Histoire2Cul.com : Site d'histoires de sexe et de récits érotiques

Histoires de cul ainsi que des récits coquins

Histoire érotique : LA GRANGE BIEN NOIRE


Histoire2Cul.com > Jeune

LA GRANGE BIEN NOIRE :


En me réveillant, je me suis d'abord demandé ce que je pouvais bien foutre dans cette putain de grange ! J'étais complètement à poil dans la paille avec un mal de crâne pas possible. J'ai senti un corps collé contre le mien. C'était celui de Fred. Complètement à poil, lui aussi. Puis, je me suis rappelé. Des images un peu floues, d'abord. La bringue de la veille, chez une copine. Tout le monde avait picolé sec. Moi, pour commencer. Sono à fond mais pas beaucoup de gonzesses. Vers une heure du mat, Fred me propose de bouger et de partir en stop jusqu'à Apt terminer la soirée dans une boîte de nuit.
Nous étions en pleine campagne, un endroit désert, perdu dans le Lubéron. Il nous a fallu marcher un quart d'heure sur un chemin de terre avant d'atteindre la petite départementale. On se dirigeait comme on pouvait tellement la nuit était noire. Une heure après, on était toujours comme deux cons, plantés sur le bord de la route. C'était en plein été mais il n'y avait pas un chat. Fred était prêt à aller à pied jusqu'à Apt. Ça faisait pas loin de dix bornes.


Tandis que le jour commence à arriver, les choses me reviennent un peu mieux. Fred dort comme un vrai bébé, à plat ventre, les cuisses écartées, un bras replié sous sa tête. Non, ce n'était pas un rêve. J'ai baisé avec lui. Je me suis fais enculer par l'un de mes meilleurs amis ! Et je me souviens avoir beaucoup aimer. Comme lorsque j'ai pris sa queue dans ma bouche pour la pomper. C'était la première fois que je suçais un mec.


Maintenant, mes souvenirs sont plus clairs dans ma tête. Nous n'en pouvions plus de marcher, aussi Fred m'a proposé de passer la nuit à la belle étoile. Il faisait doux, il nous suffisait de trouver un champ ou un coin tranquille. C'est en nous écartant de la route que nous sommes tombés sur cette grange. On n'y voyait rien à l'intérieur mais on a tout de suite senti de la paille sous nos pieds. On s'est allongé mais impossible d'arriver à s'endormir. Fred était près de moi. Il m'a lancé :

- Pas de chance, ce soir ! Ni l'un, ni l'autre n'aura tiré son coup ! Pourtant, j'en avais une super envie, pas toi ?

Moi aussi, je comptais bien terminer ma soirée autre part que dans cette grange. On a continué à parler de cul. J'étais toujours aussi ivre mais cette discussion s'est mise à me faire bander. Fred ne pouvait pas voir, à cause de l'obscurité, ce que j'étais en train de faire. Je lui parlais, la main glissée sous mon froc, mes doigts palpant ma tige et mes couilles. Faute de fille, j'avais envie de me branler, de sortir ma queue et de l'astiquer. Elle était hyper raide. Soudain, Fred s'est jeté sur moi en me disant :

- Et si tu me servais de nana ! Je trique trop, je n'arrive jamais à m'endormir !

Je me suis débattu pour lui résister, pensant qu'il plaisantait. Comme lorsque nous étions internes au lycée et que nous nous amusions à nous battre dans le dortoir, Fred a eu le dessus. C'est un mec musclé, hyper sportif. Il fait du tennis, du foot et pas mal d'escalade. Il est grand, brun, beau gosse. Après le lycée, nous nous étions un peu perdus de vue. Lui était parti faire ses études à Marseille et moi à Avignon. Puis, nous sommes redevenus copains en fréquentant le même bar d'Apt. Nous avons 24 ans, tous les deux.


Il a réussi à m'immobiliser sur la paille. Il était sur moi, coinçant mon corps entre ses cuisses et tenant fermement mes poignets. Il a continué en me demandant :

- Tu n'as jamais baisé avec un mec ?

J'ai répondu que non. Il a ajouté :

- Même pas une petite pipe ?

À cause de l'alcool, je n'arrivais plus à lui résister, j'étais persuadé qu'il s'agissait d'un jeu. Une chose était sûre, je n'aurais jamais osé lui avouer que cela m'arrivait, de temps en temps, de me branler en fantasmant sur des trucs entre mecs. J'ai senti soudain qu'il cherchait ma bouche pour m'embrasser. Cette fois, j'ai compris qu'il était sérieux. J'ai détourné mon visage. J'avais l'impression de lutter contre en fantôme dans cette grange obscure. Fred riait.

- Baiser entre mecs, c'est meilleur qu'avec une nana, crois-moi ! Tu préfères ...

Lire l'histoire érotique complète


Récit érotique postée par Joseph Hash le 02 Juin 2013 dans Jeune.


Histoire de cul suivante :
LA DAME DU COURRIER
Il y a 2 ans, je remplaçais un postier comme boulot d'été. C'était un travail pénible de toujours voir les mêmes gens (des vieux en majorité) et de se lever tôt... Lire la suite ...

Jeune - Histoire de Vincenzo ajoutée le 09/06/2013

Histoire de sexe précédente :
CAROLINE ET NOTRE GONZESSE 4
La vivacité de sa langue dans ma bouche me confirma cette impression. Je caressai avec délices la tendre créature qui s'agitait sur moi. Ma main s'égara rapidem... Lire la suite ...

Jeune - Histoire de Tyron ajoutée le 27/05/2013


Menu

Statistiques
Histoires de Cul :
780 (en attente 0)


Copyright 2009-2020 © www.histoire2cul.com - Contact - Nos conditions - Mentions légales