Histoire2Cul.com : Site d'histoires de sexe et de récits érotiques

Histoires de cul ainsi que des récits coquins

Histoire érotique : DU CUL CHEZ LES BIKERS


Histoire2Cul.com > Jeune

SEXE GAY CHEZ LES BIKERS :


Tout d'abord, ça serait sympa si quelqu'un pouvait m'expliquer l'expression " Pédé comme un phoque ". Est-ce que les phoques mâles passent leur temps à s'enculer entre eux ? Si oui, quelle chance, les salopards. Ça me plairait d'être réincarné en phoque ! Bon, en attendant, je vais vous raconter une histoire de cul, une bonne histoire de cul, bien hard, bien bandante et qui, j'espère vous mettra la gaule et vous donnera envie de vous palucher le frangin.


Je m'appelle Richard mais dans la bande, on m'appelle Rick. La bande, ce sont mes meilleurs potes, Vince, Eric, Fred, le Belge et Polo. Nos trips, ce sont les Harley, le cuir, les tatouages, le piercing et les bons enculages entre mâles vicelards. Six bikers, si homos… On habite tous Marseille sauf Polo qui est sur Avignon mais qui vient nous rejoindre chaque semaine dans notre squat du côté d'Allauch et Plan-de-Cuques sur la route des thermes. Dans la semaine, on bosse. Moi, j'ai pu rentrer sur le port, grâce à mon père. Pour être docker, il faut déjà avoir de la famille sur les quais. Vu que j'ai voulu arrêter l'école assez tôt (ça me gonflait trop, les pofs), j'avais pas d'autres possibilités. On bosse donc la semaine et les week-ends, on part faire des virées en Harley et on baise un max à se vider les burnes pour plusieurs jours. Trouver des mecs qui aient envie de venir s'éclater dans notre squat et se faire défoncer par une bande de six brutes vicelardes, ce n'est jamais très difficile. Il y a plein de bars gays à Marseille, des boîtes et des tas de lieux de drague dans le centre où les environs. Et des bonnes salopes prête à tout. Mon histoire, c'est celle de la "salope de Cassis", c'est comme ça qu'on l'avait appelé avec les potes.


C'est moi qui l'ai dénichée dans les calanques, un touriste, originaire de Grenoble mais qui créchait pour quelques jours chez sa tante, commerçante à Cassis. C'était l'été dernier. Ma Harley déconnait plein tube. Un problème de carbu que je n'arrivais pas à régler. J'ai voulu la pousser un peu dans les virages de la Gineste et du coup, j'ai poussé jusqu'à Cassis. Il faisait très chaud et j'en ai profité pour aller piquer une tête du côté de Port-Miou. Là-bas, après le club omnisports, tout le monde se met à poil et pour la drague, c'était aussi un très bon coin. Il y a de tout sur les grands rochers plats, des bi, des couples et des tas de mecs seuls. Les gays, c'est plutôt au milieu des rochers plus abrités, à la pointe de la calanque et c'est toujours là que je vais. Je me suis donc foutu à poil et j'ai pris un bain avant de venir m'étendre au soleil. C'est lui qui est venu me brancher. Un mec qui a le feu au cul, je le repère à des kilomètres...


J'ai tout de suite senti que le look brute épaisse, tatoué sur tout le corps, poilu comme un singe et gros chibre entre les cuisses, c'était son truc ! Moi, il me plaisait bien, aussi. C'était un autre style, genre fils de bonne famille, bien propret et tout et tout. Les contrastes, ça m'a toujours excité. Il était fin de corps, assez grand, mince, très belle gueule, très beau cul aussi avec une petite pine qui pendouillait sous un pubis blond à peine fourni. 23, 24 ans... Pas plus. C'était sûr qu'il avait envie de se faire tirer. Fallait voir comment il zieutait mon paquet tout en tirant nerveusement sur sa clope. J'ai fini par lui dire, en prenant ma tige et en l'agitant devant ses yeux :

- Ok pour la clope, mec ! C'est pas plutôt ça que tu es venu me demander ? Un bon coup de bite entre les fesses !

Je connaissais des coins tranquilles pour baiser en pleine nature du côté de la forêt de la Gardiole. L'été, il fait vraiment trop chaud pour y croiser des randonneurs ou des types en V.T.T. J'ai embarqué mon mec sur ma Harley. J'avais un seul casque mais là encore, il faisait vraiment trop chaud pour croiser des flics et j'ai repris la route de Marseille puis j'ai pris la route du col de la Gardiole, en face du camp de Carpiagne. Au col, je me suis ...

Lire l'histoire érotique complète


Récit érotique postée par Le douanier le 05 Mars 2011 dans Jeune.


Histoire de cul suivante :
LE FRERE D'UNE JOLIE FILLE
Je m'appelle Armelle. J'ai 24 ans, une longue chevelure blonde et de beaux yeux bleus. Je donne des cours de piano, en particulier pour une association. Au prin... Lire la suite ...

Jeune - Histoire de Armelle ajoutée le 10/03/2011

Histoire de sexe précédente :
FRANC TIREUR DE SEXE
L'histoire se passe un mardi soir, à mon stand de tir. Dans notre club, il y avait une femme entre 35 et 40 ans qui me faisait beaucoup fantasmer. Elle avait de... Lire la suite ...

Jeune - Histoire de as2pik ajoutée le 03/02/2011


Menu

Statistiques
Histoires de Cul :
780 (en attente 0)


Copyright 2009-2020 © www.histoire2cul.com - Contact - Nos conditions - Mentions légales