Histoire2Cul.com : Site d'histoires de sexe et de récits érotiques

Histoires de cul ainsi que des récits coquins

Histoire érotique : GROS APPÉTIT SEXUEL


Histoire2Cul.com > Jeune

GROS APPÉTIT SEXUEL :


J'adore faire l'amour et le faire assez souvent. Je ne pense pas qu'à ça, je peux avoir des périodes très chastes de plusieurs semaines, mais lorsque je suis avec un homme qui me plaît et que j'aime, j'ai tout le temps envie de lui. Le matin quand je me réveille et que je sens son corps chaud contre le mien, le midi si nous déjeunons ensemble, le soir dès que je rentre de mon travail. En pleine nuit parfois, même si j'ai joui deux ou trois fois avant de m'endormir. Il me faut ma dose, comme dirait l'une de mes copines. Ma dose, c'est trois ou quatre coups d'affilé. Pas moins.


Je ne me range pas dans la catégorie des nymphomanes mais plutôt dans celle des "grandes amoureuses", comme on dit pudiquement. Une bonne petite salope, quoi ! Une petite salope qui a de gros besoins dans ses périodes de chaleur. Quand j'aime un homme, j'ai besoin de me donner sans cesse à lui, de lui offrir mon corps et de jouir plusieurs fois de suite dans ses bras. J'ai du mal à me contenter d'un petit coup vite fait, bien fait. Je suis bien plus heureuse quand j'entends mon partenaire me dire :

- Tu m'as épuisé !

Et que moi aussi, je n'en peux plus après plusieurs étreintes chaudes et passionnées où je me suis donnée à lui sans retenue. Bref, quand on vient de baiser comme des fous et que je lui ai complètement vidé les couilles. D'ailleurs, c'est une impression que j'aime beaucoup employer en faisant l'amour. Cela m'excite de murmurer à un homme :

- Tu vas voir, je vais te vider les couilles jusqu'à la dernière goutte. Je veux que tu me baises tant que tu auras la force de bander.

Hier, par exemple, ce fut une journée agréable et très jouissive pour moi. Entre le moment où je me suis réveillée le matin et celui où je me suis endormie le soir, j'ai dû jouir à six ou sept reprises. Cela a commencé tôt, vers six heures. Mon copain du moment s'appelle Guillaume. Je ne le connais que depuis un mois seulement et nous n'arrêtons pas de baiser. Je ne sais pas si je tiens l'homme de ma vie mais je le trouve très mignon et nous nous complétons parfaitement. Déjà, nous aimons les mêmes choses. Lui, il est un poil directif et moi, je préfère être guidée et laisser les initiatives à mon partenaire.
Il est viril, endurant, assez joueur, cérébral, il aime me raconter des petites histoires cochonnes tout en me baisant, il n'a pas peur de se laisser aller ni de me parler de ses fantasmes les plus osés. Il possède un corps musclé, une belle queue et tout cela me fait jouir follement.


C'est un amant très doué, assez vicieux et qui a de gros besoins sexuels, lui aussi. Il bande tout le temps. Même quand il dort. C'était le cas hier matin et je me suis amusée à le réveiller en douceur. J'étais collée contre lui, dans son dos, et ma main est venue caresser sa queue et ses couilles. À quoi ou de qui rêvait-il pour bander autant ? Sa bite était raide comme un piquet, si dure et si tendue qu'elle restait plaquée sur son ventre. Je me suis glissée sous le drap et j'ai léché le gland avant de le prendre dans ma bouche. La veille, nous avions fait l'amour. Sa verge sentait fort mais cela ne m'a pas dérangée. Au contraire. Les odeurs du sexe d'un homme, après l'amour, m'excitent.


C'est à ce moment-là que Guillaume a commencé à se réveiller. J'ai continué de le sucer et de caresser ses bourses velues puis, je suis remontée vers lui et tout en l'embrassant, j'ai dirigé sa queue entre mes cuisses. J'avais envie d'être prise tout de suite. Je me suis enfoncée toute seule et lentement pour sentir son membre m'ouvrir progressivement. Une fois empalée, j'ai commencé à bouger pendant que Guillaume caressait mes seins et mes fesses. C'était très bon, il faisait chaud sous la couette et ça sentait bon l'amour et toutes les folies de la veille. Guillaume, à présent bien réveillé, me murmurait des mots cochons et moi, je m'activais de plus en plus vite et de plus en plus fort sur lui. Il me répétait :

- Vas-y, ma petite pute adorée ! Baise-toi sur ma queue ! Défonce-la bien ta petite ...

Lire l'histoire érotique complète


Récit érotique postée par Judith le 24 Aout 2014 dans Jeune.


Histoire de cul suivante :
GAGES PIMENTÉS SUR L'ÎLE DU LEVANT
Cet été, et comme depuis déjà deux années, nous avons passé nos vacances sur l'île du Levant. C'est mon mari qui m'a initiée au naturisme. C'est lui qui, aussi,... Lire la suite ...

Jeune - Histoire de Maryse ajoutée le 30/08/2014

Histoire de sexe précédente :
LE CRI DE L'INITIÉ
Pour être admis dans l'un des nombreux clubs selects de la fac, il faut se soumettre à des initiations toutes plus folles les unes que les autres. On dit que pl... Lire la suite ...

Jeune - Histoire de Angélique L ajoutée le 09/08/2014


Menu

Statistiques
Histoires de Cul :
780 (en attente 0)


Copyright 2009-2020 © www.histoire2cul.com - Contact - Nos conditions - Mentions légales