Histoire2Cul.com : Site d'histoires de sexe et de récits érotiques

Histoires de cul ainsi que des récits coquins

Histoire érotique : SEXE AVEC DES FILLES SEXY


Histoire2Cul.com > Exhib

CUL AVEC DES NANAS COQUINES :


Avant de rencontrer Ophélie, John était plutôt du genre "grand timide à soigner au plus vite". Cette timidité en public était toute relative car elle était compensée par des envies irrésistibles de s'exhiber devant les femmes. La vie de John était ponctuée de petites aventures sans conséquences. Les proies ne se laissaient jamais prendre et au fond, c'était mieux ainsi pour lui. Avec sa première voiture, la nuit tombée, il commença à errer dans les rues de la ville à la recherche d'une première "expérience". Le scénario était toujours le même : repérer une jeune femme, garer la voiture du bon côté du trottoir, à une bonne distance de son approche, ôter son short et son tee-shirt pour se retrouver nu, allongé sur les deux sièges avant, attendre le passage de l'inconnue.


Au fur et à mesure des nuits, il rajoutait quelques nouveautés : baisser de moitié la vitre du véhicule pour entendre d'éventuels commentaires, regarder sans complexe la personne passer, éventuellement même se garer plus loin de nouveau pour revoir l'inconnue repasser devant lui, se masturber, etc. Une nuit, il commença ainsi à pister une femme. Une fois, elle passa. Deux fois. Trois fois. Puis quatre fois. devant la voiture de John. Elle parcourut à travers la ville quatre bons kilomètres sans laisser transparaître la moindre réaction. Elle arriva à son domicile. John regrettera plus tard de ne pas avoir eu le courage de pénétrer dans cet cours d'immeuble, qui sais ce qui aurait pu arriver ?


Les réactions des spectatrices habituelles allaient de l'interrogation à l'indifférence, de l'étonnement à l'amusement. Il arrivait à John également de se rendre à plusieurs centaines de kilomètres en voyageant la nuit. Il se déshabillait alors complètement, n'ayant sur lui qu'une chemise sexy ouverte, qui ne cachait pas grand chose de sa bite. Sur plusieurs années, il eût une ou deux fois l'occasion de prendre une auto-stoppeuse. Les réactions s'arrêtaient à l'amusement mais sans plus. Pendant l'été, il avait repéré une forêt à trente kilomètres de son domicile. Il s'y rendait pour se promener nu sur les chemins peu fréquentés ou pour bronzer intégral dans une clairière de causse. Pendant tous ces étés, il ne croisa que deux filles, au moment même où il partait ! Certaines nuits, il repérait un lieu public comme un bord de lac et se déshabillait complètement quelques minutes pour se masturber au clair de lune. En fait, cette vie d'exhibitionniste était bien morne.


Un jour, pourtant, que John partit vers sa forêt, il aperçut au loin trois silhouettes qu'il parvint à identifier. Il s'agissait de trois personnes de sexe féminin, cela ne faisait pas de doute et elles s'éloignaient de lui, s'enfonçant dans la forêt. Connaissant par coeur le moindre recoin de cette dernière, il décida, sans réfléchir une seconde aux conséquences, à prendre un chemin détourné pour les devancer. Courant à toutes jambes, prenant une seconde pour enlever son slip de bain, John était de plus en plus surexcité. Il arriva alors à une croisée de chemins. Au bord, il y avait une parcelle d'herbe et un tronc d'arbre. Il s'y assit pour attendre les trois inconnues. Son taux d'adrénaline monta irrésistiblement, il se masturba un peu en les attendant, cherchant dans quelle position il serait le plus provocant. Elles ne pourraient le voir qu'au dernier moment car des arbres entouraient cette excavation d'herbe. Le vent se calmait, il commença à entendre un fond sonore, d'abord imperceptible, puis plus net. C'était des voix. À quelques mètres de leur arrivée, John distingua leurs paroles. Elles n'étaient pas françaises mais de type allemand probablement. Cette nouvelle surprise, alors qu'il ne parlait pas un mot d'allemand, excita encore plus John, dont la crainte face à la possible réaction du groupe, fit place à une détermination sans failles pour les impressionner. Sa bite était maintenant dure comme du béton armé et il avait envie de sexe et de cul. John était allongé sur le tronc dans le sens du chemin, les jambes de part et d'autre, ses deux mains caressant voluptueusement son pénis. Il regarda le chemin fixement, attendant le moment crucial de la rencontre. Tout ce monde s'aperçut presque au même instant. John estima, d'un coup d'oeil général et furtif, l'âge de ces jeunes femmes : la jeune vingtaine. La première était plus élancée que la seconde mais son aspect juvénile était plus marqué. Elle portait des habits d'ados : short très court, socquettes, tee-shirt d'une idole quelconque. Le trio s'arrêta après que la plus âgée ait aperçu John en exclamant sa surprise. À...

Lire l'histoire érotique complète


Récit érotique postée par Blacky le 07 Mars 2011 dans Exhib.


Histoire de cul suivante :
LE JEUDI DES FANTASMES RÉALISÉS
Salut, J'ose enfin vous raconter ce qui m'est arrivé voilà quelques semaines. Je viens de découvrir le plaisir de sucer un homme. Je suis marié et heureux en... Lire la suite ...

Exhib - Histoire de Galac ajoutée le 31/03/2011

Histoire de sexe précédente :
ENVIE COQUINE EN WEBCAM
Je suis programmeur informatique et je travaille pour une méga société située en région parisienne. Je suis également un mec plutôt libertin, à la fois cérébral... Lire la suite ...

Exhib - Histoire de Bernardo ajoutée le 26/02/2011


Menu

Statistiques
Histoires de Cul :
780 (en attente 0)


Copyright 2009-2020 © www.histoire2cul.com - Contact - Nos conditions - Mentions légales