Histoire2Cul.com : Site d'histoires de sexe et de récits érotiques

Histoires de cul ainsi que des récits coquins

Histoire érotique : LA FEMME MYSTÉRIEUSE


Histoire2Cul.com > Fétichisme

LA FEMME MYSTÉRIEUSE :


Ce vendredi de mai, le temps est doux et les premiers rayons du soleil. Je regarde une belle jeune femme qui porte une robe très simple, très courte, mais aussi très moulante, de ma couleur favorite. Je me retourne et la déshabille du regard. Je sens son regard se poser sur moi quelques secondes. Je suis sûr qu'elle n'a rien mis en dessous, son décolleté laisse entrevoir deux beaux seins qui m'excitent déjà. Elle est très sensuelle et vraiment sexy ! Ses formes me rappelle une fleur. Elle a dans les yeux une tristesse que je voudrais consoler. Dès cet instant, mon imagination s'évade et je ne pense plus qu'à elle. Je sens mon sexe se durcir rien qu'à l'idée de ses formes généreuses. Elle se nomme Selene !!


Elle est assise sur le canapé. Et elle offre une image absolument adorable sous cette lumière venue de la voûte céleste, qui rend plus pâle encore son joli visage encadré de boucles d'or ; si adorable et exquise que je dois me retenir pour ne pas m'approcher d'elle. Mais une intuition me dit que je ne dois pas commettre une pareille erreur. Je l'observe un long moment. Je ne fais pas un geste. Elle a soudain le sentiment de ma présence. Elle me sourit, se lève et se dirige vers la fenêtre pour observer le jardin. Les jonquilles forment un ruban doré sous les arbres, les fleurs des amandiers sont sur le point d'éclore, l'herbe des pelouses tourne au vert, le soleil brille. La jeune femme ouvre la croisée. Elle entend le chant des oiseaux et le bourdonnement des abeilles butinant les fleurs. Au bout de quelques secondes ; elle se rend compte que je la regarde encore une fois, comme si je devinais sans peine ce qui la tourmente. Elle est d'une beauté irréelle. Ses mains fines aux longs doigts se croisent sous son menton, elle m'observe avec une étrange intensité. Elle a cet air grave et supérieur qu'ont les femmes nobles sur les gravures des siècles passés. Puis Selene me regarde dans le yeux. Nous restons figés quelque secondes avant que je ne me décide à agir.

- Bonjour, j'espérais vous voir car je me demande...
- Je sais ce que tu vas dire, c'est inutile. Voici mon adresse, à un de ces jours ou plutôt, une de ces nuits.

Mon petit bout de papier à la main, je reste pétrifié, encore sous le charme de sa voix chaude et envoûtante, me demandant si je dois la suivre ou non. Chez moi, une excitation grandissante fait accélérer mon rythme cardiaque et monter inexorablement une érection. J'ai envie de me branler, il fait presque nuit et il n'y a plus beaucoup de circulation, je me dit qu'à cette heure, il y a peu de chance que quelqu'un me remarque. Ça fait cinq minutes que j'ai la bite à l'air et que je me branle doucement en conduisant d'une main, voilà un des avantages de la boîte automatique auquel on ne pense pas assez souvent, on peut se branler en conduisant ! Je prends un Kleenex sur le siège à côté de moi, au cas ou... Je me masturbe en fantasmant sur elle !

- Ah, quelle belle femme ! Oh, la salope ! Ah ! Oh ! Ouiii...

Je traverse la ville quasi déserte en me faisant reluire à petites touches et comme je ne veux pas risquer le moindre problème, je respecte scrupuleusement les limitations de vitesse et les feux tricolores. J'ai verrouillé de l'intérieur les portes de la voiture et c'est en toute sécurité que je savoure mon onanisme. Je me branle doucement, je caresse ma bite, je vire, je freine, j'accélère et je me branle, je décide de faire durer la chose jusqu'à ce que je sois arrivé chez moi. Cinq kilomètres pour me branler, c'est bien plus qu'il n'en faut, mais je prends mon temps.


Les jours passent et je pense à elle de plus en plus souvent. Bien qu'elle ne m'ait pas donné de rendez-vous, je me promets d'aller chez elle le soir même, bien décidé à savoir qui elle est. L'adresse qu'elle m'a filé correspond à un vieil immeuble, une maison de briques grises sur le bord de la mer. Le lendemain, j'arrive dans la rue de la villa. La voiture entre dans le parc et je la gare à côté des autres véhicules. Je me rends sur le bord de la mer. C'est marée haute. La plage est déserte. Un ...

Lire l'histoire érotique complète


Récit érotique postée par Ivan Ribeiro Lagos le 31 Mai 2011 dans Fétichisme.


Histoire de cul suivante :
LE ROND DE CUIR
Je venais de terminer le lycée, j'avais 19 ans et je passais chaque été à bosser à la ferme de mon oncle Albert. Al avait fait de moi un bon bosseur. En plus mo... Lire la suite ...

Fétichisme - Histoire de Joseph Hash ajoutée le 24/06/2011

Histoire de sexe précédente :
ESSAYER UN MEC ???
Cela fait quelques temps que j'ai envie d'avoir des rapports avec un autre homme. Non pas parce que je ne suis pas comblé du côté de mon épouse mais uniquement ... Lire la suite ...

Fétichisme - Histoire de Le douanier ajoutée le 28/05/2011


Menu

Statistiques
Histoires de Cul :
780 (en attente 0)


Copyright 2009-2020 © www.histoire2cul.com - Contact - Nos conditions - Mentions légales