Histoire2Cul.com : Site d'histoires de sexe et de récits érotiques

Histoires de cul ainsi que des récits coquins

Histoire érotique : NOUS DEUX


Histoire2Cul.com > Mature

NOUS DEUX :


Depuis que j'ai rencontré Léo, ma vie a été complètement bouleversée. A quarante-neuf ans, connaître encore une vraie histoire d'amour, une passion, c'était inespéré ! Surtout que beau comme il est, Léo peut s'offrir tous les hommes dont il a envie. Lui, il a seulement vingt-sept ans. Et c'est avec moi qu'il se couche chaque soir. Cinq ans après, cela me paraît toujours aussi incroyable.


Il est toujours avec moi, très amoureux lui aussi. Il se montre aussi jaloux qu'au début de nos relations. Il me fait une crise si je parle d'un ancien amant, et lorsque je pars en déplacement pour mon travail, il est terrorisé à l'idée que je puisse faire des rencontres. Pourtant sans être moche, je n'ai jamais eu la gueule d'un jeune premier. Je suis assez musclé, je fais beaucoup de sport pour m'entretenir. Je suis brun, pas très grand, les tempes grisonnantes. Comme la plupart des hommes de mon âge, j'ai un peu de ventre. Côté sexe, mes mensurations sont plus que respectables. Mais j'imagine que ce n'est pas parce que j'ai une queue de 19 centimètres sur 6 de large que Léo m'aime. Bien sûr, le plaisir physique que nous pouvons prendre ensemble est très important dans notre relation. Mais ce n'est pas l'essentiel. Nous avons des rapports très amoureux, tendres, passionnés.


Parfois, Léo aime se sentir totalement dominé. Il n'a jamais été question de violence entre nous, ni de brutalité. C'est surtout au niveau cérébral que cela se passe. Il me laisse toutes les initiatives, il se comporte avec moi comme un jouet docile et me demande de me préoccuper uniquement de mon plaisir. Nous cherchons à varier sans cesse nos jeux amoureux, à jouir autrement que par la sodomie même si nous aimons beaucoup la pratiquer, lui et moi. Les préliminaires ont beaucoup d'importance. Il m'arrive de me réveiller en pleine nuit et d'avoir très envie de lui, rien que de sentir son corps chaud contre le mien. En fait, je le désire tout le temps.


Entre Léo et moi, cela a commencé par un coup de foudre. Un véritable flash comme on peut en lire dans les romans. Moi, j'étais ému comme un collégien, terriblement troublé par la beauté que dégageait cet ange blond aux cheveux bouclés. Quand j'ai ouvert ma porte et que j'ai découvert ce superbe apollon, mon cœur s'est tout de suite mis à cogner dans ma poitrine. On aurait dit un cadeau tombé du ciel. La photo a toujours été ma grande passion. Je comptais en faire mon métier quand j'étais encore étudiant. Finalement, j'ai fini mes études d'ingénieur, c'était plus rassurant pour mes parents. C'est grâce à cette passion que j'ai rencontré Léo. Je cherchais des corps d'hommes à photographier dans des poses érotiques. Le hard ne m'a jamais intéressé, je préférais me limiter au côté esthétique en prenant plaisir à dégager la sensualité de ceux qui acceptaient de poser pour moi. Je passais donc, régulièrement, des annonces dans des revues pour trouver des modèles amateurs.


Déjà, j'ai été très troublé en attendant la voix de Léo au téléphone. Elle était chaude avec un léger accent du midi. Deux jours après, il sonnait à ma porte. Là ce fut le choc ! J'avais du mal à trouver les mots pour lui parler tellement il me faisait de l'effet. J'avais eu, auparavant, plusieurs coups de foudre mais jamais aussi fort. Léo était d'accord pour faire un essai immédiatement. C'est avec fièvre et le cœur battant la chamade que je me suis mis à régler les lumières et à installer mon appareil. Léo s'est laissé guider, se dénudant progressivement comme je le lui suggérais, dévoilant son torse parfait avec des muscles fins et une peau imberbe. Il s'appliquait en prenant les postures que je lui indiquais. Plus il se dénudait, plus je le trouvais beau et sensuel. Ça me coupait le souffle. C'était la première fois qu'il posait devant un objectif et cela avait l'air de lui plaire.


Mon trouble n'a fait que grandir à mesure que je découvrais ses épaules, ses jambes, cette jeunesse parfaite. Son pubis était aussi blond que ses cheveux. Je me suis aperçu, presque tremblant, qu'il avait un début d'érection. Je l'ai mis sur le compte d'un certain plaisir à s'exhiber. Tout en le mitraillant, je lui posais des questions sur sa vie, ses loisirs. Il poursuivait des études d'architecture. Comme moi, il aimait la peinture, la sculpture et la musique ...

Lire l'histoire érotique complète


Récit érotique postée par Joseph Hash le 08 Décembre 2009 dans Mature.


Histoire de cul suivante :
CHEZ L’ÉPICIER, UN DIMANCHE
Un dimanche en fin d'après-midi, après avoir travaillé à l'ordi, je descends chez l'épicier du coin pour acheter du vin. J'en profite pour jeter un coup d'œil p... Lire la suite ...

Mature - Histoire de Toni de Marseille ajoutée le 09/12/2009

Histoire de sexe précédente :
PREMIÈRE PARTOUZE
Comment en vient-on aux relations en groupe ? Il faut aimer le sexe, bien sûr, la multiplication des partenaires, mais sans doute aussi avoir de fortes tendanc... Lire la suite ...

Mature - Histoire de Roxy Piche ajoutée le 09/04/2009


Menu

Statistiques
Histoires de Cul :
780 (en attente 0)


Copyright 2009-2020 © www.histoire2cul.com - Contact - Nos conditions - Mentions légales