Histoire2Cul.com : Site d'histoires de sexe et de récits érotiques

Histoires de cul ainsi que des récits coquins

Histoire érotique : LE FAISEUR DE JOUISSANCE


Histoire2Cul.com > Sextoy

LE FAISEUR D'ORGASME :


Chaque jour c'est la même chose, je me lève, je me dirige vers la salle de bains, et j'ai une érection. La seule que j'ai la chance d'avoir ces temps-ci est celle qui est matinale car mon envie d'uriner est gigantesque. J'ai toujours espoir qu'une fois que j'aurai uriné, je pourrai me vider les couilles, mais ça n'arrive jamais. Je ne suis plus capable de bander depuis bientôt un an, en fait c'est depuis le jour où j'ai surpris ma (ex) copine super canon au lit avec mon père. C'était la pire journée de ma vie. Moi qui croyais que nous allions nous marier. Vous connaissez de ces matins où vous vous levez et où vous croyez que votre vie ne pourrait pas être plus parfaite, jusqu'à ce que vous rentriez plus tôt du boulot et que vous retrouvez votre amoureuse, nue, assise sur un autre et qu'à votre grande surprise, l'autre est votre père. Je l'ai foutue à la porte immédiatement et maintenant, elle habite chez mon paternel. Enfin, depuis ce jour, je n'arrive plus à baiser aucune femme. Ce n'est pas que je n'essaie pas, au contraire, je drague tous les soirs, car j'ai espoir d'être enfin guéri. Mais je n'y arrive pas. Comme je n'en pouvais plus d'inviter des femmes chez moi et de les laisser en plan, sans orgasme, je suis allé m'acheter un jouet, un gode. La semaine suivante, je suis retourné au sex-shop faire des achats, puis j'y suis allé de plus en plus souvent jusqu'à m'y rendre de façon hebdomadaire. J'ai à mon actif une centaine de godes, des dizaines de boules de geisha et toute une panoplie de gadgets Hi Tech pour faire jouir une femme et même plusieurs à la fois. J'avais toujours espoir qu'un soir ou qu'un matin, je réussirais à avoir une érection pour enfin pouvoir me vider les couilles entre les cuisses d'une femme.


Mardi soir, je suis dans un club très chic et je veux avoir dans mon lit la plus belle femme du bar, car je veux mettre toutes les chances de mon côté. Je suis devenu un dieu de la drague, puisque je ne passe pas plus de deux nuits par semaines seul dans mon lit. Or ce mardi, je m'attaque à la propriétaire de l'établissement. Elle est de loin la plus jolie femme de la ville et je me dis qu'elle seule peut me faire jouir comme avant. Je passe un bon moment à discuter avec elle et comme l'endroit est plein à craquer, lorsqu'elle traverse l'endroit pour secourir les serveurs, je lui offre mon aide, et nous passons une très agréable soirée. Lorsque tous les fêtards quittent l'endroit, nous prenons quelques verres, à la suite desquels je l'invite à dormir chez moi. Elle accepte l'invitation sans même s'arrêter une fraction de seconde pour y réfléchir. Nous commençons à nous embrasser dès la cage d'escalier, car nous n'en pouvons plus d'attendre d'être seuls. Elle me pousse contre la porte puis m'enlève mes clefs. Tout en me roulant une pelle, elle déverrouille la serrure. Il n'y a toujours pas de réaction dans mon pantalon, mais je ne perds pas espoir. Nous entrons dans mon appartement et elle retire son chemisier puis s'attaque à ma ceinture. C'est une tigresse ! Elle a une poitrine d'une grosseur parfaite, sous un soutien-gorge pigeonnant, noir, des yeux obscurs et mystérieux, une bouche qui donne envie de l'embrasser jusqu'à l'aurore. Je l'aide à se déshabiller tandis qu'elle promène ses mains de mon torse jusqu'à mes fesses bien moulées dans mon caleçon Calvin Klein. Puis c'est à cet instant que je la sens. UNE ÉRECTION !!! C'est le plus beau jour de ma vie, je vais enfin baiser. Nous continuons à nous embrasser, mais je bouscule un peu le tout, car je suis trop enthousiaste. Je la prends dans mes bras et je la dépose sur mon lit. Je me place sur elle et puis j'enlève mon slip. Ma bite est dressée, bien fière et bien gaillarde. Puis, elle se penche sur moi et l'empoigne. Je me sens ramollir, ce n'est pas un bon présage… Je ne pourrai pas encore baiser, du moins pas ce soir.

- Tu sais, comme c'est la première fois que nous le faisons ensemble, j'ai une idée, je vais te faire jouir et ça sera mon tour une autre fois, comme ça je saurai que tu voudras me revoir, car tu auras une dette envers moi, lui dis-je… en sachant très bien que ce que ...

Lire l'histoire érotique complète


Récit érotique postée par M. Léo le 15 Octobre 2009 dans Sextoy.


Histoire de cul suivante :
LA VÉRITÉ EST AILLEURS...
Je me suis toujours interrogé sur mon orientation sexuelle et sur mes pulsions, mais sans faire de nouvelles expériences. Je vivais en couple avec mon épouse de... Lire la suite ...

Sextoy - Histoire de M. Léo ajoutée le 13/10/2009

Histoire de sexe précédente :

Pas d'histoire précédente


Menu

Statistiques
Histoires de Cul :
780 (en attente 0)


Copyright 2009-2020 © www.histoire2cul.com - Contact - Nos conditions - Mentions légales