Histoire2Cul.com : Site d'histoires de sexe et de récits érotiques

Histoires de cul ainsi que des récits coquins

Histoire érotique : MON PREMIER PUCEAU


Histoire2Cul.com > Mature

MON PREMIER PUCEAU :


Ma première expérience hors du lit conjugal s'est passée, il y a 5 ans, mais c'est celle qui m'a fait découvrir que j'avais des fantasmes, des envies, de la curiosité. Mon amie Solange, divorcée, la quarantaine, a un fils, Patrick, qui avait à l'époque 18 ans. J'étais partie en vacances chez elle à Cassis. Elle m'avait bien accueillie comme d'habitude et nous passions une super semaine à nous balader et à nous raconter nos petits secrets de femmes. Elle me parlait de son fils car elle était inquiète. Il ne sortait jamais et la plupart du temps, il restait dans sa chambre à regarder des films pornos.


Je la rassurais, je lui disais qu'il vivait sans doute sa crise d'identité, qu'il se cherchait mais qu'il ne fallait pas s'inquiéter. Je sentais toutefois qu'elle voulait me dire quelque chose et j'ai insisté pour savoir. Une nuit, elle avait été réveillée par des bruits inhabituels. Elle avait écouté et avait l'impression qu'un couple faisait l'amour dans une des chambres. Elle s'était levée délicatement, sans faire de bruit et sans allumer sa chambre, ni le couloir. La porte de la chambre de son fils était restée entrouverte et elle pouvait voir ce qui se passait grâce à la lueur de la télé qui diffusait un film porno. Son fils n'était pas seul, il était avec un copain et ils se branlaient en regardant la télé. Solange était étonnée de l'attitude de son fils. Je la sentais désemparée et je lui ai demandé ce que je pouvais faire. Elle m'a alors demandé de communiquer avec lui et d'essayer d'en savoir plus. Elle croyait en fait que parce que j'étais jolie, j'arriverais peut-être à le persuader de se confier à moi... Corps et âme, j'imagine ! Elle était malheureuse et sa démarche était désespérée ; je lui ai dit que j'essaierais.


Le soir, au repas, j'avais mis une tenue excitante, provocante pour voir la réaction de Patrick et j'ai parlé un peu plus avec lui. Il est resté à table, son regard se fixait de temps en temps, et très discrètement, sur mes seins à peine maintenus par un foulard en soie. Il parlait beaucoup et j'avais l'impression qu'il se sentait bien. Vers 11h00, on a quitté la table et Patrick est monté dans sa chambre. Solange et moi sommes restées dans le salon et on a bu un peu, beaucoup. Je lui répétais que Patrick n'était pas insensible aux femmes mais elle voulait plus, elle ne savait pas bien ou elle le savait trop bien. Alors je lui ai demandé ce qu'elle souhaitait véritablement ? Naturellement, elle voulait que je lui fasse le grand jeu...


Je suis montée et quand je suis sortie de la salle de bain, j'ai tendu l'oreille à la porte de Patrick. La télé roulait, bien sûr, et j'entendais des bruits familiers de films pornos mêlés aux plaintes de jouissance de Patrick. J'écoutais toujours et j'ai entendu qu'il remuait beaucoup. J'ai supposé qu'il se branlait. J'étais attirée, à la fois par la curiosité et parce que j'ai eu envie de le voir se caresser, se masturber. Cette ambiance m'excitait et je me suis décidée à foncer. J'ai ouvert tout doucement la porte et je l'ai vu sur son lit, nu, sur le dos, occupé à se branler le sexe avec violence. Quand il m'a vue, il était gêné mais je me suis assise près de lui et lui ai dit que je pouvais l'aider à jouir. Il ne savait pas quoi dire alors je me suis allongée près de lui et j'ai commencé à le branler doucement en recouvrant bien son gland avec mes doigts et en le couvrant de petites bises. Il aimait, je sentais toute l'énergie de son sexe qui durcissait et qui avait envie que ça continue.


Il regardait mes seins dans mon déshabillé, j'ai pris sa main et l'ai invité à me caresser, il n'était pas très adroit mais plein d'envie. Je lui ai demandé si je devais le masturber plus vite, il ne savait plus. Alors j'ai accéléré la cadence et aussitôt sa queue a fait des bruits de clapotis. Je ne voulais pas qu'il gicle tout de suite alors j'ai ralenti mes caresses. Ses mains m'excitaient, j'avais envie de le sucer. J'ai mis son gland dans ma bouche mais c'est devenu vite trop fort pour lui, j'ai senti qu'il voulait jouir. J'ai repris mes caresses et après quelques longs mouvements, le premier jet a giclé, long et ...

Lire l'histoire érotique complète


Récit érotique postée par LaFemmedeJacques le 05 Novembre 2013 dans Mature.


Histoire de cul suivante :
LE GRAND CAVALIERI
Antoine travaillait depuis quelques mois dans une célèbre boutique de mode. Jamais encore il n'avait vu celui que tous appelaient le “grand Cavalieri” avec une... Lire la suite ...

Mature - Histoire de Nostrad Anus ajoutée le 09/11/2013

Histoire de sexe précédente :
MON TOP MODEL... ENCORE !
L'irruption du mec d'Antonin alors que nous baisions au salon me troubla légèrement. Mais Antonin était bien fichée sur ma queue, toujours sur le canapé, il se ... Lire la suite ...

Mature - Histoire de Lu-Brique ajoutée le 19/10/2013


Menu

Statistiques
Histoires de Cul :
780 (en attente 0)


Copyright 2009-2020 © www.histoire2cul.com - Contact - Nos conditions - Mentions légales