Histoire2Cul.com : Site d'histoires de sexe et de récits érotiques

Histoires de cul ainsi que des récits coquins

Histoire érotique : ESCAPADE SOUS LE SOLEIL


Histoire2Cul.com > Jeune

ESCAPADE SOUS LE SOLEIL :


Cela fait seulement quelques semaines que j'ai annoncé à mes parents que j'étais gay. J'ai mis plus de cinq ans avant d'arriver à franchir le pas. Aujourd'hui, je me sens un homme nouveau, un homme libre et heureux, bien décidé à vivre ma différence au grand jour. Mes parents n'ont pas très bien pris la chose mais bon. Je crois qu'ils s'y feront avec le temps. Il n'y a pas eu de colère de leur part, pas de rejet mais juste de la tristesse et de la déception. Ils espéraient pour moi une vie plus normale, quant à moi, je n'ai plus à me cacher ni à mentir.


Ce coming out, cette sortie du placard, comme on dit, je la dois à Nicolas. C'est la première fois que je vis quelque chose de fort et qui dure avec quelqu'un. Jusque là, je n'avais connu que des expériences sans lendemain. J'adore baiser et j'avais besoin de changer régulièrement de partenaires. Avec Nicolas, ce fut différent, un véritable coup de foudre, et c'est l'envie de vivre avec lui qui m'a poussé à tout dire à mes parents. Deux jours plus tard, je leur présentais Nicolas. Ambiance tendue mais tout s'est à peu près bien passé. À présent, nous partageons un petit appartement et tout le monde (voisins, commerçants du quartier, etc), sait que nous sommes un couple d'homos.


J'ai rencontré Nicolas en octobre dernier sur les bancs de l'amphi, à la fac de Bordeaux. Il m'a tout de suite plu : brun, les yeux bleus, un beau gabarit avec un corps musclé et des épaules larges. Il a le même âge que moi, 23 ans, et par chance, il était homo et exclusivement actif. Nous étions faits pour nous entendre. Moi, je suis passif, châtain-clair, mignon avec un corps fin et un très joli cul. J'adore baiser et me faire prendre mais j'aime aussi échanger des sentiments de tendresse avec un garçon. Nicolas dit de moi que je suis une salope romantique. Je pense que cette expression me décrit tout à fait. Je suis très femme dans mes attitudes. J'ai besoin de me sentir aimé par mon partenaire pour, ensuite, pouvoir me donner à fond à lui. Sur ce plan, ça colle parfaitement avec Nicolas. C'est un beau macho qui aime embrasser, caresser et offrir de la douceur avant de donner des bons coups de bite. La sienne fait 19 cm par 5 et elle me fait sauter au plafond chaque fois qu'il la glisse entre mes fesses.


En dehors de nous aimer, nous partageons les mêmes fantasmes et les mêmes envies. C'est ainsi que nous adorons tous les deux aller faire l'amour dans la nature. Nous avons notre coin à nous, à quelques kilomètres de Bordeaux, à l'intérieur d'une très belle forêt de pins. Ce qui m'excite, dans la baise en extérieur, c'est que la lumière n'est pas du tout la même que dans une chambre ou un appart. Je trouve très troublant un corps nu au soleil. De plus, il y a la peur très excitante d'être surpris. Je ne suis pas particulièrement exhibitionniste mais cette angoisse de voir surgir quelqu'un me fait jouir encore plus fort.


Il y a quelques jours, il faisait un temps superbe. Le cours de droit était tellement ennuyeux que nous avons décidé de le sécher, Nicolas et moi, pour aller nous éclater dans la nature. Nous avons roulé une demi-heure en voiture, puis marché une dizaine de minutes pour retrouver notre coin tranquille. Là, nous nous sommes étendus et nous avons feuilleté ensemble une revue gay. Puis, le désir montant, j'ai glissé une main sous le t-shirt de Nicolas et j'ai commencé à caresser son ventre et son torse. Je me suis attardé sur le bout de ses seins, le faisant rouler délicatement entre mes doigts jusqu'à sentir les pointes s'ériger.


Nicolas a laissé tombé la revue et nous nous sommes longuement embrassés. J'adore le contact de ses lèvres et sentir sa langue s'enrouler autour de la mienne. Nous nous sommes retrouvés torse-nu et nous nous sommes encore embrassés et caressée sur l'herbe. J'ai sucé ses seins, j'ai aspiré ses tétons dans ma bouche en le mordillant avec douceur. C'est une caresse qui plaît énormément à Nicolas. Puis, lentement, j'ai dirigé ma main vers sa braguette. Sa queue était très dure sous le tissu. Je l'ai branlée, ainsi que ses couilles, à travers le jean avant de libérer tout le paquet de la braguette. Je suis toujours ému de sentir ...

Lire l'histoire érotique complète


Récit érotique postée par Joseph Hash le 17 Novembre 2009 dans Jeune.


Histoire de cul suivante :
DIALOGUE TOUS RISQUES
C'était l'après-midi. J'étais seul chez moi et je m'ennuyais à mourir, c'était désespérant. Il n'y avait rien d'intéressant à la télé, que des séries pour vieil... Lire la suite ...

Jeune - Histoire de Le douanier ajoutée le 24/11/2009

Histoire de sexe précédente :
EN MAL DE MÂLE
Salut les mecs ! Je suis Richard, routier de profession, 34 ans, brun, cheveux courts, hyper baraqué. Je fais 1 mètre 86 pour 78 kilos, plutôt poilu avec une b... Lire la suite ...

Jeune - Histoire de Le douanier ajoutée le 10/11/2009


Menu

Statistiques
Histoires de Cul :
780 (en attente 0)


Copyright 2009-2020 © www.histoire2cul.com - Contact - Nos conditions - Mentions légales