Histoire2Cul.com : Site d'histoires de sexe et de récits érotiques

Histoires de cul ainsi que des récits coquins

Histoire érotique : UNE INITIATION POUR ANTOINE 2


Histoire2Cul.com > Exhib

UNE INITIATION POUR ANTOINE 2 :


Deux semaines passent sans que cet événement soit évoqué autrement que par des regards complices. La méthode a l'air d'avoir du bon car ses résultats s'inversent totalement par rapport à ceux du premier trimestre. Ses professeurs sont surpris et sa mère, aux anges.
- Ah mademoiselle Maréchal! C'est merveilleux. Votre travail l'a complètement retourné! ( Si elle savait...) Vous avez su lui redonner confiance en lui ( Oh oui! mais pas encore assez à mon goût! ) Je suis confiante... confiante... confiante... Entre nous, mais ne lui en parlez pas surtout! Je crois que vos talents ne sont pas seuls en cause.
- Ah oui? Comment ça?
Le jour J est arrivé. Ma robe boutonnée sur le devant devrait faire l'affaire. Mon reflet dans le miroir me séduit plutôt. J'ai mis des bas transparents et les sandales qui l'avaient tant affolé la dernière fois. Les beaux jours s'annoncent. Ça fait du bien de se sentir féminine, libre dans l'air doux. Je monte chez les Defflaere, sonne. Personne ! Curieux ! J'essaye à nouveau. Toujours rien. J'attends 5 minutes, la nervosité monte. Des pas rapides dans l'escalier. Antoine arrive, haletant.

- Bonjour madame !
- Antoine ? D'où viens-tu comme ça ?
- J'ai dû faire une course pour ma mère. Elle ne peut pas rentrer avant deux heures alors elle m'a passé un coup de fil pour que j'aille chercher un truc pour elle.

Je suis rassurée et intéressée. Deux heures seuls ? Mmm. Masquant mal mon impatience, je lui lance :

- Et ton devoir ?

Antoine tourne vers moi un air déconfit. Il hausse les épaules. Il doit lire la déception sur mon visage. Ma tenue sexy ne servira donc à rien d'autre qu'à l'émoustiller un peu plus aujourd'hui ! Sans un mot nous rentrons dans sa chambre. D'un geste il me tend son devoir. Je lis en rouge: 15/20 !! Mes yeux bondissent vers lui. Il éclate de rire ! Le petit salaud ! Il va me le payer ! Je lui ordonne :

- Tu as 3 minutes pour te mettre à poil !

Son rire s'étrangle. Ses yeux se figent sur mon expression sévère dans laquelle je m'efforce de ne pas faire transparaître mon plaisir.

- Tu m'a bien entendue. Comme convenu je vais te faire ce que je t'ai promis, mais à ma façon. Donc... je te veux debout, ici même et tout nu !

Reprenant ainsi le contrôle de la situation, je m'installe confortablement dans le fauteuil pivotant devant la table informatique. Le garçon ne rigole plus. Ses yeux sont redevenus timides et je le vois avec ravissement se défaire un à un de ses habits : sweat-shirt, T-shirt, pantalon, chaussettes. Il est vraiment pas mal. Un peu mince, mais ça fait partie du charme de son âge.

- Allez ! Dis-je autoritaire, le reste.

Déglutissant difficilement, il baisse son slip qui tombe à ses pieds. Nerveux, il cache son bas-ventre de ses mains.

- Approche. Oui plus près. Bien. Alors écoute bien les règles du jeu d'aujourd'hui. C'est moi qui te touche. Tu me regardes dans les yeux quand je te le dis, tu réponds clairement à toutes mes questions. Et tu m'appelles Florence, d'accord ?

- Oui... Madame... Euh... Florence.
- Si tu enfreins une de ces règles on arrête tout, compris ?
- Oui... Florence.

Je souris de plaisir. Mes mains glissent sur ma robe et défont un à un les boutons qui la ferment.

- Écarte tes mains !

Le garçon, gêné, obéit. Son sexe est encore timide. J'ouvre ma robe dévoilant ma lingerie fine de dentelle blanche et mes bas. Je tends la jambe vers lui.

- Tu aimes ?
- Oui... Vous êtes belle...
- J'ai mis ces bas exprès pour toi tu sais. Et ces sandales. Elles te plaisent aussi ?

Sa respiration s'accélère, mais son stress empêche encore son émotion de parvenir entre ses jambes.

- Oui, elles sont... Elles sont superbes !
- Tu aimes les femmes en bas et talons hauts, n'est-ce pas Antoine ?
- Je... Oui madame... Florence.

Je joue à agiter lentement mes jambes en l'air, alternativement, les caressant lascivement. Son émotion monte à ses joues.

- Et ça te donne envie ?

Je surveille furtivement sa virilité qui reste de marbre.

- Alors ? Envie de quoi ?
- De me toucher...
- Te toucher ? Comment ça ?
- Me... Me masturber...
- Ah oui ? C'est très coquin ça Antoine... Et qu'est-ce qui arrive quand tu te masturbes ?
- Je viens...
- C'est-à-dire ?
- Ben j'éjacule !

D'un coup, comme si l'évocation explicite de ses activités onanistes l'avait décoincé, le sexe d'Antoine se met à gonfler et à se tendre devant moi. Je dois ...

Lire l'histoire érotique complète


Récit érotique postée par Fripon le 08 Février 2011 dans Exhib.


Histoire de cul suivante :
UNE INITIATION POUR ANTOINE 3
Les révisions se poursuivent. C'est la dernière ligne droite et il ne faudrait pas que la concentration se relâche. Madame Defflaere me retient pour bavarder de... Lire la suite ...

Exhib - Histoire de Fripon ajoutée le 11/02/2011

Histoire de sexe précédente :
UNE INITIATION POUR ANTOINE 1
L'existence d'une prof agrégée dans une université bien cotée n'est pas désagréable. Je sirote un café chaud dans le bistro qui fait face à l'établissement dans... Lire la suite ...

Exhib - Histoire de Fripon ajoutée le 05/02/2011


Menu

Statistiques
Histoires de Cul :
780 (en attente 0)


Copyright 2009-2020 © www.histoire2cul.com - Contact - Nos conditions - Mentions légales