Histoire2Cul.com : Site d'histoires de sexe et de récits érotiques

Histoires de cul ainsi que des récits coquins

Histoire érotique : L'ANIMAL FABULEUX


Histoire2Cul.com > Voyeur

L'ANIMAL FABULEUX :


L'histoire se passe dans une petite association privée de village. Cette association est réputée pour ses recherches sur la faune. Tous les habitants se connaissent et partagent tous cette même passion : la faune.


Plus particulièrement un jeune homme de 18 ans, Olivier, qui fait des recherches sur les ornithorynques, animaux qui le préoccupent depuis qu'il a vu un reportage sur eux. Tout le village connaît sa passion. Il est petit et trapu et a une malformation au visage, ses oreilles n'ont pas de lobes, ce qui fait de lui la bête curieuse de toute l'école. Aussi bien les camarades de l'association que les docteurs en recherches ne pouvent s'empêcher de se moquer de lui. Il n'y a que quelques personnes qui ne lui font pas de mal, des gens qui ont comme lui cette passion pour les ornithorynques. C'est précisément le cas de deux jolies demoiselles, Émilie et Sandrine. Émilie est plutôt grande et a de beaux cheveux, doux comme de la soie, qui descendent jusqu'au milieu de son dos, un visage d'ange, d'une pureté sans pareil. Sandrine est plus petite, blonde, les cheveux coupés au carré. Elle a également un beau visage et une taille qui fait pâlir tous les garçons de de son entourage d'une désir incroyable.


Lors d'un cours de science naturel, le professeur donne le choix aux participants de faire un travail de recherche sur l'animal qu'ils préfèrent. Bien sûr, Olivier saute sur l'occasion de montrer à tous les recherches qu'il a effectué depuis quelques années. C'est alors que s'approchent timidement Sandrine et Émilie. Elles prennent un siège et s'assoient devant lui. Le pauvre en tombe presque de sa chaise... Quelqu'un pour s'asseoir près de lui et en plus les plus belles nanas du groupe... Impossible !! Secrètement, les filles adorent le travail qu'Olivier fait et elles ont déjà commencé à se renseigner sur l'animal. Ils décident donc de travailler tous les trois sur le même sujet, le prof n'y voit aucun inconvénient. Olivier leur propose de venir voir le travail qu'il a déjà accompli sur eux. Elles acceptent avec joie et décident d'y aller tout de suite après le cours.


Lorsque vient le moment de rentrer chez eux, un orage éclate et il commence à tomber des cordes. Nos trois compères courent se réfugier dans le petit cabanon à quelques centaines de mètres de la maison d'Olivier, il sera impossible d'en sortir tant la pluie est violente.


Ils sont tous les trois trempés comme une soupe. Olivier prend l'initiative de faire un petit feu pour les réchauffer. Il commence ensuite à retirer ses vêtements et à les faire sécher, ce qu'il fait avec son père normalement par un temps pareil. Les filles sont troublées de voir un garçon presque nu devant elles et détournent les yeux à chaque fois qu'Olivier les regarde. Lui n'est pas gêné et leur propose de faire de même sinon elles vont attraper froid.


Elles refuserent directement, Olivier comprend alors qu'il est de trop et sort sous le minuscule porche de l'abri puis leur dit de faire à leur aise. Les filles retirent donc leurs vêtements détrempés et les font sécher près du feu. Alors qu'elles dénichent des couvertures, elles retirent aussi leurs sous-vêtements. Soudain, Olivier entend un cri de terreur venant de l'abri. Il entre en catastrophe et vois les deux filles se jeter sur lui, tremblantes de peur. Il regarde autour de lui et vois une ombre bouger. Il reconnait la forme qui n'est autre que celle d'une petite chauve-souris venue se mettre également à l'abri de l'orage. C'est alors qu'il remarque que les deux filles le serrent très fort et qu'il peut sentir sur son torse la douceur de leur peau. Il les rassure en mettant à la porte l'indésirable. Après coup, il veut ressortir pour que les filles se sentent mieux mais au moment de quitter, elles le retiennent par la main. Sandrine et Émilie voulent qu'il reste près d'elles et lui disent que s'il retourne dehors, il va finir par mourir de froid. Elles lui proposent de venir sous les couvertures avec elles. Timidement, il s'exécute et ne bouge plus d'un poil.


Est-ce l'excitation de la peur ou le cadre pittoresque de l'endroit mais nos deux jeunes demoiselles osent soudain mettre leurs mains sur le corps d'Olivier qui tremble de froid. Elles le prennent donc dans leurs bras et il se retrouve coincé entre les deux plus beaux corps qu'il n'a jamais vu. Il touche doucement les seins de l'une, qui ne s'en plaint pas, et commence ...

Lire l'histoire érotique complète


Récit érotique postée par Missabiboun le 19 Novembre 2011 dans Voyeur.


Histoire de cul suivante :
TIPHAINE ET SON DÉSIR
Après deux ans d'une vie partagée entre Québec, Paris, Frankfort et Nice, je retrouve enfin un rythme plus calme. Mon directeur de labo m'avait prévenu qu'être ... Lire la suite ...

Voyeur - Histoire de Fripon ajoutée le 18/12/2011

Histoire de sexe précédente :
BLACK ET BLANC...
Depuis quelques temps mon mari voulait me voir baiser devant lui avec un black. J'y étais fortement opposée, par principe, autant avec un blanc qu'avec un blac... Lire la suite ...

Voyeur - Histoire de Nanie ajoutée le 05/08/2011


Menu

Statistiques
Histoires de Cul :
780 (en attente 0)


Copyright 2009-2020 © www.histoire2cul.com - Contact - Nos conditions - Mentions légales