Histoire2Cul.com : Site d'histoires de sexe et de récits érotiques

Histoires de cul ainsi que des récits coquins

Histoire érotique : JE DEVAIS AVOIR 18 ANS - 2


Histoire2Cul.com > Jeune

JE DEVAIS AVOIR 18 ANS - 2 :


Quelques minutes plus tard, la porte s'ouvrit.

- Alors mec ! On a soif nous autres ! Qu'est-ce que tu branles ??

C'était Christian, titubant, mais visiblement, il n'avait pas encore eu son compte.

- Ben alors là ? Qu'est-ce que tu fous ? On t'attendait nous… Ben hé… Ça va pas ?


D'un coup, je me mis à chialer. Moi qui restait impassible depuis l'irruption de Nathalie, je redevins sensible.

- Putain Christian, j'ai fait le con…
- Vas-y, qu'est-ce qui se passe ? Raconte-moi… T'étais pas avec la rousse ?
- Si, si, justement…
- Bah alors quoi ?
- Ben on a commencé à s'embrasser, puis on s'est touchés… Jusque là tout allait bien, puis…
- Nan… C'est pas vrai ?! Nathalie… Tu savais qu'elle était là pourtant…
- Ben oui, elle m'a surpris, m'a giflé, la rousse est repartie, puis, ben voilà, on a parlé un peu… Enfin, elle a parlé… Et tu sais pas ce qu'elle m'a sorti ?! Cette salope s'est envoyée en l'air avec Eric y'a deux semaines de ça… Puis, ben… Voilà, c'est fini…
- Naaannn…. La salope !… Attends, bouge pas. Tiens, bois un coup ça va aller mieux… Enfin, faut dire que t'as pas assuré non plus là…
- Je sais bien, mais t'imagine ? Moi j'étais bourré, bon, je me suis laissé emporter, mais jamais, jamais je n'ai touché une autre gonzesse pendant qu'on était ensemble… Et là ? Qu'est-ce qu'elle me sort ? Qu'elle s'est froidement tapée cet enfoiré d'Eric ?! Bordel !
- Aller va… Tu t'en cales, au moins tu sais que tu pouvais pas te fier à cette garce. Puis honnêtement, je l'ai jamais beaucoup aimée Nathalie. Au moins les choses sont claires maintenant. Et l'année prochaine on rentre en fac, on va pouvoir se lâcher comme ça…
- Ouais, t'as sûrement raison…


Pendant ce temps, Christian m'avait passé le bras autour des épaules et soulevait la cannette pour me faire boire. Ce que je faisais très docilement. On s'en est envoyée une autre dès la dernière gorgée. Moi qui avais pas mal dessaoulé d'un coup, je rattrapai vite mon ivresse. Sur la lancée, on s'en est enchaînée une troisième. Christian ne me lâchait plus. Son étreinte se faisait même de plus en plus pressante.

- Hé mais qu'est-ce que tu fous mec ?
- Bah rien, j't'aime bien mon ami… J'suis désolé pour c'qui t'est arrivé… Pfff… Vraiment toutes des salopes ! L'autre qui te chauffe toute la soirée et qui demande qu'à se faire baiser, pis la Nathalie qui fait pire que toi et t'en tient responsable… Ben si elles sont comme ça, on est pas sauvé, j'te l'dit…
- Ouais, t'as raison… Aller, à la nôtre ! Heureusement qu'on peut compter sur ses potes…
- Évidemment que tu peux…

Là, un regard étrange s'alluma dans les yeux de Christian… Il me regarda fixement, avec insistance… Je le regardai en retour, avant de détourner les yeux, gêné. Puis l'impensable se produisit, il prit ma tête et j'essayai vainement de me détourner. Il m'embrassa. Je crois que j'ai failli vomir en sentant cette langue énorme venir envahir ma bouche. Je pense l'avoir mordu et il me tira violemment les cheveux en me maintenant contre lui. Le premier contact répugnant céda peu à peu la place à un désir qui me montait du bas-ventre… Non ! Me disais-je ! Je ne peux pas ! Je ne peux pas faire ça, ça n'est pas moi, ça n'est pas normal… Non ! Mais le fait était là, je bandais comme un taureau. Je ne me souviens pas avoir bandé comme ça auparavant.
Il le sentit et son corps se pressa plus encore contre le mien. Je sentais aussi sa bite, dure, contre la mienne. Cela m'excita davantage. Et pourtant, je le voyais, gros, boutonneux, dégueulasse… Il me dégoûtait, je ne pouvais pas… Là il me tira à nouveau les cheveux, mais m'imprimant cette fois un mouvement vers le bas. "Arrête !" Tentai-je sans conviction. Sans cesser de me bloquer, il défit ses boutons de pantalon et j'en vis bientôt sortir une énorme excroissance couleur chair…

- Vas-y, dit-il, mets-la dans ta bouche…

Je levai les yeux vers lui, il suait à grosses gouttes et je le trouvai vraiment laid. Je m'exécutai et fis ce qu'il m'avait ordonné. Je le léchai d'abord, lentement, avec hésitation, mais bientôt il ramena ma tête à sa queue et me força à l'entrer en entier, ou presque. J'étouffais. Je ne savais plus où j'étais, je ne savais ...

Lire l'histoire érotique complète


Récit érotique postée par Q. le 25 Février 2013 dans Jeune.


Histoire de cul suivante :
CLÉO I
C'était l'été 2005, j'étais en compagnie de ma cousine Sarah à bord d'une voiture louée à Paris et nous nous rendions à une plage déserte, un endroit des plus r... Lire la suite ...

Jeune - Histoire de Angie L. ajoutée le 25/02/2013

Histoire de sexe précédente :
CAROLINE ET NOTRE GONZESSE 1
Cette année-là, ma sœur Caroline, qui était alors âgée de vingt-et-un ans, deux ans de moins que moi, était partie étudier en Grande-Bretagne, dans le but d'amé... Lire la suite ...

Jeune - Histoire de Tyron ajoutée le 14/02/2013


Menu

Statistiques
Histoires de Cul :
780 (en attente 0)


Copyright 2009-2020 © www.histoire2cul.com - Contact - Nos conditions - Mentions légales