Histoire2Cul.com : Site d'histoires de sexe et de récits érotiques

Histoires de cul ainsi que des récits coquins

Histoire érotique : LE VOYEUR DU CHANTIER 1


Histoire2Cul.com > Voyeur

LE VOYEUR DU CHANTIER 1 :


Dix heures sonnèrent au clocher de la paroisse. Claire, après un dernier baiser à ses parents auxquels elle était venue rendre visite, comme elle le faisait chaque dimanche, s'installa au volant de sa Clio . Là, avant de démarrer, elle prit le temps de bloquer les portières de l'intérieur ; habitude qu'elle avait décidé d'adopter après avoir vu un reportage à la télévision, où de jeunes voyous n'hésitaient pas à ouvrir les portières des automobiles afin de dérober, par la force, les sacs à main des automobilistes féminines. Après un dernier signe de la main à l'adresse de ses parents, elle s'élança sur la route pour rejoindre sa demeure distante de dix kilomètres où l'attendaient, en préparant la cuisine, Jacques son mari et leurs deux enfants : Isabelle et René.


En ce mois de juillet, le soleil dardait ses rayons écrasant. Malgré la climatisation dont la voiture était équipée, Claire sentait avec une certaine aversion la sueur coller son fin corsage à ses épaules et son dos, et surtout couler dans le sillon de ses seins resserrés par son soutien-gorge à balconnets. La transpiration suintait par tous les pores de son corps, engluant ses sous-vêtements. Afin de profiter au maximum de l'air frais que la climatisation soufflait à fond, elle retroussa haut sur ses cuisses sa jupe pourtant déjà extra courte et déboutonna les deux premier boutons de son chemisier. La route était étonnamment déserte. Les habitants de la commune se calfeutraient chez eux, volets clos, afin d'échapper à la canicule qui sévissait. Comme elle passait devant le stade de foot, son attention fut attirée par une silhouette qui, son sac de sport posé à ses pieds, téléphonait à l'aide d'un portable. Arrivant à hauteur de l'individu, Claire sentit son cœur s'emballer soudain tandis qu'une boule lui nouait la gorge ; en ce jeune homme vêtu d'un short de sport et d'un maillot aux couleurs de l'équipe régionale, elle avait reconnu Guillaume, son jeune voisin.

Il faut dire, qu'une semaine auparavant, Claire avait littéralement dépuceler le jeune homme de 18 ans, à l'insu des parents du garçon et de sa propre famille. Stoppant vivement la voiture au niveau de Guillaume, elle fit descendre la vitre côté passager :

-"Guillaume ! Monte ! Je te ramène !"

Reconnaissant en la conductrice de la Clio la sensuelle voisine de ses parents, Guillaume sentit à son tour son cœur battre la chamade. Sans hésiter, tout heureux de cette rencontre, il lança son sac de sport sur le siège arrière avant de s'installer à côté de celle qui, par un jour d'orage, lui avait permis d'accéder à ses trésors charnels avec énormément de tendresse. Claire, les mains tremblantes d'émoi, la gorge nouée, relança la Clio sur la chaussée, non sans avoir de nouveau bloqué les portières, par habitude.

-"Que fais-tu ici ?"

Demanda Claire d'une voix sourde, afin de briser le silence qui risquait de s'installer entre eux.

-"J'étais à l'entraînement de foot, répondit Guillaume, aussi ému que sa compagne... J'appelais ma mère pour qu'elle vienne me chercher."

Tout en conduisant lentement, Claire ne put s'empêcher de jeter un regard plein d'affection en direction du garçon. Avec émoi elle se rappela combien, huit jours plus tôt, la découverte du corps svelte et racé de ce dernier l'avait si bizarrement perturbé sexuellement. À tel point qu'elle s'était offerte à lui, comme la dernière des prostituées, rejetant vingt ans de fidélité envers un mari qu'elle aimait pourtant. Et le plus grave était qu'elle avait connu dans les bras de ce jeune adulte, tout juste sorti de l'adolescence, une félicité amoureuse incomparable, un plaisir sensuel que jamais elle n'avait éprouvé auparavant. Or voilà qu'aujourd'hui, elle ressentait au fond d'elle ce même trouble étrange, ce même désir perfide prendre possession de son bas-ventre. Devant cette exigence érotique qui lui nouait les entrailles et qu'elle se savait incapable de refréner, Claire songea avec émoi, que si elle voulait profiter de la chance inespérée qui s'offrait à elle en la rencontre de Guillaume, il fallait qu'elle fasse rapidement quelque chose. Le jeune homme, malgré le désir qu'il devait certainement ressentir, n'oserait jamais tenter quoi que ce soit.

-"Tu as un peu pensé à moi, tous ces jours ?"
-"Ouuii, reconnut Guillaume."

Depuis un moment, il fixait les longues jambes bronzées de la conductrice que la courte jupe, retroussée à mi-cuisses, dévoilait à ses regards affolés.

-"Moi aussi, avoua Claire dont le corps commençait à se couvrir d'une sueur érotique. J'ai souvent pensé à toi et… à ...

Lire l'histoire érotique complète


Récit érotique postée par Salvatore le 26 Janvier 2010 dans Voyeur.


Histoire de cul suivante :
EXTASE IMPROVISÉE !
Enfin les vacances ! J'ai décidé d'aller refaire le plein sur la côte. L'hôtel me semble agréable, la chambre est vaste et ensoleillée, large balcon avec vue di... Lire la suite ...

Voyeur - Histoire de Tyron ajoutée le 28/02/2010

Histoire de sexe précédente :
CALEB ET MALIK
Caleb est le plus jeune fils de Gontran. Il a 19 ans, il est beau, grand, mince. cheveux bruns et de magnifiques yeux verts. Son frère aîné, Jérôme, a 22 ans, b... Lire la suite ...

Voyeur - Histoire de Joseph Hash ajoutée le 27/01/2010


Menu

Statistiques
Histoires de Cul :
780 (en attente 0)


Copyright 2009-2020 © www.histoire2cul.com - Contact - Nos conditions - Mentions légales