Histoire2Cul.com : Site d'histoires de sexe et de récits érotiques

Histoires de cul ainsi que des récits coquins

Histoire érotique : LES DÉBOIRES D’UNE OBSÉDÉE


Histoire2Cul.com > Voyeur

LES DÉBOIRES D’UNE OBSÉDÉE :


On raconte souvent que les meufs n'ont pas la même libido que les mecs, qu'elles sont romantiques plutôt que sexuelles, enfin qu'elles préfèrent le flirt plutôt que la baise elle-même. Aussi j'ai une voisine de palier qui défie toutes ces règles et qui fait mentir toutes les études sur la pseudo différence des femmes en matière de sexe.

Nous l'appellerons Nancy afin que son cheptel de victimes ne puisse l'identifier. Nancy donc habite le même palier que moi dans un immeuble du centre-ville lyonnais. Heureusement je suis homo, j'ai donc pu me soustraire à l'insistance de ses avances quoique de temps à autre, elle tente à nouveau de me séduire. Mais franchement, dès qu'elle renifle l'odeur du mâle, même depuis le rez-de-chaussée (nous sommes quand même au 5e étage), elle sort sur le pas de sa porte.

J'ignore si elle est consciente de son problème (à ce stade c'est pire que de la nymphomanie) mais c'est un régal de la voir se dandiner en présence d'un homme, de lancer ses allusions toute aussi dégoulinant les unes que les autres. Chacun de ses mots est une invitation, peu importe le type de mec, chacun a sa chance !

L'autre jour, la fameuse Nancy était justement descendue prendre son courrier quand un livreur s'est amené pour moi. J'avoue que le mec était canon… Inutile de dire que la Nancy en question s'est littéralement ruée sur ce morceau magnifique. Elle l'a plaqué au mur, s'est collé à lui comme une glue et lui a chuchoter une saloperie à l'oreille. Le pauvre a bien tenté de se dépêtrer de ce fardeau mais Nancy sait insister à un point que les hommes se disent : je la saute et je ne remets plus jamais la bite ici.

Ce qui devait arriver se produit donc, le type suit Nancy dans l'escalier et les voilà qui s'arrêtent sur le palier. Elle attrape de suite le mec et lui roule un patin digne d'un gonzo. Puis, elle lui chope le zob à travers la braguette. Avec elle, y'a pas de détail, tout est direct. Elle s'agenouille et lui sort le zizi pour le sucer goulûment. Pendant ce temps, ma curiosité ne pouvant résister, je me tapis dans l'escalier et j'observe la scène.

Quelle cochonne, sa bouche jute sur le gland du mec et des bruits de succion insupportables emplissent l'étage. Elle lui lèche les couilles avec tellement d'appétit que je songe qu'elle me bat presque à la pipe… Sa bouche engouffre entièrement les roubignolles du type puis elle recrache le tout avant de s'enfiler la hampe en gorge profonde. Ses joues se creusent sous la pression tant elle suce fort cette belle bite bien raide. Je suis jaloux, cette queue est magnifique et comme elle doit avoir bon goût !


Une fois le livreur bien triqué, cette pute soulève sa jupette (qu'elle porte toujours à ras la touffe) et se positionne au-dessus de la tige qui frémit de désir. Et voilà qu'elle s'empale d'un coup, ça jute à un point que les flocs flocs qui en ressortent me donnent presque la nausée. Nancy la malade du sexe monte et descend à vive allure sur le pénis du gars et elle pousse des gémissements dignes des meilleures hardeuses du net. À un moment, elle crie et je devine qu'elle est en pleine jouissance. On dirait que le mec tourne la tête dans ma direction, histoire de m'implorer de faire diversion. Mais c'est peut-être simplement mon imagination car Nancy lui plante sa langue dans la bouche et lui roule encore des pelles bien baveuses.


Pendant ce temps, croyez-le ou non, j'ai plongé la main dans mon pantalon et je me suis astiqué le poireau avec une belle frénésie. Les spasmes dans ma queue m'ont rendu presque aussi euphorique que la putasse qui se donne en spectacle. Et puis je me suis vidé en imaginant que j'aurais pu satisfaire ce magnifique livreur bien mieux et bien plus délicieusement que cette salope sans retenue.


Ce jour-là, je me souviens qu'elle n'a pas lâché le type pendant au moins 3 heures. Lorsqu'il a réussi à s'échapper, il avait la bite contusionnée. Alors ne me dites plus que toutes les nanas sont de jolies fleurs bleues à la libido fragile. Non ! Il existe aussi des Nancy, des dingues complètement allumées qui deviennent un véritable danger pour les mecs normaux !
...

Lire l'histoire érotique complète


Récit érotique postée par Le Casta Foire le 30 Octobre 2012 dans Voyeur.


Histoire de cul suivante :
BILLIBOY ET LES MEUFS
Il y avait fort longtemps que Billiboy tentait d'approcher des meufs mais, avouons-le, sans grand succès. Il faut dire que le pauvre bonhomme, issu de la vieill... Lire la suite ...

Voyeur - Histoire de Corse-Erre ajoutée le 02/11/2012

Histoire de sexe précédente :
FANTASMES SECRETS
Ma mère a une bonne copine qui viens souvent à la maison. La copine est super sympa et en plus elle est canon. Grande avec de long cheveux châtains et bouclés e... Lire la suite ...

Voyeur - Histoire de Mikaël P. ajoutée le 24/10/2012


Menu

Statistiques
Histoires de Cul :
780 (en attente 0)


Copyright 2009-2020 © www.histoire2cul.com - Contact - Nos conditions - Mentions légales