Histoire2Cul.com : Site d'histoires de sexe et de récits érotiques

Histoires de cul ainsi que des récits coquins

Histoire érotique : TRIP CUIR, BAISE HARD


Histoire2Cul.com > Fétichisme

TRIP CUIR, BAISE HARD :


Je crois que le récit de la partie de cul mémorable que j'ai vécue, il y a deux jours, mérite de trouver sa place dans les pages de Lettres Gay. Mon seul regret, c'est qu'il n'y ait eu personne pour photographier quelques-unes des scènes hard de cette sauterie à trois. Je vous aurais envoyé quelques clichés pour que vous puissiez vous rincer l'œil et vous branler la pine par la même occasion.


À défaut de gros plans bien vicelards, n'hésitez pas à vous débraguetter et à vous astiquer le frangin en lisant ma lettre. Les couilles vides, on se sent toujours mieux. Tout d'abord, deux mots rapides sur moi. Je m'appelle Paul, j'ai 28 ans, je suis brun et je mesure 1,80 mètres pour 81 kilos. Je suis un mec hyper baraqué, je fréquente un max les salles de muscu de Lyon et je suis très fier de mes beaux pecs, de mes abdos saillants, de mes biceps, deltoïdes, quadriceps et fessiers. J'adore travailler mon corps et me reluquer dans une glace. Il y a un autre endroit où je suis assez bien pourvu, c'est au-dessous de la ceinture. Ma bite circoncise (problème de phimosis dans mon enfance), mesure 19 par 5,5 et j'ai une bonne paire de couilles.


Question look, je ne porte que des fringues de cuir. Dessus comme dessous. J'ai horreur des caleçons et je trouve plus bandant un string qui met bien en valeur un beau cul musclé comme le mien. Un cul qui donne envie de bien le limer en profondeur.


Dans ce plan à trois, il y avait Karl, un étudiant allemand de 26 ans. À Lyon, on le connaît mieux dans certains milieux gays sous le nom de "Viking" à cause de sa carrure et de ses longs cheveux bouclés. Lui, il n'a pas besoin de faire de la muscu pour être super baraqué. C'est naturel chez lui. Un physique de bûcheron, des épaules de déménageur et sans un poil de graisse. 1,85 pour 84 kilos et une tige encore plus grosse que la mienne : 20 par 6.


Pour compléter le trio, le copain inséparable de Karl : Alex. Un beau brun moustachu, très viril lui aussi, poilu sur tout le corps, sportif et originaire de Bordeaux. Alex est pratiquement la copie conforme de Karl sauf pour la pilosité, la couleur des cheveux et le teint de la peau. Question bite, c'était aussi gros entre ses cuisses mais plus noueux que la bite de son pote avec des grosses veines bleutées sur toute la longueur de la tige. Et pour la baise, aussi vicelard l'un que l'autre.
En général, les mecs branchés cuir ne font pas dans la tendresse ni dans le romantisme mais plutôt des casseurs de culs, des pompes à foutre et des amateurs de plans directs. Tout ce que j'aime et qui me fait bien bander.


La chambre d'Alex était entièrement équipée pour la baise avec une télé et magnétoscope et un nombre impressionnant de cassettes de cul françaises et américaines, de grands miroirs qui réfléchissaient toute la surface du lit et une armoire où étaient rangés des godes, menottes, un martinet, plusieurs boîtes de capotes, tubes de gel, etc... C'était déjà super bandant, la vision sur les miroirs, des trois mâles à poil sur le lit. Alex avait mis un porno black et c'est devant des images de belles bites noires que nous avons commencé à baiser, à nous embrasser, nous sucer les seins, nous branler mutuellement la queue et les couilles. Nous portions tous un cockring qui comprimait nos tiges et peu à peu, nous avons laissé tomber le film pour nous occuper un peu plus activement de nous. Je me suis glissé entre les cuisses d'Alex pour pomper sa pine. Il n'avait pas dû se la laver de deux jours. Elle sentait très fort, une bonne odeur de mâle en rut qui, moi, m'excite encore plus. J'ai bien respiré le parfum épicé de son gland avant de le prendre en bouche. En même temps, je lui malaxais les couilles et je lui touchais un le cul.


Karl, lui, est venu pomper la mienne. Il la serrait bien dans ses doigts et tout en me suçant, il me doigtait déjà le fion avec deux doigts. Je regardais souvent les miroirs pour y découvrir nos trois corps emmêlés. Après la queue d'Alex, j'ai sucé celle de Karl puis, je me suis retrouvé derrière les fesses d'Alex pour lui bouffer son cul poilu. Personne n'était pressé de ...

Lire l'histoire érotique complète


Récit érotique postée par Le douanier le 30 Septembre 2009 dans Fétichisme.


Histoire de cul suivante :
LA PROF D'AÉROBIE 1
La prof d'aérobie I Delphy - Un, deux, trois.... Un, deux, trois... Une dernière fois les filles : Un, deux, trois. La professeure d'aérobie, une femme d'un... Lire la suite ...

Fétichisme - Histoire de Delphy ajoutée le 04/01/2009

Histoire de sexe précédente :
JULIA L'INITIATRICE
Julia est une fanatique du ménage, tout doit être propre et elle ne laisse rien lui échapper. C'est pour cette raison qu'elle porte toujours des fringues soigné... Lire la suite ...

Fétichisme - Histoire de M. Léo ajoutée le 03/10/2009


Menu

Statistiques
Histoires de Cul :
780 (en attente 0)


Copyright 2009-2020 © www.histoire2cul.com - Contact - Nos conditions - Mentions légales