieuse brute qui avait besoin de dominer son partenaire en lui pistonnant le trou du cul sans aucun ménagement. Il avait deux passions en dehors de son boulot d'architecte : le sexe et la moto. Il possédait une très belle bécane et sa manière de la conduire ressemblait à sa façon puissante et énergique de monter les mecs et de les tirer.
Ensemble, nous avons assisté à la course du Bol d'or qui se déroulait sur le circuit du Castelet. Nous sommes partis de Grenoble le vendredi, fringués de bottes et de cuir tous les deux.


Nous roulions sur des petites départementales sinueuses du Var quand Richard a voulu faire une petite halte. Il avait remarqué un petit ruisseau qui longeait la route. Il s'est engagé sur un chemin de terre et nous nous sommes arrêtés pour nous détendre. Nous avions roulé pendant plus de trois heures. L'endroit était tranquille, bien abrité, idéal pour un petit plan baise en nature. Il faisait très beau pour la saison. Nous avons retiré nos blousons et, après avoir pissé tous le deux, j'ai profité de le voir avec la queue à l'air pour l'empoigner et la branler. Elle s'est mise aussitôt à gonfler et à durcir entre mes doigts. J'ai bien décalotté le gland et je me suis mis à genoux dans l'herbe pour le lécher, enrouler ma langue autour avant de pomper toute la bite. J'avais libéré les couilles du slip et je les malaxais tout en poursuivant ma pipe. Richard, quant à lui, guidait le rythme de mes lèves en appuyant sur ma nuque. Il me forçait à avaler sa pine jusqu'à la garde et me parlait déjà de bien me défoncer le cul. C'était des :

- Oui, c'est ça ma petite pute ! Fais-le encore grossir mon gourdin pour que je puisse bien te déchirer le cul !

Au bout d'un moment, il m'a présenté ses fesses en les écartant pour m'offrir son trou poilu. J'ai léché toute la raie puis j'ai enfoncé ma langue dans son trou. La route n'était pas très loin et nous entendions les nombreux motards qui, comme nous, se rendaient au Castelet. La situation était très excitante. Après ma feuille de rose, j'ai repris la pine de Richard entre mes lèvres. Elle était raide comme un piquet, prête pour limer ma pastille et bien me l'élargir. Richard m'a surpris en voulant me sauter sur sa moto. Il m'a demandé de retirer mon froc, mon slip, et de me coucher sur la selle, en appui sur les cale-pieds et les mains accrochées au guidon. J'ai dû me ...

Lire l'histoire érotique complète


Récit érotique postée par Le douanier le 26 Novembre 2012 dans 30 ans.


Histoire de cul suivante :
LE LIVREUR DE PIZZA
Je me présente, je suis Lydia, une jolie jeune femme brune de 30 ans. Par un bel après-midi d'été, mon mec étant parti travaillé, je décide de me commander une ... Lire la suite ...

30 ans - Histoire de Lydia ajoutée le 02/12/2012

Histoire de sexe précédente :
RAUL ET LA PLAGE CUBAINE
Le groupe venait tout juste d'arriver. Une trentaine de touristes ressemblant à rien de plus navrant que des touristes. Encore des touristes ! Des gens stressés... Lire la suite ...

30 ans - Histoire de Corse-Erre ajoutée le 29/10/2012


Menu

Statistiques
Histoires de Cul :
780 (en attente 0)


Copyright 2009-2020 © www.histoire2cul.com - Contact - Nos conditions - Mentions légales