Histoire2Cul.com : Site d'histoires de sexe et de récits érotiques

Histoires de cul ainsi que des récits coquins

Histoire érotique : VENGEANCE CHEZ LES TAULARDS


Histoire2Cul.com > Sado-maso

VENGEANCE CHEZ LES TAULARDS :


En prison, les taulards sont divisés en de multiples groupes ethniques. Lorsque vous y débarquez seul et qu'en plus, vous êtes blanc, vous devenez LE gibier. C'est ce que David, en débarquant en taule, découvrit à ses dépens. Un groupe menaçant de cinq Blacks s'était approché de lui dans la cour et l'avait forcé à baisser son pantalon. David avait crié en vain, s'était débattu tant qu'il avait pu tant leurs queues lui avaient semblé énormes, et il avait encore crié en vain lorsque le chef lui avait besogné son petit trou bien fort, et à sec.


Un homme d'un certain âge avait assisté à la scène de loin. Il attendit que les taulards se soient éloignés de leur victime pour l'aider à se relever. David remonta son froc et il essuya ses larmes de douleur du revers de la main. Le vieux samaritain passa un bras autour de ses épaules fines et l'attira à l'écart des autres groupes qui avaient assisté, eux aussi, à la scène.

- Tu sais, commença par dire le vieil homme sur un ton compatissant, ce que tu viens de subir ne sera pas la dernière fois si tu ne cours pas tout de suite te mettre à l'abri dans la bande des Blacks. Ici mon joli, tu es un gibier. Tu peux décider d'être le gibier de tous, dans les douches, dans la cour et même dans ta cellule. Ou encore, tu peux décider d'être la pute des Blacks, ce qui te vaudrait une protection complète contre les autres détenus qui semblent t'avoir dans leur point de mire...

Il avait allumé une cigarette et ne semblait pas le moins du monde dérangé par les pratiques des taulards. David remarqua avec respect qu'effectivement les autres détenus le narguaient déjà de loin en lui envoyant des clins d'œil et en se pelotant le paquet d'un geste vulgaire alors qu'aucun n'osait s'approcher du vieux. David retrouva enfin la parole, maintenant remis de ses émotions :

- Pourquoi vous permettez-vous alors de rester seul si cela est si dangereux ?

Le vieux taulard éclata d'un rire tonitruant :

- Pour beaucoup de raison, jeune homme ! Ici, tout le monde est au courant de mon passé, raison pour laquelle personne n'ose se confronter à ma personne...

Cette réponse suffit à David, qui s'éloigna de l'homme qui affichait maintenant un sourire effrayant. Il s'approcha lentement, tête basse, du groupe de Blacks assis à une table de pique-nique. Leur chef s'exclama alors :

- Je parie que le vieux solitaire t'a recommandé de te placer sous notre protection. Tu as bien fait d'écouter ce vieux fou mais il reste un point à régler avant...

Il réfléchit un instant puis il se reprit :

- En fait plusieurs points restent à être abordés, mec !

Son regard se dirigea vers ses quatre potes qui se touchaient la bite d'une main, comme pour signifier à David les dits points à régler. Leur geste voulait clairement dire : si tu veux qu'on te protège des autres, tu vas devoir goûter à ça.


La nuit, David faisait les frais du chef de la bande, Matthieu. Celui-ci avait depuis longtemps soudoyé les gardiens les mieux gradés pour avoir droit à une visite nocturne dans la cellule de son choix tous les soirs. C'était un grand gaillard qui se donnait une mine de dur mais qui, étrangement, constituait aussi un excellent philosophe. Avec le temps, il avait de plus en plus de mal à quitter la cellule de David lorsque le gardien venait le chercher à l'aube, à la fin de son quart de travail. Après la baise, ils s'étendaient l'un à côté de l'autre pour débattre sur le sens de la vie, de la mort, entre autres choses. Matthieu tenait à ces discussions qu'il ne pouvait tenir avec les autres membres du groupe. David s'était depuis longtemps habitué à la grosse teub de son chef, à son esprit qu'il trouvait lumineux et à son corps contre lequel il avait pris l'habitude de se blottir. Comme le fait un vieux couple après l'amour, le colosse levait son bras, David se plaçait dans le creux de son aisselle et le géant redescendait son bras sur les épaules de son protégé en un geste protecteur. David était un peu comme la femme du chef, ce dernier avait depuis longtemps interdit aux autres de la bande de le toucher.


Mais un jour, alors que David se douchait seul, un Black de la bande le prit par surprise et lui ...

Lire l'histoire érotique complète


Récit érotique postée par Angelo Loro le 10 Février 2012 dans Sado-maso.


Histoire de cul suivante :
BAL À BONNIEUX 2
Lorsque Nicolas se poussa de devant moi, la première chose que je vis, fut le sexe d'Armand planté entre mes cuisses. Ce fut un choc car il était encore plus é... Lire la suite ...

Sado-maso - Histoire de Docteure Loula ajoutée le 16/02/2012

Histoire de sexe précédente :
FLORENCE, DOMINATRICE DE CHOC !
Hello, je me prénomme Jérôme et cet après midi là, j'ai reçu la visite d'un collègue de travail et de sa femme. On prend un café puis, lancé dans la conversatio... Lire la suite ...

Sado-maso - Histoire de Fredou ajoutée le 13/01/2012


Menu

Statistiques
Histoires de Cul :
780 (en attente 0)


Copyright 2009-2020 © www.histoire2cul.com - Contact - Nos conditions - Mentions légales