Histoire2Cul.com : Site d'histoires de sexe et de récits érotiques

Histoires de cul ainsi que des récits coquins

Histoire érotique : UNE BELLE GROSSE FILLE


Histoire2Cul.com > Sextoy

UNE BELLE GROSSE FILLE :


Il était environ 21h30, la musique jouait fort. Dans un coin se trouvait une fille qui avait une trentaine de kilos de trop. Elle n'était pas dégueulasse même qu'elle était mignonne, elle était simplement obèse. Elle n'était sûrement pas le genre à draguer avec succès, ni à se faire inviter danser. En jetant un regard vers la piste de danse, je confirmai cette idée. Là ne se trouvaient que de jolies filles, minces, à belle poitrine, et vêtues légèrement. La grosse du coin, elle, portait des vêtements plus amples. Pas des vêtements de sport en coton tout de même, mais pas trop moulants non plus (elle était sûrement consciente qu'elle avait avantage à ménager le portier si elle voulait entrer dans la discothèque).


Assis au bar, je me demandais bien à quoi elle pouvait penser, là, seule à téter sa bière-fruitée-diète (et sans cholestérol). Et c'était fort bien dommage qu'ils ne servent pas de bière en bouteille de 1.18 litres dans les bars : j'aurais bien aimé lui en offrir une pour voir combien du goulot elle pouvait enfouir dans sa bouche. C'était plus substantiel comme défi qu'une petite bouteille ordinaire. Je me décidai donc à aller la rejoindre et faire connaissance.


Elle s'appelait Sandy. Elle était à la fois surprise et contente que je m'assoie à sa table. Je lui offris un verre et j'alimentai la conversation quelque temps en feignant d'être fasciné par les récits de sa vie banale. Question de lui donner quelque chose d'excitant à raconter la prochaine fois que quelqu'un aura le malheur de venir lui parler, je lui proposai d'aller chez elle pour être plus à l'aise pour causer, ce qu'elle accepta immédiatement. Il était près de 23 heures quand nous sommes arrivés chez elle. C'était une assez grande maison pour quelqu'un qui habitait seul. Je la suivis jusqu'au salon, en observant son cul se balancer d'un côté à l'autre quand elle marchait. En m'assoyant, je tâtai rapidement ses fesses. Elle me lança un petit sourire complice et me demanda si je voulais quelque chose à boire. Elle revint avec nos boissons et s'assit à mes côtés sur le divan, les tétons rigides. Ma petite avance l'avait donc excitée. Pucelle à son âge, c'était pas étonnant; même regarder un vidéo-clip de Ricky Martin devait être suffisant pour la faire juter à remplir une baignoire. Avide de corps torrides, elle bu tout son verre d'un coup. Je lui demandai si elle voulait me sucer la queue. Aussitôt, elle déboutonna mon pantalon et prit toute ma bite d'un coup en suçant allègrement alors que je finissais mon verre. Elle me tenait les couilles dans une main et se caressait le clitoris de l'autre. Elle aimait ça et moi aussi. Je ne tardai pas à lui exploser dans la bouche et elle avala tout en se léchant les lèvres, comme si elle en voulait encore de mon succulent nectar de jouissance.


Nous sommes montés à sa chambre à coucher. Elle se dévêtit de sa blouse et de son pantalon. Elle était doublement plus excitée, sa culotte était toute mouillée. Elle retira son soutien-gorge pour dévoiler ses gros nichons où je posai mes mains pour les tâter abondamment. Elle enleva enfin sa culotte pour dévoiler sa touffe humide, se coucha sur le dos, les jambes bien écartées, prêtes à se faire enfoncer mon membre, là où seuls des engins à piles s'étaient aventurés. Je me dévêtis et quand elle réalisa que c'est elle qui me faisait bander à ce point, elle se mit à se toucher les seins et à se glisser les doigts dans la chatte. Je m'allongeai sur son imposant corps en lui mordillant les mamelons et en touchant ses bourrelets. C'était génial, elle avait de gros nichons, de grosses fesses et en plus elle avait des bourrelets à tâter. Je la pénétrai avec vigueur, tout en touchant ses grosses cuisses et elle poussa quelques gémissements. Mon va-et-vient s'accélérait, elle jutait abondamment et ne tarda pas à jouir en me regardant avec un grand sourire. Je sentais mon tour venir, je me retirai alors pour finir en me branlant et j'éjaculai partout sur son ventre, ses bourrelets et son cul. Je lui dis :

- T'aimes ça, hein, ma grosse chatte ?
- Ah oui, prend le vibrateur dans mon tiroir et enfonce-moi le bien.

Je fis ce qu'elle me demanda et je la regardai se masturber. Tout à coup, je me remis à bander de plus belle devant ce spectacle et je ...

Lire l'histoire érotique complète


Récit érotique postée par Eugène Naterj le 24 Juin 2014 dans Sextoy.


Histoire de cul suivante :
MAÎTRESSE CHAMBON III : DÉBAUCHE SECRÈTE
Barbara, que son serviteur appelait maîtresse Chambon, arborait certes un air sévère lorsque son époux était dans les parages mais elle reprenait vite son authe... Lire la suite ...

Sextoy - Histoire de Angelo Loro ajoutée le 09/11/2014

Histoire de sexe précédente :
LE JEU DU MARDI
Voici un jeu auquel j'ai joué l'autre jour. Nous étions six mecs, tous assis les uns en face des autres. J'étais le premier d'une rangée et j'étais le seul qui ... Lire la suite ...

Sextoy - Histoire de Petit Nouveau ajoutée le 10/08/2013


Menu

Statistiques
Histoires de Cul :
780 (en attente 0)


Copyright 2009-2020 © www.histoire2cul.com - Contact - Nos conditions - Mentions légales