Histoire2Cul.com : Site d'histoires de sexe et de récits érotiques

Histoires de cul ainsi que des récits coquins

Histoire érotique : LE KINÉ...


Histoire2Cul.com > Voyeur

LE KINÉ... :


On dit que le couple tue le désir. Moi, je crois que c'est plutôt la routine qui tue le désir. Il suffit de mettre un peu de fantaisie dans les rapports, un poil d'originalité et un zeste d'insolite pour que tout se passe très bien, même après plus de dix ans de vie commune. En tous cas, c'est ce qui se passe entre Phil et moi. À Noël, nous fêterons nos douze ans de concubinage, ce qui, je l'espère, nous ouvrira très bientôt les mêmes droits que ceux offerts aux couples hétéros. Et je peux vous garantir que douze ans après, je bande toujours autant pour son joli petit cul et pour sa bouche gourmande aux lèvres épaisses et sensuelles. Dès que je le vois à poil, j'ai envie de le baiser et quand il se trouve devant ma bite bien raide, il ne se fait pas prier pour venir la sucer. La recette de ce bonheur ? Elle est simple. Bien que très amoureux, l'un de l'autre, nous nous autorisons quand même quelques petites escapades extraconjugales. Nous sommes très complices mais aussi, respectueux de nos désirs réciproques.


Amoureux n'a jamais voulu dire possessif et égoïste, à mon sens. Je comprends très bien que Phil puisse craquer pour un beau mâle, surtout qu'il en croise beaucoup dans son métier. Il est kiné... Cela favorise les rencontres. En plus, il est plutôt bandant comme mec : 37 ans, blond, très mignon de visage, viril et bien bâti avec un corps musclé et un cul qui est une pure merveille. Encore plus beau quand il est bien bronzé avec la fine bande de tissu d'un string qui sépare ses deux belles fesses. Moi, j'ai 38 ans, je suis brun, poilu, 1 m 83 pour 75 kilos, assez beau gosse et bien membré avec une jolie queue de 19 centimètres. J'ajouterai : plutôt vicieux au lit et ouvert à toutes propositions du moment qu'on ne tombe pas dans le SM trop violent ou le crade excessif. Mais j'aime bien, par exemple, fesser le cul de Phil, l'attacher, lui bander les yeux et prendre une position très dominante avec lui mais surtout cérébrale en le traitant comme une vraie petite pute qui doit s'efforcer de bien faire cracher ma queue.


Avec Phil, on baise tous les jours. Ça peut se faire dans n'importe quelle pièce de chez nous, même les toilettes. C'est la façon que nous avons eu de pendre la crémaillère de notre nouvel appart. Mais on baise aussi à l'extérieur : voiture, nature, ciné X, sex-shop, chiottes de bar, porte cochère, etc... On peut le faire à deux, à trois, à plus encore. Je suis voyeur, il est exhib., ce qui nous offre aussi d'autres possibilités et des plans assez insolites. Et, comme je vous l'ai dit, chacun est libre de s'amuser de temps en temps, tout seul de son côté. Moi, ce qui m'excite plus particulièrement, c'est que Phil me raconte ses histoires de cul auxquelles je n'ai pas participé pendant que je le baise. J'adore ça, cela me met une trique d'enfer. Je lui demande de me raconter les détails les plus pervers de ses partouzes infidèles. Comme beaucoup de mecs passifs, Phil fantasme sur les blacks et les grosses bites. Ce petit cochon s'est fait sauter, il y a deux soirs par deux athlètes antillais qu'il avait dénichés dans un bar. Ça lui arrive souvent de finir tard son boulot mais là, visiblement, avec sa mine déconfite et ses traits tirés, ce n'était pas les vieilles rombières qu'il masse d'habitude qui l'avait mis dans cet état. En plus, il puait le foutre et la transpiration. À croire qu'un régiment entier lui était passé dessus. Mais à défaut de lui faire une stupide scène de jalousie, j'ai voulu qu'il me raconte. Je l'ai suivi dans la salle de bain où il s'était dirigé pour prendre une douche. Il s'est foutu à poil et pour me provoquer encore plus, il a écarté ses fesses devant moi en me disant simplement :

- Tiens, regarde dans quel état ils m'ont mis le trou du cul. J'ai passé plus d'une heure et demi avec deux bites énormes qui se disputaient ma rondelle.

Son trou était tout rouge, complètement ouvert avec l'anneau boursouflé. Il s'est glissé sous la douche il a commencé à me raconter : Deux blacks avec des pines phénoménales. Une rencontre ultra rapide alors qu'il était passé prendre un verre dans le bar gay proche ...

Lire l'histoire érotique complète


Récit érotique postée par Le douanier le 13 Avril 2012 dans Voyeur.


Histoire de cul suivante :
BÉNÉDICTE AU CINÉ
Quelques temps après notre rencontre, Bénédicte et moi sommes allés au cinéma. Nos fantasmes partagés, elle être vue et moi l'exhiber, restent notre principale ... Lire la suite ...

Voyeur - Histoire de Pierre Favric ajoutée le 27/04/2012

Histoire de sexe précédente :
CORINNE AU PARKING 1
Depuis cette rencontre inopinée dans le parking de l'immeuble avec cet inconnu qui l'a baisé bien à fond, Corinne revoyait ces moments de passion torride, presq... Lire la suite ...

Voyeur - Histoire de Johny B. Good ajoutée le 03/04/2012


Menu

Statistiques
Histoires de Cul :
780 (en attente 0)


Copyright 2009-2020 © www.histoire2cul.com - Contact - Nos conditions - Mentions légales