Histoire2Cul.com : Site d'histoires de sexe et de récits érotiques

Histoires de cul ainsi que des récits coquins

Histoire érotique : HARD SEXE DANS UN BAR


Histoire2Cul.com > Sado-maso

HARD SEXE DANS UN BAR :


Je suis la salope, la garce, la putain de Marc. Adepte de la défonce hard depuis près de deux ans, j'ai enfin trouvé mon mec, mon mâle, un bel étalon brun de 32 ans, grand baraqué, hyper poilu des couilles et de la raie du cul, et monté comme un âne. J'adore sa pine, surtout quand il me la fourre dans la gueule ou dans le fion, une teub veineuse de 20 centimètres par 5 avec gland épais qui m'élargit bien la pastille et me fait jouir comme un dingue. Marc, c'est mon maître. Avec lui, je me comporte comme une vraie femelle docile. Je ne lui refuse rien. Il me fait porter des Plug très larges quand nous partons en virée, des cockrings de métal qui me compriment un max le chibre… Il m'attache, il me fesse, il me rase les couilles et le cul et, depuis quelques temps, il me fiste. À présent, j'arrive à bien me dilater pour recevoir son poing entier dans ma chatte de mec. Je me suis fait tatouer pour Marc et mes deux nouveaux piercings, au niveau des nichons, son le symbole de ma soumission et de mon appartenance à ce beau macho. Evidemment, quand on sort, c'est toujours look cuir, bottes, parfois uniformes ou style punk. Il m'arrive aussi de porter un froc spécial, ouvert sur le cul et qui rend mon trou prêt à l'enculage. Question odeurs de pine, Marc ne lave jamais la sienne. C'est moi qui dois le faire avec ma langue et ma bouche. Tout comme son cul qui est toujours d'une propreté douteuse. Mais moi, les odeurs et les plans sniffages, j'ai toujours aimé. Bites pisseuses, slips crads, aisselles, pieds… Quand ça sent bon le mâle, je trique comme un chien en rut de sexe !


Un des grands plaisirs de Marc, c'est de me voir, en train de me faire enfiler à la chaîne par des mecs hyper vicelards et bien membrés. Il me conduit dans des partouzes tendance S.M, des bars avec backromm, playromm, glorioles, des boîtes, sur des aires d'autoroute pour que je me fasse enfiler par des routiers, des chantiers, des foyers, et toutes sortes d'autres lieux où je suis sûr de m'en prendre plein le cul. À Paris, ça se passe surtout au Banque Club, dans le 8ème, avec ses soirées uro, au Transfert dans le 1er ou alors, au Keller's, dans le 11ème. Pour des soirées hard et bien salaces, ce sont des endroits que je vous recommande vivement. Surtout le Keller's Bar avec sa soirée X.Trem Fist, le troisième samedi de chaque mois. Nous y étions avec Marc, le mois dernier. Il avait voulu que je porte mon " froc de pute ", celui qui est bien ouvert dans la raie du cul. Je suis arrivé au bar, pastille lisse, cockring de métal au paquet, nichons percés… et une furieuse envie de me faire déchirer le trou de balles par des pines juteuses et bien épaisses. Robert, le boss du Keller's était là. Je flashe pas mal sur ce beau molosse velu et surtout, sur ce qu'il a dans le slip. A part lui, il y avait plein de mecs en cuir ou en uniformes, d'autres en tenues ou salopettes de chantier, des punks, des skins. Des types hyper baraqués, deux ou trois blacks, des beurs. Du beau monde, quoi ! Ma soirée était plus que prometteuse. On s'est mêlé à l'ambiance. Avec mon froc ouvert sur le cul, j'ai eu droit à pas mal de palpage et de doigts au cul. Au Keller's, c'est direct et ça, j'adore. Toutes ses mains rugueuses et viriles qui me tripotaient les miches me faisaient bander comme un fou. Marc avait retrouvé d'anciens potes à lui venus de province. Il me présentait à eux comme sa salope à tout faire.


Quand l'un d'eux, Eric, a eu envie de pisser, Marc m'a ordonné de l'accompagner aux toilettes pour m'occuper de sa tige. Eric m'a entraîné avec lui. Il n'a pas pissé dans la cuvette mais sur ma gueule et mon corps puis il m'a fait pomper sa tige, un zob court mais large, légèrement courbé et tendu sur une énorme paire de couilles noires de poils. Tout le paquet sentait très fort et Eric m'enfonçait son dard jusqu'à la garde tout en appuyant sur ma nuque pour que je l'avale à fond. Avec son autre main, il tirait sur le bout de mes seins pour faire rougir et bander " ...

Lire l'histoire érotique complète


Récit érotique postée par Joseph Hash le 14 Mai 2011 dans Sado-maso.


Histoire de cul suivante :
UNE FAMILLE DE MONSTRES
La famille de Fanny, avec qui j'étais à l'école, était sans conteste, la famille la plus répugnante du village, ce village du Nord, où je passais une enfance he... Lire la suite ...

Sado-maso - Histoire de Syl ajoutée le 28/05/2011

Histoire de sexe précédente :
DOUCE PUNITION
Mon histoire commence par une journée d'été, il n'y avait pas un gros soleil et c'était plutôt nuageux. Je me présente, John. Lors de cette aventure, j'avais, 1... Lire la suite ...

Sado-maso - Histoire de Johnny ajoutée le 07/05/2011


Menu

Statistiques
Histoires de Cul :
780 (en attente 0)


Copyright 2009-2020 © www.histoire2cul.com - Contact - Nos conditions - Mentions légales