Histoire2Cul.com : Site d'histoires de sexe et de récits érotiques

Histoires de cul ainsi que des récits coquins

Histoire érotique : NANIE CHEZ LES BLACKS


Histoire2Cul.com > Histoire coquine

NANIE CHEZ LES BLACKS :


Cette histoire est arrivée il y a quelques années, j'avais à l'époque 25 ans et j'avais rejoint en Côte-d'Ivoire mon ami.
Un soir il rentre de son travail et m'annonce que son patron lui demande de remplir une mission de quelques jour au Sénégal, à Dakar et que, si je veux, je peux venir avec lui. Je pourrais m'occuper à visiter la ville et à faire de la bronzette. J'accepte avec plaisir, d'autant que rester seule avec le boy Norbert en Abidjan, ne m'enchante guère. La semaine suivante, nous nous retrouvons à Dakar, logés au TERANGA, un hôtel de luxe avec galerie marchande, piscine, et plage en face. À côté, la Place de l'Indépendance et le centre-ville.


Je passe des moments agréables à ne rien faire. Mon ami se lève tôt car il commence son travail et ses rendez-vous dès 7h30 le matin, pendant qu'il fait encore frais. Je descends à la salle à manger vers 9h30, j'y prends mon petit-déjeuner. Puis plage, piscine, grillade-salade et re-plage, balade en ville dès qu'il fait plus frais. Puis lorsque mon ami rentre, dîner, soirée à deux et dodo. Je suis en fait souvent seule et je commence à m'ennuyer un peu après quatre jours.


Je devais ce matin là avoir la tête de quelqu'un qui s'embête, car un des maîtres d'hôtel, que je voyais tous les jours, un type très baraqué, 1,90m, 100 kgs, Yousouf, s'inquiète de ma tête et commence un longue conversation, qui se prolongera sur plusieurs jours encore. Il est sympa, me donne des conseils où me promener, quoi voir, a de l'humour, nous sympathisons et une complicité amicale s'instaure.


Un soir mon ami m'annonce qu'il est obligé de rester dîner avec un client et que je dois me débrouiller seule parce qu'il ne rentrera que vers 23 heures. Je suis partagée entre la déception et la colère de rester seule pour la soirée, mais enfin, c'est mieux que d'être seule en Abidjan. Je descends au restaurant de l'hôtel, sous l'œil amical de Yousouf qui me fait servir un bon repas. Puis je remonte dans notre chambre vers 21 heures pour prendre ma douche et regarder la télé locale. Il me vient alors l'idée de faire monter une demi bouteille de champagne pour me consoler d'être seule. J'appelle la réception et je passe ma commande. On me dit que le nécessaire va être fait, comme je connais les délais de prestation dans les hôtels, je décide de passer en vitesse sous la douche, ce que je fais en un quart d'heure, passe un string de dentelles et un soutif assorti pour attendre mon ami. Lorsque je sors de la salle de bain, je pousse un cri : Yousouf est là, un plateau à la main, avec ma bouteille de champagne. Il me dit :

- N'ayez pas peur, j'ai vu votre commande et j'ai décidé avant de partir, de vous la porter moi même.

Il pose le plateau sur le guéridon. Se retourne et s'approche de moi, gourde tétanisée, à moitié à poil au milieu de la pièce !
J'essaie de cacher une partie de moi-même avec mes bras, mais il n'y en aura jamais assez !

- Madame que tu es belle !! Me dit-il.

Et il approche encore de moi, ses mains touchent mes épaules, m'agrippent, me tirent vers lui, j'avance comme dans un rêve, je me décide à me rebeller :

- Mais je suis mariée !! Laissez-moi !
- Tu as déjà eu un amant noir ? Lance-t-il.
- Non et je n'en veux pas, attention je vais crier.

Il continu sa manœuvre et je me retrouve collée à lui, sa bouche prend la mienne et je sens sa langue prendre possession de moi et ma résistance faiblir. Sentant que je deviens consentante, il s'enhardit et ses mains glissent derrière mon dos, le caresse un moment s'attarde sur le soutien-gorge qu'il dégrafe et fait tomber. Il recule d'un pas pour admirer ma poitrine, ferme et tendue, du 95 C. ses mains prennent possession des mamelons qu'il pétrit, sa langue toujours fichée dans ma bouche, ses lèvres étouffant ma rébellion qui est de plus en plus discrète. Il me pousse vers le lit où je m'écroule, sur le dos, la masse imposante du Sénégalais sur moi. Je sens son pubis se frotter sur le mien et c'est sans ambiguïté qu'il exprime à travers les duretés de son bas ventre le désir que je lui suscite ! Il me caresse, m'embrasse, suce mes seins, s'attaque à mon ...

Lire l'histoire érotique complète


Récit érotique postée par Nanie le 30 Avril 2011 dans Histoire coquine.


Histoire de cul suivante :
ÉTALON ARABE RECHERCHÉ
À la suite d'un rêve étrange que j'ai fait le week-end dernier, je ne cesse de penser à un plan cul bien particulier. J'ai remarqué, lors d'une soirée entre po... Lire la suite ...

Histoire coquine - Histoire de Jonathan ajoutée le 25/11/2011

Histoire de sexe précédente :
OMAR ET FRED
Je m'appelle Laurent, j'ai 25 ans et j'ai quitté mon village natal situé dans l'Aveyron pour venir m'installer à Paris, il y a deux ans. Depuis, je vis de petit... Lire la suite ...

Histoire coquine - Histoire de Jacquot ajoutée le 09/04/2011


Menu

Statistiques
Histoires de Cul :
780 (en attente 0)


Copyright 2009-2020 © www.histoire2cul.com - Contact - Nos conditions - Mentions légales