Histoire2Cul.com : Site d'histoires de sexe et de récits érotiques

Histoires de cul ainsi que des récits coquins

Histoire érotique : L'HONNEUR DE VIRGINIE 3


Histoire2Cul.com > Sado-maso

L'HONNEUR DE VIRGINIE 3 :


Virginie,

Tu as rendez-vous place St Georges le 24 mai à 17H00.
Après cette épilation, tu devras rejoindre la Gare Montparnasse
pour 19H45, ton train est à 19H55.
Une fois arrivée au Mans, une voiture t'attendra devant la gare.
Nous ne dîneront pas seul.

PS : voici les billets de train et horaires, la chambre y est réservée.


**********************


Virginie sait. Virginie a connaissance de ma complice de toujours. Anne. Ma libertine, ma moitié, la seule femme que j'ai connue dans ma petite vie de libertin avec un esprit ouvert. Mangeuse d'hommes et de femmes, voire plus souvent de femmes que d'hommes. Elle m'a offert bien plus de donzelles que moi je n'en ai mis dans son lit, je lui dois beaucoup. Si je suis aujourd'hui plus affirmé, pas trop mal dégrossi dans mes envies, mes aspirations, dans mon art, je lui dois de m'avoir aimé comme rarement un être sait en aimer un autre. Anne.


J'ai partagé mes moments avec Virginie dans mes conversations avec Anne, nous en parlons. Et maintenant, elle a le désir de la connaître, je la soupçonne d'avoir envie de cette demoiselle si offerte, pour me montrer une fois de plus que cette Virginie aussi ne résistera pas longtemps aux douceurs de Sapho. Anne n'est pas une fana de SM. C'est une voyeuse, une initiatrice, une provocatrice de situations, elle aime voir, parfois guider, souvent être la douceur là où parfois je vais loin, elle me tempère, m'ajuste. Elle est mon complément indispensable. Je lui dois certaines de mes finesses.


J'ai organisé cette rencontre hors du temps, en dehors de Paris, pour un week-end totalement isolé du monde. J'ai choisi pour cadre une abbaye, proche du Mans. Les concerts de Jazz y sont désormais réputés au plan européen. J'aime ce lieu, un lieu où enfant, j'allais chanter, je connais bien ces pierres froides, humides, la saison s'y prête parfaitement. Je sais combien est émouvant le petit matin, cette brume connue du monde entier par certaines photos d'Hamilton, ce silence, un vrai silence. Ces forêts de bouleaux où les couleurs se font discrètes, des nuances, du blanc, du gris, du vert, un lieu propice à certaines intimités, un lieu où les odeurs sont rassurantes dans leurs capacités à être celle de la terre. Nous serions bien là, dans ce gîte que je sais être pour nous, exclusivement pendant 48 heures. Ce lieu où jamais je n'ai amené une soumise.


J'ai pris soin de contacter un jeune garçon qui adore jouer les soubrettes. Anne aime bien sa compagnie. Il est d'une discrétion à toute épreuve, son plaisir à lui c'est d'être un serviteur. Il le fait à merveille, il sera donc à notre service pendant 48 heures. C'est lui qui prendra en charge Virginie dès sa sortie du train, prendra soin d'elle avant le dîner tardif mais raffiné exécuté avec un talent certain par notre serviteur. Anne aura pris soin de lui l'après-midi même, jouant de ce
jeune homme comme d'un objet vivant, j'ai adoré cette situation.


21 Heures 50. Virginie enfin prête a droit à la présentation d'Anne, les deux femmes ont des conversations qui me laissent comprendre rapidement, que je ne serai pas très bavard durant le week-end, qu'elles finiront par me demander mon avis sur telle ou telle chose, usant d'une évidente mauvaise foi et je donnerai ma bienveillance à Anne. Les deux copines désormais sont passées dans la grande pièce centrale, là où Jérémie a pris soin de faire un feu. J'aime ce moment, j'ai toujours aimé ces moments où Anne entre en complicité avec mes rencontres. Je sais, dès la première seconde si cela marchera ou pas, Anne est de ces personnes à l'abord froid, distant, elle ne s'anime que rarement. Mais quand je constate qu'elle parle avec l'autre, c'est gagné. Une ou deux fois, j'ai commis l'erreur de présenter des femmes à Anne qui n'était pas selon son goût, la rencontre n'a jamais duré plus de quelques minutes.


Là, je nage dans le bonheur, Anne et Virginie rient toutes les deux comme des gamines, je ne peux rêver mieux. Nous finissons naturellement dans un lit commun. Virginie découvre les femmes pour ...

Lire l'histoire érotique complète


Récit érotique postée par Maxence le 25 Octobre 2010 dans Sado-maso.


Histoire de cul suivante :
FASCINANTE MAÎTRESSE
Mon portable sonne. C'est un télé message de ma Maîtresse : - J'ai besoin de toi, viens chez moi ce soir à 20 h 00. Ses messages sont toujours très courts m... Lire la suite ...

Sado-maso - Histoire de SoumisÀvosDésirs ajoutée le 07/11/2010

Histoire de sexe précédente :
L'HONNEUR DE VIRGINIE 2
21 heures ! Elle est devant l'entrée du Mégastore. Je ne suis pas bien loin, je l'observe. Elle a toujours de l'avance, comme si elle ne voulait surtout pas man... Lire la suite ...

Sado-maso - Histoire de Maxence ajoutée le 22/10/2010


Menu

Statistiques
Histoires de Cul :
780 (en attente 0)


Copyright 2009-2020 © www.histoire2cul.com - Contact - Nos conditions - Mentions légales