Histoire2Cul.com : Site d'histoires de sexe et de récits érotiques

Histoires de cul ainsi que des récits coquins

Histoire érotique : LE CRI DE L'INITIÉ


Histoire2Cul.com > Jeune

LE CRI DE L'INITIÉ :


Pour être admis dans l'un des nombreux clubs selects de la fac, il faut se soumettre à des initiations toutes plus folles les unes que les autres. On dit que plus l'initiation est cruelle, plus la clique en vaut la peine. Je me le tins pour dit lorsque je débarquai à la fac pour ma première année. À la recherche d'une bande d'étudiants prêts à tout pour s'amuser, j'investiguai l'école et j'y trouvai un groupe dont le nom d'initiation inspirait une sacré dose de frayeur : le cri de l'initié. Je vous invite donc au cœur même de l'expérience qui a changé ma vie !

Étant le seul à avoir un appartement en dehors de la faculté, l'initiation aurait donc lieu chez moi. Celui que l'on nommait, non sans une pointe de respect dans la voix, le maître de cérémonie, filmerait l'initiation qui se déroulerait le lendemain. Il m'annonça de but en blanc qu'il s'agirait d'une double initiation et qu'il me fallait préparer beaucoup d'alcool pour l'occasion. Un peu avant l'arrivée des autres, une jolie rousse prénommée Isabelle se présenta chez moi et me demanda des détails sur l'initiation dont nous ferions l'objet tous les deux. Sur le ton le plus neutre possible, je lui répondis :

- Tu sais, je ne me fais pas de soucis, je suis certain qu'ils sauront nous épater. T'inquiète ce sera génial. Mais des détails, je n'en ai pas plus que toi... Laisse-toi surprendre !

Profitant de ce tête-à-tête, je m'approchai d'elle et lui tendit un verre tout en écartant de son joli visage une mèche de cheveux frisés. Je l'embrassai sur la bouche, fort content qu'elle insère sa langue entre mes lèvres émoustillées. Je posai la main sur son sein et le pressai avant de le sortir complètement de sa prison textile. J'étais prêt à sortir mon zob et lui faire sucer mais la sonnette d'entrée retentit à ce moment-là.

C'était le maître de cérémonie, Jonathan de son vrai nom, suivi de filles et de mecs que je n'avais pour la plupart que croisé dans les couloirs de l'école. Isabelle, le jolie rousse, se rhabilla rapidement, son visage s'étant soudainement teinté d'un rouge vif ! J'étais impatient d'en arriver au fait et après avoir servi un verre à la douzaine de gens présents, j'exigeai qu'ils nous expliquent enfin la nature de l'initiation. Le maître de cérémonie me répondit un peu trop solennellement :

- Tu sauras tout au fur et à mesure que se déroulera la cérémonie initiatique. Cette dernière a pour but non pas de vous humilier mais de déterminer si vous remplissez les conditions de notre ordre.

Je dus me retenir pour ne pas m'esclaffer ! J'hallucinais ! Qu'est-ce qui prenait à ce pseudo gourou de nommer une bande de lycéens lubriques, un ordre ?


Comme je m'y attendais, ils exigèrent qu'on enlève toutes nos fringues. Affolée, Isabelle refusa d'obtempérer, ce qui lui valut une pluie de contestation. Les six nanas attendirent patiemment qu'elle change d'idée mais en constatant son hésitation totalement compréhensible, elles l'entourèrent lentement et lui retirèrent ses vêtements un à un, lui caressant les seins, la bouche, le cou. Pour ma part, j'eus droit à la horde de mecs qui réussirent en outre à me faire oublier mes tracas... Ces six langues et ces 12 mains totalement dévoués à ma jouissance suffirent à me faire bander grave ! Et tout en me délectant des nombreuses pipes goulues offertes à mon membre, je songeai qu'hormis le poil qui les recouvrent, les couilles sont assez semblables aux seins...


Entre temps, les femelles d'Isabelle s'étaient affublées de gode-ceintures et tentaient d'accaparer la bouche de la rouquine. Je n'arrivais pas à en croire mes yeux, c'était elle qui profitait de toutes ces pin-up ! Quelle foutaise !


Le maître de cérémonie filmait la scène et je remarquai malgré moi la bosse qui grossissait dans son pantalon. Il souriait malicieusement, assez fier de la vidéo que cette soirée produirait. Il s'approcha de la rouquine, pointant l'objectif dans sa direction alors qu'elle avait cinq verges de plastique autour de la bouche et que sa chatte était déjà investie par le gode immense d'une black sexy. Ses mains s'agitaient sous la croupe de deux blondes qui s'embrassaient et se titillaient les pointes lestement. Le mateur à la caméra sourit encore puis s'avança vers moi, nu comme un ver et entouré d'une demi-douzaine de mecs qui n'avaient d'yeux que pour ma tige et mes deux bourses. Il me regarda avec hauteur et soupesa sa queue avec indécence. Il s'agenouilla ...

Lire l'histoire érotique complète


Récit érotique postée par Angélique L le 09 Aout 2014 dans Jeune.


Histoire de cul suivante :
GROS APPÉTIT SEXUEL
J'adore faire l'amour et le faire assez souvent. Je ne pense pas qu'à ça, je peux avoir des périodes très chastes de plusieurs semaines, mais lorsque je suis av... Lire la suite ...

Jeune - Histoire de Judith ajoutée le 24/08/2014

Histoire de sexe précédente :
LE HAREM DU SEIGNEUR
Mon frère et mon cousin, deux nobles en quête de gloire et d'or, ont péri en raison d'une épidémie qui s'est répandue jusqu'au champ de bataille. Et cela, alors... Lire la suite ...

Jeune - Histoire de Conrad ajoutée le 03/08/2014


Menu

Statistiques
Histoires de Cul :
780 (en attente 0)


Copyright 2009-2020 © www.histoire2cul.com - Contact - Nos conditions - Mentions légales