Histoire2Cul.com : Site d'histoires de sexe et de récits érotiques

Histoires de cul ainsi que des récits coquins

Histoire érotique : RAPHAËL, MON POTE


Histoire2Cul.com > Jeune

RAPHAËL, MON POTE :


Je m'étais toujours dit que le jour où je passerais enfin à l'acte, je raconterais cette aventure. Je suis branché mecs et branché cul depuis toujours mais bon… J'ai un peu tardé avant ma première histoire de fesses. Pourtant, côté branlettes, j'ai pas attendu d'être majeur pour m'astiquer plusieurs fois par jour et me faire gicler devant des photos de beaux mâles. Mon truc, ça a toujours été les culs de mecs. Je fantasmais beaucoup plus sur la sodo que sur les pipes. Grâce à Internet, j'ai pu me confectionner une sacrée collection de croupes viriles. J'en ai gravé plusieurs CD. Des culs de toutes les couleurs, de toutes les formes… Mes préférés, c'est lorsque les fesses s'écartent d'elles-mêmes et laissent entrevoir la rondelle. Sinon, je peux bander aussi bien pour un cul poilu que pour un cul imberbe.


Pour me branler, je mets le CD en diaporama et je m'invente des histoires bien cochonnes pour me faire triquer encore plus pendant que défilent les photos. Ensuite, je sélectionne un cul et je me finis avec lui et imaginant que je le baise à fond. Tout ça, c'était avant… En ce moment, je n'ai plus trop envie de me branler et de mater des culs sur mon ordinateur. Je préfère celui de Raphaël. Avec Raphaël, c'est une longue histoire. On s'est connu au lycée, en seconde. Ça a toujours été bizarre entre nous. Je pense qu'il était moins homo que moi mais il devait se poser un max de questions. On était bons copains mais toujours un peu gênés, l'un et l'autre, quand on se retrouvait rien que tous les deux. Je n'aurais jamais osé lui dire quoi que ce soit mais j'avais plusieurs fois imaginé des choses avec lui. Et pas seulement des simples caresses. Lui, il était aussi timide que mignon. Il plaisait aux filles mais il ne s'y intéressait pas du tout. Bref, aucun de nous deux, tout en sentant qu'il y avait quelque chose, n'a pas eu le courage d'en parler à l'autre. Seconde, première, terminale… On s'est tourné autour sans concrétiser. Et puis, il y a eu la fac ! En fait, ce qui a tout changé pour nous, tout précipité, c'est de sortir du cocon familial et de quitter une petite ville de province où l'ambiance était super étouffante.


Nous avons tous les deux débarqué à Strasbourg. Nous étions totalement indépendants, sans nos parents derrière nous et plus personne pour nous surveiller. Totalement libre, quoi ! J'ai vu Raphaël s'épanouir complètement en quelques semaines, devenir plus sûr de lui, plus à l'aise. Plus beau aussi. En peu de temps, il a perdu son physique d'adolescent pour devenir un vrai mec. Un mec super bandant et qui, moi, me faisais bander de plus en plus. La ville lui réussissait à merveille. J'ai eu peur qu'on me le pique, vu qu'il y a pas mal d'homos à Strasbourg et que Raph devenait de plus en plus sexy et mignon. Un soir, j'ai tenté le tout pour le tout. On venait de se faire un ciné puis, on avait un peu picolé dans un bar. En rentrant, je lui ai proposé de venir boire une dernière bière chez moi. Sa bière servie, j'ai branché mon ordi et je suis allé surfer sur des sites de cul. J'ai commencé avec des trucs hétéros, histoire de le tester et j'ai enchaîné avec des sites où on trouvait des galeries photos homos. Raph n'a fait aucun commentaire et il a continué de regarder. J'étais un peu gêné mais cela ne m'empêchait pas de triquer comme un âne. Comme Raph ne disait toujours rien, je lui ai lancé :

- Tu veux voir des beaux mecs qui s'enculent ? J'ai une super adresse !

Un peu moins d'une heure plus tard, c'est moi qui l'enculais, qui lui dépucelais son joli petit cul. Et je me dépucelais également par la même occasion. Au début, ça n'a pas été facile. Pas facile du tout. Quand j'ai été sûr qu'il était autant homo que moi, j'ai un peu perdu mes moyens. J'ai eu comme un blocage. J'ai même débandé alors que j'avais une super envie. On s'est embrassé mais ça manquait de conviction, comme si c'était forcé. Nous avions autant la trouille, l'un que l'autre. La trouille de passer à l'acte, de savoir si on allait bien faire les choses. Entre se branler et fantasmer sur une ...

Lire l'histoire érotique complète


Récit érotique postée par Le douanier le 25 Mai 2012 dans Jeune.


Histoire de cul suivante :
SONIA
Bonjour je m'appelle Romy, je vais vous raconter une histoire qui s'est passée il y'a longtemps avec ma première copine, Sonia. J'avais 24 ans et elle 20. Sonia... Lire la suite ...

Jeune - Histoire de Romain ajoutée le 15/06/2012

Histoire de sexe précédente :
BROCHETTES & BBQ
Les cinq mecs s'étaient tous rassemblés autour de la piscine. Olivier, l'hôte, s'occupait des grillades tandis que Simon, Abdoul, Alexandre et Hugo causaient de... Lire la suite ...

Jeune - Histoire de Angelo Loro ajoutée le 11/05/2012


Menu

Statistiques
Histoires de Cul :
780 (en attente 0)


Copyright 2009-2020 © www.histoire2cul.com - Contact - Nos conditions - Mentions légales