Histoire2Cul.com : Site d'histoires de sexe et de récits érotiques

Histoires de cul ainsi que des récits coquins

Histoire érotique : MI BELLA BORICUA


Histoire2Cul.com > Jeune

MI BELLA BORICUA :


Je vis en colocation depuis ma première année d'université. En répondant, il y a 2 ans, à une petite annonce d'un certain Sacha Benito, cherchant un colocataire sérieux, tranquille et rangé avec qui partager un grand studio en ville, j'ai tout de suite sauté sur l'occasion puisqu'il semblait s'agir d'un homme. Être colocataire avec un représentant de la gent masculine allait être préférable pour moi ! Explications…


Étant assez beau gosse et magnétique aux yeux de la gent féminine, j'évite la plupart du temps ce type de compagnie. Je suis très grand, pas très bâti mais bien carrossé, et j'ai des yeux bleus qui m'ont valu des compliments toute ma vie. Je sais trop bien ce que c'est que d'être dans la peau d'un sexe symbole… Comme c'est épuisant à la fin !!! Spécialement pour un homosexuel timide dans mon genre.


Malgré mon look hypster, mon esprit cartésien et quelques manies très féminines, je n'ai jamais réussi à repousser ne serait-ce qu'une seule femme. Et toutes celles que je croise ne voient jamais en moi un homo. Je blâme les métrosexuels pour cette confusion !!!


Bref, celles-ci ne veulent jamais qu'une seule et unique chose de moi, un flirt. Or, je suis quelqu'un d'extrêmement studieux et les fêtes auxquelles les filles m'ont invité par le passé ont été pour moi un véritable calvaire. En fait, j'aime exclusivement les hommes et l'attention extrême dont je fais l'objet de la part du sexe opposé me laisse froid et irrité. Je trouve dommage qu'aucune femme ne puisse voir en moi un ami et j'évite donc leur compagnie depuis que j'en ai fait la triste constatation. En fait, je ne vois pas beaucoup de monde depuis ma première année en sciences pures.


Peut-être que mon homosexualité est trop dommage au regard des filles pour être une possibilité. Le cerveau féminin s'emballe en ma présence, et je le vois, les hormones des femmes s'enflamment sans que jamais leur esprit n'émette de doute quant à mon orientation sexuelle. Quelques femmes extrêmement déçues de ne pas avoir abouti dans mon lit après une soirée en ma compagnie m'ont déjà traité de pédé. Cela me fait toujours sourire intérieurement parce qu'il est magnifique de voir quelqu'un de très sexy revenir bredouille d'une tentative de conquête… Et surtout de voir cette personne tout essayer pour y arriver.


Pour en revenir à ma colocataire, donc, il s'agit bien de la seule femme que j'ai pu endurer jusqu'à présent. Pourtant, j'ai été désagréablement surpris lorsque je me suis d'abord présenté à l'appartement qui était annoncé dans le journal et que j'y ai découvert une fille. Je l'ai d'abord détaillée de la tête au pied, incapable de fermer la bouche tant ma perplexité était à la hauteur de mon désarroi. Malgré mon air peu avenant, elle a conservé son radieux sourire de bienvenue et m'a invité à entrer. Comble de l'idiotie, je lui ai lancé, tout en hésitant à enjamber le porche :

-Je viens pour voir Sacha…

Elle a tout de suite répliqué, avec un fort accent espagnol :

-C'est moi ! Et je parie que tu es Maxime ?

Je suis donc entré et elle m'a fait visité. J'étais très emballé par l'endroit, spacieux et lumineux, mais j'allais tout de même lui annoncer que je n'étais pas intéressé lorsque j'ai vu une fille à poil sortir de la douche. La porte de la salle de bain était entrouverte et j'ai pu voir un petit sein à travers le miroir.


Sacha m'a tout de suite prévenu que c'était sa meuf et qu'il ne faudrait pas que je tente quoi que ce soit avec elle sous peine d'être expulsé de l'appartement. J'ai été pris d'un fou rire et je lui ai serré la main vigoureusement pour conclure le marché.


Le lendemain de mon déménagement, Sacha est tombée sur ma seule et unique cassette de film porno gay et elle s'est exclamé haut et fort qu'elle l'avait deviné au premier regard. Elle sautait de joie, hystérique, trop fière d'avoir détecté ce que nulle autre n'avait réussi à deviner auparavant. Elle avait bien remarqué mon indifférence totale pour sa copine qui était pourtant belle, chaude et, surtout, complètement nue !!!


Je me suis alors replongé dans mes livres en souriant bêtement et elle m'a signifié que son frère allait être des nôtres pour le dîner. J'ai levé un œil vers elle, par automatisme, et elle m'a souri de façon énigmatique avant de me dire « à plus tard ».


J'ai replongé la tête dans mes livres de physique mais j'avoue ...

Lire l'histoire érotique complète


Récit érotique postée par Max le 08 Octobre 2012 dans Jeune.


Histoire de cul suivante :
GILBERT
Je n'ai jamais, sauf une fois, eu de vocation d'initiatrice. Mes fantasmes sont plus ceux d'une victime que ceux d'une femme qui prend l'initiative... Une fois ... Lire la suite ...

Jeune - Histoire de Coquine 25 ajoutée le 14/10/2012

Histoire de sexe précédente :
LE CYCLISTE
Le printemps éclatant de soleil m'incitait à sortir, aller respirer l'air pur du renouveau de la nature et profiter du VTT tout neuf que je m'étais offert quelq... Lire la suite ...

Jeune - Histoire de Deurban ajoutée le 01/10/2012


Menu

Statistiques
Histoires de Cul :
780 (en attente 0)


Copyright 2009-2020 © www.histoire2cul.com - Contact - Nos conditions - Mentions légales