Histoire2Cul.com : Site d'histoires de sexe et de récits érotiques

Histoires de cul ainsi que des récits coquins

Histoire érotique : SEX EN CABINE D'ESSAYAGE


Histoire2Cul.com > Voyeur

MAGASIN SEXY :


Je m'appelle Hervé. Cette histoire de sex m'est arrivée dans une grande surface d'habillement. C'était en milieu de semaine, il n'y avait pas beaucoup de monde dans les magasins. Après avoir choisi plusieurs pantalons, je suis allé les mettre dans une cabine d'essayage. Une jeune femme était en train d'essayer des robes plutôt habillées. Elle était assez jolie : blonde plutôt grande. Mais, dans l'instant, je n'ai pas porté attention à elle, tellement préoccupé par mes essayages que je trouve toujours rébarbatifs.


Après avoir choisi ce qu'il me fallait, je suis sorti de ma cabine. La jeune femme était en train de se regarder dans les glaces en faisant une moue dubitative. Elle portait une robe bustier bien moulante. Cela lui allait très bien, à part qu'elle avait gardé ses sous-vêtements. Les bretelles et le haut de son soutien-gorge dépassait de la robe. Celle-ci moulait si bien ses fesses (fort jolies) que cela faisait deviner un peu trop fortement sa culotte. Nos regards se sont croisés et elle m'a demandé ce que j'en pensais. Je n'ai pu m'empêcher d'être franc :

- La robe vous va très bien mais ce qu'il y a dessous gâche le tout.
- Oh ! S'il n'y a que ça !

Elle m'a répondu en souriant et, sans pudeur, elle est rentrée dans sa cabine sans fermer le rideau. Devant moi, elle a ouvert le haut de la robe, ôter son soutien-gorge et remis la fermeture éclair. J'avais pu apercevoir dans la glace, de beaux seins bien ronds. Puis elle a remonté sa robe et enlevé sa culotte.

- Et maintenant c'est mieux ?

Je n'ai eu aucun mal à lui répondre par l'affirmative. La robe lui allait parfaitement et, de la savoir nue dessous, me la rendait encore plus sexy. Je sentais un certain émoi poindre au niveau de mon entrejambe. J'allais m'en aller à regret quand elle m'a proposée de lui donner mon avis sur les autres robes qu'elle pensait essayer.

- Pas de problème, je ne suis pas pressé, lui ai-je répondu.

De la même façon que la première fois, elle n'a pas refermé le rideau de la cabine. Je n'en croyais pas mes yeux : elle a ôté sa robe et s'est mise nue devant moi. Une silhouette superbe ! Comme si de rien n'était, elle a enfilé la nouvelle robe. Celle-ci était moins moulante et lui allait moins bien que la première. Je le lui ai dit et elle l'a enlevée pour en mettre une autre, fendue jusqu'au haut des cuisses. Cela laissait deviner l'absence de sous-vêtements. Par contre, la robe la serrait un peu trop au niveau de la poitrine. En enlevant cette dernière robe, elle m'a demandé laquelle lui allait le mieux. Je lui ai répondu :

- Vous êtes très belle dans la première, mais... Heu, vous êtes aussi très jolie comme cela, nue !
- Oh merci ! Mais je ne vais pas aller nue à une soirée ! Vraiment vous me trouvez jolie ?

En prononçant ces mots, elle se regardait dans la glace. Elle a commencé à soupeser ses seins, à jouer avec eux, à pincer ses tétons. Je la regardais, médusé, se masser la poitrine, laisser une main descendre le long de son ventre et se glisser dans son entrejambe. Elle se caressait devant moi ! Je jetais des coups d'oeil inquiets autour de moi pour voir si quelqu'un venait. Mais mes yeux étaient, de nouveau, attirés par la belle en train de se donner du plaisir. Le monde ne semblait plus exister pour elle. Les yeux fermés, elle se caressait. Elle avait écarté les cuisses et son index s'activait sur son clito. Dans la glace, je voyais sa petite toison blonde qui semblait bien humide. Ses mouvements devinrent plus rapide et tout d'un coup,
elle s'immobilisa en laissant échapper un gémissement de plaisir. Elle serrait les cuisses sur sa main. Elle jouissait. Comme elle était belle !


Après avoir repris ses esprits, elle s'est retournée vers moi et a souri en regardant mon bas-ventre qui, comme on peut le deviner, n'était pas resté insensible. Elle a fait un pas vers moi et m'a entraîné dans la cabine en refermant le rideau, cette fois. Elle m'a embrassé doucement pendant que ses mains ouvraient et baissaient mon pantalon ainsi que mon caleçon. Elle a fouillé rapidement dans son sac et en a sorti un préservatif qu'elle m'a rapidement mis. Debout, un pied sur le banc de la cabine, elle m'a attiré vers elle et a dirigé mon sexe ...

Lire l'histoire érotique complète


Récit érotique postée par Hervé le 06 Septembre 2010 dans Voyeur.


Histoire de cul suivante :
NUITÉES SUBLIMES !!
Une première fois j'entre chez toi sans faire le moindre bruit. Je retire mes vêtements et je m'allonge auprès de toi. À cet instant je ne peux que craindre ta ... Lire la suite ...

Voyeur - Histoire de Tyron ajoutée le 18/09/2010

Histoire de sexe précédente :
LA FOIRE AUX GARS - I
Il y avait chaque année au village de Galion-sur-Mer une foire commerciale où seuls les hommes étaient généralement admis. Certes, avec la montée du féminisme ... Lire la suite ...

Voyeur - Histoire de Moustaches à la crème ajoutée le 22/08/2010


Menu

Statistiques
Histoires de Cul :
780 (en attente 0)


Copyright 2009-2020 © www.histoire2cul.com - Contact - Nos conditions - Mentions légales