Histoire2Cul.com : Site d'histoires de sexe et de récits érotiques

Histoires de cul ainsi que des récits coquins

Histoire érotique : LE CORPS ÉROTISÉ


Histoire2Cul.com > Sado-maso

LE CORPS ÉROTISÉ :


C'est sans doute une forme de fétichisme si j'adore porter des bijoux intimes lorsque je fais l'amour avec Christophe. Je connais deux créateurs qui, dans ce domaine, réalisent des petites merveilles, des chefs-d'œuvre d'érotisme et de raffinement. Il y a, bien sûr, Sylvie Monthulé, la plus connue,dont la boutique se trouve en région parisienne. Mais dernièrement, j'ai découvert un jeune créateur de Marseille qui réalise des choses superbes. Il s'agit de Fabien Montina. Il confectionne des bijoux pour les seins sans piercing et d'autres pour mettre en valeur le sexe d'une femme. Sa collection est aussi jolie que troublante. C'est pour pouvoir porter ce genre de parure et paraître encore plus sexy aux yeux de mon copain que je m'épile régulièrement le pubis et les lèvres de la vulve. Je trouve que c'est encore plus excitant au regard une chatte entièrement lisse. D'ailleurs, mis à part mes cheveux, j'épile entièrement mon corps. J'ai toujours eu ce désir d'érotiser mon corps à l'extrême. Autant pour plaire aux hommes que pour me plaire à moi-même. Cela me vient de toute petite. Adolescente, alors que j'avais déjà un corps bien formé, je m'amusais à fixer sur le bout de mes seins des boucles d'oreilles que je pouvais clipper sur mes tétons. Je le faisais également sur mon clitoris et je me masturbais en me regardant sur un miroir. Je sais que tout cela est très narcissique et je l'assume complètement. Étudiante, j'ai eu ma période chaîne en or autour de la taille et petit bracelets que je portais à l'une de mes chevilles.


Cela plaisait énormément à tous les garçons que je rencontrais. Plus tard, j'ai eu envie de me faire tatouer. Je voulais quelque chose de discret mais de coquin et j'ai choisi un petit papillon sur l'épaule gauche. Mon fétichisme s'étendait également aux dessous sexy. J'ai commencé par la dentelle, les petits strings, les porte-jarretelles et les guêpières avant de m'intéresser au cuir et au latex. Le cuir s'accordait parfaitement avec mes fantasmes. Dans ma sexualité, je suis assez soumise mais je privilégie surtout le côté cérébral des relations SM. Je n'ai rien contre une bonne petite fessée érotique et, quand je suis très excitée, j'adore qu'on me travaille durement le bout de seins. Par contre, je ne supporte pas de violence sur les autres parties de mon corps. Seulement les fesses et mes tétons.


Pour en revenir aux bijoux intimes, ils me procurent des sensations très intenses, aussi bien sur le plan visuel que tactile. C'est une manière, pour moi, de préparer mon corps au plaisir et à la jouissance. Je ne suis pas du tout branchée piercing, bien trop douillette pour me faire percer un sein ou les lèvres de ma chatte mais dans la collection de Sylvie Monthulé, comme dans celle de Fabien Montina, il existe des bijoux à seins qui ne font que comprimer les tétons pour être maintenus en place. Dernièrement, je me suis offert une petite folie, signée Montina. Il s'agissait d'une superbe parure, une chaîne de buste fait d'un collier relié à des boucles à seins par de fines chaînettes plaquées or ainsi qu'une chaîne de taille avec deux chaînettes qui se croisaient au niveau de la vulve. Pour compléter mes achats, j'avais commandé un bijou intime orné d'une émeraude et spécialement conçu pour être fixé sur le capuchon du clitoris.


C'est dans cette nouvelle tenue que je me suis présentée lors d'une soirée récente chez des amis lyonnais, Franck et Magali. Ce couple organise régulièrement des réunions fétichistes à tendance SM et si je suis soumise aux hommes, je le suis également avec les femmes. La bisexualité est quelque chose qui m'a paru naturel depuis que j'ai dix-huit ans. Je ne portais que mes bijoux intime sous mon manteau quand je suis arrivée, avec Christophe, chez Magali et Franck. Les créations érotiques de Fabien Montina m'ont valu un succès aussi flatteur qu'agréable. J'étais déjà très excitée alors que nous prenions tous un verre en bavardant. Il y avait un nouveau couple dont la femme était superbe : une jolie rousse d'une quarantaine d'années, grande et mince avec une forte poitrine et vêtue de dessous en cuir et de cuissardes. La guêpière à lacets qui comprimait ses seins semblait trop petite pour les contenir tellement ils étaient opulents. J'étais fortement troublée par cette femme dont les yeux verts étaient animés par une étonnante lueur lubrique. Ses fesses rondes et cambrées étaient mises en valeur par un mini string ...

Lire l'histoire érotique complète


Récit érotique postée par Alice en Feu le 17 Juin 2009 dans Sado-maso.


Histoire de cul suivante :
ANUS PICKET
Je suis là depuis une heure. Elle en porte les marques, fesses rougies par le fouet et la cravache, seins douloureux de leurs nombreux étirements, joues empourp... Lire la suite ...

Sado-maso - Histoire de Maxence ajoutée le 13/06/2009

Histoire de sexe précédente :
JAHED LE MAROCAIN
Je suis marocain. Je crois être homosexuel, mais je n'en suis pas encore sûr, car je ne pourrai jamais essayer tant que je vivrai ici. Je ne sais pas ce que je ... Lire la suite ...

Sado-maso - Histoire de Jahed et Malika ajoutée le 22/06/2009


Menu

Statistiques
Histoires de Cul :
780 (en attente 0)


Copyright 2009-2020 © www.histoire2cul.com - Contact - Nos conditions - Mentions légales