Histoire2Cul.com : Site d'histoires de sexe et de récits érotiques

Histoires de cul ainsi que des récits coquins

Histoire érotique : EXHIB EN BANLIEUE


Histoire2Cul.com > Voyeur

EXHIB EN BANLIEUE :


J'ai toujours su que j'avais de fortes tendances exhibitionnistes. Déjà, le seul fait de me trouver nue sur une plage et de sentir des regards sur mon corps m'excitaient prodigieusement. En me masturbant, rien ne pouvait me faire jouir aussi violemment que d'imaginer des situations mettant en scène des voyeurs autour de moi. Le scénario que je m'inventais, par exemple, était celui où plusieurs hommes m'épiaient pendant que je me caressais dans mon jardin ou encore, de les faire participer visuellement à mes ébats avec l'un de mes amants. Fidèle lectrice de confessions sur les sites Internet, j'ai pu remarquer que j'étais loin d'être la seule femme à être attirée par l'exhibition et j'ai voulu, à mon tour, apporter mon témoignage sur le plaisir trouble ressenti lorsqu'on se dévoile devant des hommes excités. Des hommes dont le seul droit est de regarder tout en se masturbant.


C'est Marc qui m'a aidé à mettre en pratique mes fantasmes et à aller plus loin que de petites démonstrations discrètes sur des plages naturistes. Je l'ai rencontré, il y a seulement deux ans, par l'intermédiaire de mon travail. Je suis secrétaire de direction, il est chef d'une petite entreprise et j'ai senti très vite, qu'avec lui, j'allais pouvoir enfin vivre une grande partie de mes désirs. Car si beaucoup d'hommes sont voyeurs, peu sont prêts à accepter les pulsions exhibitionnistes de leur femme.
Déjà, c'était très bon de faire l'amour avec Marc. Je jouissais violemment de son petit côté autoritaire et dominateur, de la façon qu'il avait de m'imposer ses envies et de me soumettre entièrement à lui. Notre entente sexuelle était donc parfaite et j'ai pu lui avouer mes rêves secrets. Il n'a été nullement choqué, bien au contraire. Cela l'a fortement excité. J'ai vécu ma première exhibition devant un seul homme. C'est Marc qui l'avait contacté par Minitel et s'était chargé de mettre en place un rendez-vous. L'homme avait cinquante-deux ans et nous l'avons retrouvé, un après-midi, devant l'entrée d'une usine désaffectée que Marc connaissait très bien.


J'étais anxieuse mais très excitée à l'idée de vivre cette expérience nouvelle. Malgré mon appréhension et une légère culpabilité, tout s'est très bien passé, ce jour-là. Nous sommes restés dans la cour intérieure et l'inconnu a accepté les règles : celles de regarder et de se masturber mais de ne rien tenter d'autre avec moi. J'étais remplie d'émotion quand j'ai dû retirer mon t-shirt et dévoiler ma poitrine face à cet homme. Mes doigts tremblaient. Lui ne disait pas un mot. Il avait immédiatement sorti son sexe et attendait que je poursuive mon effeuillage. Heureusement pour moi, Marc, plus à l'aise, me guidait. Il m'a demandé de caresser mes seins, de mouiller mes pointes et de les faire rouler entre mes doigts. Progressivement, je me suis détendue. L'inconnu bandait très dur et agitait une belle queue décalottée dans ses doigts. Je me suis complètement abandonné à partir du moment où j'ai retiré ma culotte devant lui. Cette fois, j'ai eu envie de me laisser aller à fond. Couchée sur l'herbe, j'écartais bien mes cuisses pour exhiber ma chatte, je passais une main sur ma fente, frottais mon clitoris alors que j'étais trempée d'excitation. Je me suis mise à gémir tandis que Marc m'encourageait et j'ai joui dès que j'ai vu le sperme gicler du sexe de l'inconnu.


À partir de là, l'exhibition est devenue pour moi, non pas ma seule source de jouissance mais un petit piment supplémentaire qui vient, de temps en temps, apporter un peu de fantaisie dans mes relations amoureuses avec Marc. Car lui aussi aime beaucoup me voir entourée de voyeurs. Je me prépare pour eux comme si je me préparais à faire l'amour avec Marc, me maquillant et ne choisissant que des tenues provocantes avec de jolis dessous. Je prends plaisir à me donner un côté très "salope". Je peux avoir envie de raser mon sexe, de me poser un petit tatouage sur les seins ou sur une fesse. Les autres femmes exhibitionnistes me comprendront certainement mais chaque fois, on ressent le besoin d'aller encore plus loin dans l'impudeur et la provocation. On recherche aussi des situations nouvelles et insolites. Je me souviens d'un homme qui n'avait qu'une seule envie : me voir nue et à quatre pattes devant lui alors que je devais maintenir mes fesses écartées avec mes mains. Il s'est masturbé avec la seule vision de mon anus et a joui en éjaculant dans ma raie. J'ai attendu qu'il ...

Lire l'histoire érotique complète


Récit érotique postée par Sylvie le 06 Janvier 2010 dans Voyeur.


Histoire de cul suivante :
CALEB ET MALIK
Caleb est le plus jeune fils de Gontran. Il a 19 ans, il est beau, grand, mince. cheveux bruns et de magnifiques yeux verts. Son frère aîné, Jérôme, a 22 ans, b... Lire la suite ...

Voyeur - Histoire de Joseph Hash ajoutée le 27/01/2010

Histoire de sexe précédente :
PLAGE NATURISTE
Ceci est une petite histoire vraie survenue durant nos vacances, en août 1999. Nous fréquentons la plage de l'Océans, à Anglet, près de Biarritz. C'est une gran... Lire la suite ...

Voyeur - Histoire de Specmateur ajoutée le 21/12/2009


Menu

Statistiques
Histoires de Cul :
780 (en attente 0)


Copyright 2009-2020 © www.histoire2cul.com - Contact - Nos conditions - Mentions légales