Histoire2Cul.com : Site d'histoires de sexe et de récits érotiques

Histoires de cul ainsi que des récits coquins

Histoire érotique : VENGEANCE FÉMININE


Histoire2Cul.com > Sado-maso

VENGEANCE FÉMININE :


Moi c'est Karine, 32 ans, ni top-model, ni madame moche, juste un femme ordinaire qui vit avec un mec ordinaire dans un appart ordinaire. Le petit couple normal, quoi, deux jeunes sans histoire tordue à raconter, qui se sont rencontrés il y a six ans et qui vivent ensemble depuis.


Nous ne sommes pas mariés, Félix et moi, juste conjoints. Je ne suis pas comme ces gonzesses qui feraient n'importe quoi pour se dépersonnaliser et porter le patronyme de leur époux tout neuf. Sans être féministe, j'aime que les choses soient claires : je bosse, je suis indépendante et je n'appartiens à personne.


Physiquement, je reste dans la norme : rousse aux yeux bleus, 1m70, 68 kilos, un peu dodue me direz-vous mais ô combien confortable au lit... Félix, lui, est aussi dans la norme : blond aux yeux bleus, 1m78, 80 kilos, assez costaud et un tantinet macho. Mais jusqu'à la semaine dernière ce côté pseudo dominant ne me dérangeait pas trop. Enfin jusqu'à ce que je l'entende au téléphone avec un de ses potes.


Ce vendredi là, j'entends par le plus grand des hasards une conversation téléphonique tout qu'il y a de plus mecs en rut entre mon homme et son pote Ricardo. Je n'ai pas accès aux répliques de l'autre mais je saisis fort bien toute l'élégance des propos de mon mec :

- "Ouais si t'avais vu la salope, comme y allait, elle en redemandait, et hop, un autre grand coup dans le fion. C'est clair qu'elles jouissent du cul les meufs, etc."


Sur le coup, j'allais bondir dans le bureau pour écraser mon sac Vuitton sur le crâne de ce pauvre con de Félix. Mais je me suis ravisée à la dernière seconde, songeant soudain qu'une petite leçon s'imposait. Comme Félix ignorait que j'étais rentrée, je fis mine de rien et j'allai lui faire un bisou dans le bureau. Évidemment, dès qu'il a entendu mes pas dans le couloir, la conversation s'est transformée illico en un éloge de la gente féminine. J'étais souriante mais totalement écoeurée. Ma vengeance n'en serait que plus vitriolée.


Le lendemain, je racontai l'épisode à trois copines. Je leur fis part de mon projet éducatif à l'endroit de Félix. Au début, les copines m'ont trouvé un peu sadique mais lorsqu'elles ont appris que la fille dont parlait Félix à son pote était la soeur de l'une d'elles, soudain elles se sont engagées dans le projet avec un enthousiasme renversant. Nous avons élaboré notre soirée future et nous nous sommes fait la bise jusqu'au jour convenu.


C'était samedi. J'ai expliqué à Félix que j'avais invité quelques amis pour la soirée dont Ricardo, son best. Il était ravi. Ça ne durerait pas... Vers 20 heures, les filles commencèrent à arriver, puis Ricardo se pointa vers 20h45. En tout quatre gonzesses et deux mecs. Un petit apéro dinatoire sympa, sans plus. Sauf qu'après quelques verres, on est passé aux choses sérieuses.


Les garçons se prélassaient dans des fauteuils confo quand Sabine lança le sujet de la sodo. Surprise sur le visage des machos hypocrites. Sourire sur les lèvres des amazones. Tandis que Sabine avançait l'idée que la sodomie pour une femme n'a aucun intérêt puisque le rectum féminin n'est pourvu d'aucun élément stimulant, mais qu'au contraire elle est d'un intérêt extraordinaire pour les mecs puisqu'elle stimule la prostate, voilà nos deux mâles alpha qui se calent dans leur siège comme si le recteur de la Fac venait de les choper en flag de la connerie du siècle. C'est dingue comme la roue du paon se ferme rapidement quand on le regarde en pleine tronche.


Sabine continue donc son exposé en donnant moults détails sur le nombre de mecs qui craquent littéralement lorsqu'ils se font plnater un doigt dans le cul au moment de l'éjac. Avec des études de sexo à l'appui (elle est géniale Sabine quand il s'agit de se donner à fond dans un sujet...), elle explique que le paysage anal des mecs est tout à fait compatible avec l'enculade. Les deux autres écarquillent des yeux grands comme des soucoupes, la mâchoire décrochée et les cuisses bien serrées. Étrange comme les rôles s'inversent parfois.


C'est alors que Claudia se lève et effleure un touche sur son Iphone. Et on toque à la porte. Et quatre nouvelles gonzesses entrent en scène. Et les mecs se font tout petits soudain. Les nouvelles copines sont là avec du matos de pro pour faire un petit film. Parmi elles, la frangine pseudo nympho qui adore se faire péter la rondelle. La gueule de Félix... Ça ...

Lire l'histoire érotique complète


Récit érotique postée par Angeline Vincent le 02 Juillet 2011 dans Sado-maso.


Histoire de cul suivante :
ATTISER LE FEU
Choisissez de préférence une soupente ou un appartement aménagé dans un ancien grenier et doté de vasistas judicieusement disposés dans les pentes du toit. Plac... Lire la suite ...

Sado-maso - Histoire de Tireur d'Élite ajoutée le 15/07/2011

Histoire de sexe précédente :
LEPERVERS ?
Qui n'a pas un jour où l'autre flirté dans un bar pour quitter à la fin de la soirée avec une connaissance ou un parfait inconnu même ? Cette nuit-là, à la ferm... Lire la suite ...

Sado-maso - Histoire de Maudite ajoutée le 17/06/2011


Menu

Statistiques
Histoires de Cul :
780 (en attente 0)


Copyright 2009-2020 © www.histoire2cul.com - Contact - Nos conditions - Mentions légales