Histoire2Cul.com : Site d'histoires de sexe et de récits érotiques

Histoires de cul ainsi que des récits coquins

Histoire érotique : JAHED LE MAROCAIN


Histoire2Cul.com > Sado-maso

JAHED LE MAROCAIN :


Je suis marocain. Je crois être homosexuel, mais je n'en suis pas encore sûr, car je ne pourrai jamais essayer tant que je vivrai ici. Je ne sais pas ce que je préfère entre les deux sexes, j'aime quand même les femmes, mais je crois qu'il leur manque quelque chose… Depuis que j'ai commencé l'université, j'ai dû acheter un ordinateur pour faire mes travaux scolaires. J'ai aussi branché mon portable à une connexion Internet, ce qui m'a permis d'explorer le monde de la sexualité, mais ce n'était pas suffisant, je voulais encore plus, je voulais faire mes propres expériences… Je fréquentais quelques filles, même si après plusieurs rencontres, elles devenaient seulement de très bonnes amies, rien de plus. Jamais je n'avais osé en parler à l'une d'entre elles. J'étais le mec le plus veinard de la faq, car j'avais le plus de copines dans mon entourage.

Un jour, tandis que nous faisions la fête dans un bar miteux entre amis, c'était dans un endroit que l'on visitait souvent, car il y était possible de s'amuser comme on le voulait, sans se faire chier, je décide de partir en voyage. Je m'explique… Il était tard et j'étais tellement bourré que ma meilleure amie, Malika, m'attirait. Je la regardais tourbillonner sur le plancher de danse vide et elle semblait totalement libérée. Je ne savais pas exactement quel était le sentiment qui me chavirait. Lorsqu'elle revint à mes côtés près du comptoir du bar, la plupart des amis de notre groupe avaient déjà quitté… Elle s'approcha de moi et je tentai de l'embrasser… Elle me repoussa immédiatement, j'étais un peu choqué, pour une fois que je tentais le coup avec une femme… Malika me dit : «Il faut que l'on discute». Elle avait quelque chose à m'avouer, j'en étais certain, elle a découvert mon malaise envers ma sexualité ambiguë, ça y est, elle m'avait démasqué. Je paniquais. Elle me traîna par le bras à l'extérieur… et m'amena dans un endroit sombre où nous étions seuls. Elle me poussa dans un coin et me chuchota à l'oreille : «Je suis lesbienne.» Ensuite elle hurla : «Quelle jouissance de pouvoir extérioriser ce sentiment !» Alors je lui avouai tout à propos de moi… Nous décidâmes, cette soirée-là, de former un couple aux yeux de tous et nous nous organisâmes un voyage dans le but d'aller vivre de nouvelles aventures. Vous auriez dû voir la tête de mes parents lorsque je leur dit que je partais en voyage avec ma nouvelle copine Malika. Nous choisîmes comme destination : Amsterdam ! (Ce fut le détail que je cachai à mes parents, évidemment.).

Arrivés à destination, comme nous n'avions rien prévu et que les chambres étaient très chères, nous nous informons dans une petite boutique en ce qui concerne les hôtels à prix modique. Le commerçant nous donne l'adresse d'une petite auberge un peu en retrait de la ville, et comme elle est plus éloignée, il y a toujours des chambres libres et abordables. Nous nous rendons en taxi à cet endroit, une femme nous ouvre la porte et nous prie d'entrer. Elle est grande, elle a des seins assez impressionnants ou plutôt assez imposants, car je ne remarque que ça. Malika me regarde avec un grand sourire. La femme nous souhaite la bienvenue dans son auberge, elle se nomme Laureen et elle nous invite à dîner avec le reste des gens qui y séjournent. Je dirais que l'endroit est plutôt à mi-chemin entre la commune et l'auberge car certaines personnes y habitent pendant l'année entière tandis que les autres sont des touristes tout comme nous. Pendant le repas, je remarque l'étrangeté de certains personnages assis à la table, mais je ne m'y arrête pas trop, car nous sommes à Amsterdam, non ? Laureen nous demande si nous venons pour la drogue ? Le sexe ? Comme ici les mœurs sont différentes, nous lui expliquons notre situation. Selon elle, Amsterdam est le meilleur endroit pour avoir du plaisir… et nous y en aurons assurément. Nous décidons de passer la première soirée avec nos hôtes à faire la fête, car ils sont vraiment sympathiques et je vois que Malika veut vraiment rester ici pour la soirée…

Minuit sonne, Laureen convie les nouveaux arrivés dans le sous-sol, c'est l'heure de l'initiation… Comme quelques habitants sont homosexuels et qu'ils s'embrassent ouvertement, ce qui fait augmenter le désir en moi, je descends aussitôt dans l'espoir d'avoir ma première relation sexuelle. Après avoir passé la porte, elle se referme derrière nous en faisant ...

Lire l'histoire érotique complète


Récit érotique postée par Jahed et Malika le 22 Juin 2009 dans Sado-maso.


Histoire de cul suivante :
LE CORPS ÉROTISÉ
C'est sans doute une forme de fétichisme si j'adore porter des bijoux intimes lorsque je fais l'amour avec Christophe. Je connais deux créateurs qui, dans ce do... Lire la suite ...

Sado-maso - Histoire de Alice en Feu ajoutée le 17/06/2009

Histoire de sexe précédente :
VICTOR, LE MAÎTRE
Je m'appelle Eric, j'ai 24 ans et je travaille comme vendeur dans une société de matériel informatique de la région Nantaise. Je suis homo mais malheureusement ... Lire la suite ...

Sado-maso - Histoire de Eric T. ajoutée le 29/06/2009


Menu

Statistiques
Histoires de Cul :
780 (en attente 0)


Copyright 2009-2020 © www.histoire2cul.com - Contact - Nos conditions - Mentions légales