Histoire2Cul.com : Site d'histoires de sexe et de récits érotiques

Histoires de cul ainsi que des récits coquins

Histoire érotique : LE PIC DE LA COLLINE…


Histoire2Cul.com > Jeune

LE PIC DE LA COLLINE… :


Voilà déjà six mois que je fréquente Charles. Il est doux, affectueux, compréhensif et il me comble à merveille du côté sexuel. J'aime qu'un homme se laisse aller au plaisir que je lui donne, mais il doit aussi m'en procurer. Être actif, si vous voyez ce que je veux dire. Ma plus belle expérience sexuelle, c'est avec lui que je l'ai vécue. À notre deuxième rendez-vous, nous sommes allés manger au restaurant. Pendant le repas, je le regardais et j'étais déjà toute mouillée. Il me caressait les cuisses en dessous de la table et moi, je mettais mes pieds entre ses deux jambes.


On a réglé la note et quitté le restaurant subito. Enlacés par la taille, nous marchions jusqu'à la voiture stationnée non loin de là. Mon corps entier frissonnait et mes petites culottes s'humidifiaient. Je me sentais comme une adolescente qui découvre les plaisirs de la chair pour la première fois. Je n'en pouvais plus d'attendre…


Charles m'a amenée dans son petit coin à lui ; un petit sentier désert qui mène au sommet d'une jolie colline, réputée pour les orgies qui s'y déroulent. Tout le long du trajet, je caressais fermement son entrejambe et, à l'occasion, je saisissais entre mes mains son pénis, dur comme une barre d'acier trempé. Enfin, nous sommes parvenus au fameux endroit. Il a garé la voiture.


On est descendus et je me suis collée à lui comme une sangsue. Nous étions debout, plaqués l'un contre l'autre. Il a glissé ses mains sous mon pull. Moi, j'ai appliqué les miennes à mettre knock-out sa braguette. Il se déhanchait légèrement et imprimait son sexe contre le mien. Moi, je soulevais légèrement les fesses pour le sentir de plus près. Je me suis adossée à la portière de la voiture et l'ai entraîné avec moi. Ses lèvres charnues titillaient mon lobe d'oreille et son haleine réchauffait mon cou. Cette manœuvre a fait couler entre mes jambes beaucoup de liquide doux et chaud. On gémissait bien tous les deux. Je sentais que Charles en voulait plus, moi aussi d'ailleurs. Il me bécotait le cou et s'approchait de mes seins, gorgés d'excitation. Son pantalon était ouvert depuis un bon moment et, doucement, j'ai glissé un doigt, puis deux dans sa culotte. Il poussait des cris et je savais qu'il aimait ça. Finalement, j'ai touché son gland humide, tout à l'étroit dans le caleçon.


J'ai serré son pénis dans ma main et j'ai commencé à le masturber délicatement. En un rien de temps, il s'est retrouvé le pantalon et le slip sur les chevilles. Il a relevé ma grande jupe et a fait glisser un doigt dans ma fente mouillée. On s'est caressés comme ça pendant plusieurs minutes, s'abandonnant l'un à l'autre. J'avais bien envie qu'il me pénètre, mais comment le lui dire? Je n'ai pas eu à lui demander, c'est lui qui l'a fait.

- Je peux m'enfoncer en toi ?

Qu'il m'a murmuré à l'oreille ! Il a sorti un préservatif que j'ai installé sur son pieu en le faisant rouler jusqu'à sa base avec ma bouche. Je l'ai serré dans mes bras et me suis accrochée à lui en serrant mes jambes autour de ses cuisses. Là, debout, appuyée sur la voiture, il m'a enfilée d'un seul trait avant de s'immobiliser en moi. J'avais arqué légèrement mon bassin pour lui donner le bon angle. C'est comme si nous ne faisions qu'un ; nous étions soudés ensemble.

Putain comme c'est bon, je vais pas tenir longtemps !

Il ne donnait que de légers coups de bassin, mais je le sentais très loin en moi. Seules ses fesses bougeaient. Il appuyait sa tête dans le creux de mon cou et mordillait mon épaule. J'en ai des sueurs froides juste à y repenser. Il me murmurait sans cesse :

Est-ce que t'aimes ça ?

Certainement que j'aimais ça. Mes jambes tremblaient à force d'être debout, mais le plaisir que ça me procurait en valait drôlement la peine. Il allait très lentement en moi, parce qu'il voulait que ça dure longtemps. Je n'étais pas la seule à être excitée.

- Ça y est, je viens !

Cette simple phrase qu'il m'a dite m'a fait éclater et j'ai eu un orgasme du tonnerre. Charles aussi. Il a continué à bouger en moi quelques instants, puis nous nous sommes serrés tendrement. Mes jambes tremblotaient encore, tant j'avais eu du plaisir. J'ai commencé à me rhabiller, mais j'ai bien vu que mon homme avait d'autres idées derrière la tête. ...

Lire l'histoire érotique complète


Récit érotique postée par Clitoria le 22 Juillet 2010 dans Jeune.


Histoire de cul suivante :
L’INSTALLATION DU MAGNÉTO DE SABINE
Je me souviens de la première fois avec Sabine. C'était un soir de juillet et je n'imaginais pas que la soirée serait si chaude. Mais voilà, je vous raconte...... Lire la suite ...

Jeune - Histoire de TAM ajoutée le 05/08/2010

Histoire de sexe précédente :
AVENTURES À LA FAC 3
Je descends lorsque la voiture de ma prof klaxonne dans la rue. Ma mère est sortie mais de toute façon, elle ne se soucie jamais de ce que je fais. Claire a une... Lire la suite ...

Jeune - Histoire de Masked Man ajoutée le 16/07/2010


Menu

Statistiques
Histoires de Cul :
780 (en attente 0)


Copyright 2009-2021 © www.histoire2cul.com - Contact - Nos conditions - Mentions légales