Histoire2Cul.com : Site d'histoires de sexe et de récits érotiques

Histoires de cul ainsi que des récits coquins

Histoire érotique : L’INITIATION SEXE D’HÉLÈNE


Histoire2Cul.com > Sado-maso

L’INITIATION X D’HÉLÈNE :


Un matin de septembre, vers onze heures, Hélène entra dans un café de la rue des Écoles, le Celtic. Elle avait été un instant émue, un peu avant, en passant devant l'immeuble où habitait Daniel Bouchevreau, son professeur de philo, l'année précédente. Une aventure, en effet, avait failli se produire entre eux, mais Daniel avait préféré ne pas y donner suite. La salle du café était séparée d'une autre servant de restaurant le midi. Dans une encoignure était installé un débit de tabac.


L'endroit était plutôt simple, mais assez chaleureux, avec des tables rectangulaires en bois clair devant la grande vitrine et, dans le fond, des boxes discrets. Il y avait peu de clients. Un juke-box diffusait le célèbre "Satisfaction" des Rolling Stones. Elle entra timidement, tenant son petit sac à deux mains, cherchant quelqu'un du regard. Les jeunes gens présents se retournèrent à la vue de cette ravissante jeune fille, vêtue d'un jean 501 usé, mais bien ajusté et d'un pull noir, une tenue de circonstance pour la jeune étudiante qui sortait des cours pour rejoindre son petit ami. La seule entorse à la normalité était incontestablement la différence d'âge entre elle et celui qui lui avait donné rendez-vous là : Hélène venait tout juste d'avoir dix-huit ans alors que lui avait dépassé la quarantaine. Elle aperçut Xavier installé sur une banquette, non loin d'un billard électrique, et le rejoignit en frissonnant. C'était son premier rendez-vous avec lui, depuis leur rencontre, voilà plus d'un mois. Il le lui avait fixé la veille par téléphone, alors qu'il avait laissé sans réponse durant tout le mois d'août une lettre très amoureuse qu'elle lui avait envoyée. Il lui avait expliqué qu'il avait préféré laisser passer quelque temps, ne voulant pas d'un coup de foudre qui n'aurait été qu'une simple passade.


Un serveur arriva. Xavier commanda un café pour elle, et un second pour lui. Il reparlèrent un peu de leur rencontre, au mariage d'une cousine, dans un petit château du XIXème siècle en vallée de Chevreuse. Lui-même était un ami un peu éloigné des parents. Comme dans sa lettre, elle lui dit toute l'émotion qui l'avait saisie quand il lui avait adressé la parole pour la première fois. Elle s'ennuyait un peu, non loin d'un grand buffet installé sur une pelouse, un verre de champagne à la main, quand il s'était approché d'elle. Hélène avait aimé sa voix chaude et grave; ils avaient parlé quelques instants, mais il était resté plutôt réservé, presque distant. Il l'avait quittée en lui laissant une carte de visite sur laquelle était seulement imprimée son adresse. Hélène avait été extrêmement troublée par cet homme d'une quarantaine d'années, sûr de lui au point d'en être presque odieux. Longtemps, elle avait hésité à composer le numéro de téléphone figurant sur la carte de visite. Puis, un matin, elle s'était décidé. Le téléphone sonna à peine une fois, qu'à l'autre bout du fil, la voix grave avait dit :

- Allô... ?

Terriblement gênée, Hélène bredouilla pour expliquer la raison de son appel. Elle parla de sa lettre restée sans réponse. La voix grave la coupa aussitôt.

- Je me souviens parfaitement de toi Hélène. Tu est sûre d'avoir envie que nous nous revoyions ? Sois demain à 11 heures au Celtic, rue des Écoles. Je t'y attendrai et je t'expliquerai ce que j'attends de toi si notre relation doit se poursuivre.

Et il raccrocha sans rajouter un mot. Xavier, qui terminait son deuxième café, la fit sortir de sa rêverie.

- Tu es amoureuse, c'est évident, mais c'est plus que de l'amour que je veux de toi. Je déteste les amours faciles.

Hélène reçut ces mots avec joie, car elle avait craint un instant qu'il soit indifférent à son égard. Tandis qu'il buvait, elle fixa ses mains fines, et à son index gauche, une chevalière en or, assez épaisse, où était gravée, dans un cercle, l'initiale de son prénom: X.

- Si tu m'aimes, reprit-il, il te faudra te donner, au sens le plus fort du MOT... Complètement....

Hélène frissonna à la manière dont il insista sur ce verbe "se donner". Et puis, elle se sentit comme nue, déjà, devant lui, quand il posa son regard sur ses seins.

- Dès notre prochaine rencontre, je ne veux plus te voir avec certains vêtements. Comme ce genre de pull qui dissimule les seins.

Il baissa la voix, car un serveur passait.

- Et surtout, je ne veux plus te voir en pantalon.

Hélène avait un jean noir, pourtant bien ajusté sur ses hanches son ventre et ses fesses, ne laissaient aucun doute ...

Lire l'histoire érotique complète


Récit érotique postée par Roxy Piche le 21 Septembre 2010 dans Sado-maso.


Histoire de cul suivante :
L'HONNEUR DE VIRGINIE 1
Elle me jette un :" Je suis à votre disposition !" Sans autre commentaire. Rendez-vous pris pour 20 heures 30, devant l'entrée principale du musée d'Orsay. El... Lire la suite ...

Sado-maso - Histoire de Maxence ajoutée le 19/10/2010

Histoire de sexe précédente :
L'INITIATION DE SEXE
Elle fut terriblement exaltée, dès son réveil, à la pensée qu'elle allait retrouver Xavier tout à l'heure. Après avoir bu un café, elle prit un long bain. Elle ... Lire la suite ...

Sado-maso - Histoire de Roxy Piche ajoutée le 24/09/2010


Menu

Statistiques
Histoires de Cul :
780 (en attente 0)


Copyright 2009-2020 © www.histoire2cul.com - Contact - Nos conditions - Mentions légales