Histoire2Cul.com : Site d'histoires de sexe et de récits érotiques

Histoires de cul ainsi que des récits coquins

Histoire érotique : LETTRE D'UN OBSÉDÉ...


Histoire2Cul.com > Fétichisme

LETTRE D'UN OBSÉDÉ... :


Ma seule préoccupation dans la vie, c'est le cul ! Pour moi, tout le reste est sans importance. Je bosse parce qu'il faut bien bosser, je fais un peu de muscu pour entretenir mon corps mais en dehors de mon boulot, je vis au rythme de ma queue et de ses nombreuses érections. J'ai trente-six ans. J'ai été bi bien que cela n'ait pas duré longtemps. J'ai rapidement laissé tomber les gonzesses parce que je les trouvais trop compliquées avant de se mettre au pieu. Et un peu trop coincées dès que je leur déballais mon engin. Aujourd'hui, j'ai tiré un trait définitif sur les nanas. Les mecs, c'est quand même nettement mieux. C'est rare qu'ils cherchent à s'accrocher. Et, disons-le, c'est moins pénible, c'est moins chiant. On baise sans prise de tête, on se défonce bien le cul, on s'éclate hard et puis salut !


Je suis pour le changement. La vie de couple, ce n'est pas du tout mon truc. Du moins, pour l'instant. Dans quelques années, peut-être, si je tombe sur un type qui me plaît et avec qui je m'entends bien. Pour le moment, j'ai envie de profiter un max et de faire des tas de rencontres. En fait, je suis obsédé par les culs. Il me les faut tous. Très souvent, je m'installe à la terrasse d'un café rien que pour mater et fantasmer. Et conclure, bien sûr, si l'occasion se présente. Quand je vois un beau mec, je le détaille d'abord de face puis, dès qu'il est passé devant moi, j'examine son cul. Et là, je me mets tout de suite à imaginer ses fesses et tout ce que je pourrais faire avec. En fait, je suis branché cul du soir au matin. Chez moi, je vis à poil. Ça m'excite et c'est mon petit côté exhib. Les rideaux sont toujours grands ouverts et j'espère qu'il y a des mecs qui se rincent l'œil dans les tours qui font face à mon immeuble. Je suis un grand consommateur de films porno mais je les utilise uniquement pour me faire triquer. Je me branle rarement devant des mecs qui s'enculent, c'est juste pour entretenir mon état. J'aime être excité et avoir la queue raide, j'aime être en état de manque. Je bande, donc je suis…


Et, dès que j'ai un moment de libre, je pars à la chasse. Je ne vais pas forcément dans des lieux gays. Ce n'est pas là qu'on fait les plus belles rencontres et on finit toujours par retrouver les mêmes personnes. Je suis plutôt hors ghetto, mon domaine de drague, c'est la rue, les grandes surfaces, le métro, les musées, les bars fréquentés par des étudiants, etc. Je marche, je mate, je reluque des culs, des dizaines, des centaines de culs. Dans la rue, tous mes sens sont en éveil et je suis aux aguets, prêt à foncer sur la première proie consentante. C'est déjà un moment très jouissif pour moi. Mon imagination est remplie de ces images de fesses que j'aurais pu palper et baiser, de ces culs peut-être encore vierges qui n'ont jamais encore connu le plaisir d'être limés par une bonne bite large comme la mienne. Je donne des notes, je fais des commentaires dans ma tête, j'essaye de faire coller la paire de miches au physique de la personne qui les possèdent. Est-ce que le trou est poilu ou non ? La rosette brune ou rose ? La peau velue ou imberbe ? L'anneau plissé et ourlé comme une bouche ou étroit et à peine ridé ?


Mais lorsque je sors, mon but n'est pas seulement d'aller fantasmer sur des culs. J'ai l'intention aussi de dénicher de bons plans et de bien me vider les couilles. Aussi, je suis très attentif aux attitudes des beaux mâles que je croise. Je leur lance des regards bien appuyés et j'attends leurs réactions. Ma dernière affaire de la semaine, comme dirait un pote, s'appelait Ludovic. Ludo, pour les copains. Je l'ai croisé chez un bouquiniste et j'ai complètement flashé sur son joli petit cul aux fesses rebondies et moulées dans un jean serré. Ludo est resté un long moment à fouiner dans les divers rayons et j'ai pu prendre tout mon temps pour le mater et me faire remarquer de lui. Au bout d'un moment, j'ai senti que j'avais mes chances. Tout en feuilletant des bouquins, lui aussi me cherchait du regard. On s'est tourné autour un petit moment et je suis allé l'aborder. Il était ...

Lire l'histoire érotique complète


Récit érotique postée par Bruno P. le 14 Avril 2013 dans Fétichisme.


Histoire de cul suivante :
LE TRAVELO ANONYME
Vous comprendrez certainement que je ne cite pas la ville dans laquelle j'habite, une petite sous-préfecture de province où j'exerce le métier d'avocat. Je tien... Lire la suite ...

Fétichisme - Histoire de Joseph Hash ajoutée le 12/05/2013

Histoire de sexe précédente :
LUNDI SOIR...
Un lundi soir... Lundi soir voué aux plaisirs... Agrémenté d'exhibitions et de cul...:))) Un lundi soir que je ne suis pas prête d'oublier... :)) Une soirée qui... Lire la suite ...

Fétichisme - Histoire de Maudite ajoutée le 03/01/2013


Menu

Statistiques
Histoires de Cul :
780 (en attente 0)


Copyright 2009-2020 © www.histoire2cul.com - Contact - Nos conditions - Mentions légales